Actualités

Circuit
09/09/2020 FFSA

Une ode au sport auto français et international à Magny-Cours

Le Championnat de France FFSA des Circuits promet un véritable festival du sport automobile sur le Circuit de Nevers Magny-Cours

  © SRO / Quentin Guibert

Après la longue période de manque et de privation imposée par la crise du coronavirus, les moments de bonheur sont d'autant plus appréciés. Pour les fans de sport automobile français, le rendez-vous de Magny-Cours constituera à n'en pas douter l'un des week-ends marquants de la saison. Un moment à savourer sans modération, sur place ou grâce à une retransmission intégrale de toutes les courses sur la chaîne YouTube GT World. 

 

L'ancien théâtre du Grand Prix de France de Formule 1 accueillera en effet ce prochain week-end un fantastique festival de sport automobile. Promoteur du Championnat de France FFSA des Circuits, SRO Motorsports Group a mis les petits plats dans les grands en réunissant les plus belles séries hexagonales, mais aussi deux compétitions internationales majeures. Ainsi, le Championnat de France FFSA GT partagera l'affiche avec le GT World Challenge Europe powered by AWS. Les fans de courses de Grand Tourisme, en version GT4 ou GT3, seront comblés ! 

 

De même, le Championnat de France FFSA de Formule 4 sera rejoint par la prestigieuse Formula Renault Eurocup, qui est pour de nombreux pilotes de F4 l'étape suivante dans la pyramide devant les mener vers les sommets. Ajoutez à cela la Renault Clio Cup France, la Sprint Cup by Funyo Sport Proto, la Porsche Carrera Cup France et l'Alpine Elf Europa Cup et vous comprendrez que variété et spectacle seront forcément au rendez-vous ! 

 

Championnat de France FFSA GT : l'heure de la revanche

 

Trois semaines après le coup d'envoi sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro, le Championnat de France FFSA GT retrouve une autre étape incontournable de la saison : Magny-Cours. La piste tracée à une quinzaine de kilomètres de Nevers marque habituellement la rentrée de septembre pour la discipline phare du Circuit en France. Cette fois, suite aux modifications du calendrier, elle ne sera que la deuxième épreuve. Deux courses sont au menu et une chose est sûre : les malchanceux de Nogaro auront à cœur de prendre leur revanche. 

 

Dans la catégorie Pro-Am, ce sont trois équipages qui n'ont pas encore goûté à l'ivresse de la victoire qui occupent le podium provisoire du championnat. Rodolphe Wallgren et Vincent Beltoise (Alpine A110 GT4 #222 – Mirage Racing) devancent les doubles champions Fabien Michal et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 #42 – Saintéloc Racing) et la paire Christopher Campbell-Nicolas Prost (Alpine A110 GT4 #36 – CMR). 

 

Rapides à Nogaro, comme le confirme leur victoire, les duos Philippe Giauque-Morgan Moullin-Traffort (Alpine A110 GT4 #22 – Mirage Racing), Jean-Luc Beaubelique-Jim Pla (Mercedes-AMG GT4 #87 – AKKA-ASP) et Nicolas Gomar-Mike Parisy (Aston Martin Vantage GT4 #89 – AGS Events) devront faire preuve de plus de régularité. Mais avec plus de 15 voitures engagées en Pro-Am, tout pronostic semble risqué.

 

En Silver Cup, le Néerlandais Ricardo van der Ende et le Belge Benjamin Lessennes ont remporté les trois courses de Nogaro avec leur BMW M4 GT4 de L'Espace Bienvenue. Sur un terrain ayant souvent souri à la bavaroise, leurs adversaires devront d'emblée contre-attaquer. 

 

Enfin, comme en Pro-Am, trois équipages différents ont remporté une victoire en Am Cup dans le Gers. Sylvain Caroff et Erwan Bastard (Ginetta G55 GT4 #72 – ANS Motorsport) sont en tête du championnat, mais Pascal Huteau-Christophe Hamon (Audi R8 LMS #5 – Full Motorsport) et Wilfried Cazalbon-César Gazeau (Toyota GR Supra GT4 #66 – CMR) ne sont pas loin.

 

Après les essais qualificatifs samedi à 11h40, le départ de la première course sera donné à 20h00, soit au moment où le soleil se couchera sur la Nièvre. La deuxième joute sera lancée dimanche matin à 10h35. 

 

GT World Challenge Powered by AWS 

 

Après le championnat Endurance en 2011, c'est maintenant la série Sprint du GT World Challenge Powered by AWS qui sera présente en terre nivernaise ce week-end. 

 

Avec un plateau de 23 GT3 en piste, les deux courses d'une heure, dont une en nocturne, s'annoncent disputées. Quatre équipes françaises seront de la partie pour jouer les premiers rôles. AKKA-ASP Team alignera deux Mercedes-AMG GT3, Saintéloc Racing en fera de même avec une paire d'Audi R8 LMS et Tech 1 Racing fera tout pour faire briller les couleurs Lexus avec une RC F GT3. 

 

Du côté de chez CMR, qui aura en charge deux Bentley Continental GT3, Jules Gounon, vainqueur des 24H de Spa, sera le chef de file d'une auto partagée avec Nelson Panciatici, double champion ELMS. D'autres grandes marques seront au départ, notamment Ferrari qui fera rouler une 488 GT3 pour Giancarlo Fisichella. Le Belgian Audi Club Team WRT, l'équipe aux multiples titres, sera lui aussi à surveiller de près avec trois Audi R8 LMS. Lamborghini sera aussi de la partie avec deux Lamborghini Huracan GT3. Dix pilotes français rouleront sur le circuit nivernais avec de grandes ambitions. 

 

Magny-Cours est le seul circuit français qui reçoit le championnat Sprint cette année. 

 

Championnat de France F4 

 

Après les deux doublés réalisés par les pilotes Japonais Ayumu Iwasa et Ren Sato lors de l'ouverture à Nogaro, leurs adversaires seront avides de revanche.

 

Respectivement vainqueurs des Volants Richard Mille Young Talent et Feed Racing, le Mexicain Rafael Villagomez et le Néerlandais Marijn Kremers ont marqué des points importants en finissant régulièrement aux avant-postes dans le Gers. Kremers a d'ailleurs remporté la sélection organisée par Jacques Villeneuve et Patrick Lemarié sur ce circuit de Magny-Cours. En parallèle, il vient de devenir Champion d'Europe de karting, un an après son titre de Champion du Monde. Le Néerlandais devrait arriver en pleine confiance.

 

L'Ukrainien Ivan Peklin a bien l'intention de confirmer son potentiel intéressant dévoilé à Nogaro, tandis que l'Allemand Valentino Catalano aura deux objectifs: consolider son leadership chez les Juniors face à Daniel Ligier, tout en venant jour les trouble-fêtes au milieu des favoris. Le Russe Lev Lomko a connu des hauts et des bas lors du premier meeting, duquel il est toutefois revenu avec une victoire en poche !

 

Dans ce contexte, la pression est sur les épaules des jeunes pilotes français. Redoublant en F4 FFSA Academy, Isack Hadjar n'a pas été épargné par les problèmes lors des Coupes de Pâques et partira à la reconquête de la victoire. Prometteurs espoirs issus du karting, Romain Leroux, Sami Meguetounif et Loris Cabirou ont déjà démontré leur pointe de vitesse, tandis que Owen Tangavelou et Noah Andy poursuivront leur apprentissage de la monoplace, non sans de légitimes ambitions d'inscrire le maximum de points possible.

 

Formule Renault Eurocup

 

Toujours aussi incroyablement compétitive pour la cinquantième saison de son histoire, la Formule Renault Eurocup a déjà vu quatre pilotes issus de quatre écuries différentes s'imposer en six courses avant de retrouver Magny-Cours pour la première fois depuis 2010. 

 

Dominateur la semaine passée au Nürburgring, Victor Martins arrive en tête du classement général. Si le membre de l'Équipe de France FFSA s'est donné pour objectif de creuser l'écart sur ses terres, la concurrence s'annonce extrêmement affûtée puisqu'il fera notamment face à deux Champions de France F4 : le Brésilien Caio Collet et le Français Hadrien David. Victorieux dans la Nièvre l'an dernier en F4, Reshad De Gerus sera le troisième représentant tricolore à vouloir faire retentir la Marseillaise ce week-end. 

 

En embuscade dans la lutte pour le titre, David Vidales et Franco Colapinto chasseront de nouvelles victoires tandis que William Alatalo, Alex Quinn, Lorenzo Colombo, Grégoire Saucy et Paul Aron tenteront de franchir un cap en rejoignant le cercle des vainqueurs. 

 

Enfin, les Belges Ugo de Wilde et Amaury Cordeel compteront sur leur connaissance du tracé pour se mêler aux avant-postes. La situation sera légèrement différente pour Tijmen van der Helm, László Tóth, Petr Ptáček et Vicky Piria, qui devront cerner toutes les subtilités de la piste pour lancer ou relancer leur campagne de la meilleure manière. 

 

Porsche Carrera Cup France

 

Magny-Cours accueille l'ouverture de la Porsche Carrera Cup France 2020, avec deux courses au programme et vingt-trois engagés.

 

La Porsche Carrera Cup France 2020 aura des airs de Porsche Supercup. Grands animateurs de la Supercup 2020, Ayhancan Güven, deux victoires, et Jaxon Evans, un succès, se retrouvent pour poursuivre leur duel. Avec pour objectif pour le Turc du team Martinet by Alméras, double vainqueur sortant de la Porsche Carrera Cup France, d'empocher un troisième sacre, tandis que le Néo-Zélandais portera haut les couleurs de l'équipe autrichienne BWT Lechner Racing.

 

Marvin Klein (Martinet by Alméras), vice-champion Rookie 2019, Adam Eteki (CLRT), Junior Porsche Carrera Cup France 2019 ou Jean-Baptiste Simmenauer (BWT Lechner Racing), se sont également échauffés en Supercup et il faudra donc compter avec eux. À l'instar de Tugdual Rabreau (CLRT), Victor Blugeon (Pierre Martinet by Alméras), des Rookies Evan Spenle (Sébastien Loeb Racing) et Victor Weyrich (Pierre Martinet by Alméras), le Junior Porsche Carrera Cup France 2020, sans oublier Richard Wagner (BWT Lechner Racing) ou Alessio Picariello (Pierre Martinet by Alméras).

 

Les courses promettent d'être disputées dans les autres catégories. Avec un nouveau duel annoncé en Pro-Am entre Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing), en quête d'une sixième couronne, et Nicolas Misslin (BWT Lechner Racing), double vainqueur sortant. Cependant Sylvain Noël (Racing Technology), Stéphane Denoual (Pierre Martinet by Alméras) et Jérôme Boullery (Racing Technology), le champion Am 2019, ne l'entendent pas de cette oreille. 

 

Cette catégorie Am démontre son bienfondé en attirant pas moins de sept concurrents, dont Emil Caumes (CLRT), déjà vu en 2019, et plusieurs nouveaux venus : Steve Brooks (CLRT), François Lansard (CLRT), Maxence Maurice (Imsa Performance), Mathieu Blaise (Racing Technology) et Franck Leherpeur (Racing Technology). 

 

Clio Cup France

 

Deux semaines après les grands débuts de Nouvelle Clio Cup, la Coupe de France FFSA Renault Clio Cup se rend à Magny-Cours pour la deuxième étape de son calendrier. 

 

Sur l'ancien théâtre du Grand Prix de France de F1, ils seront plus de vingt à vouloir faire trébucher Nicolas Milan, double vainqueur à Nogaro. La riposte devrait notamment être menée par David Pouget, parti deux fois en pole dans le Gers, mais aussi Kévin Jimenez, Thibaut Bossy et Alexandre Albouy, placés en embuscade.

 

Romain Boeckler, leader de la catégorie Junior, et Dorian Guldenfels, tenant du titre, comptent également monter en puissance. La liste des principaux protagonistes sera complétée par Anthony Jurado, victorieux l'an passé à Magny-Cours, ou encore Corentin Tierce et Doriane Pin, déjà aux avant-postes à Nogaro. Les débats s'annoncent tout aussi croustillants chez les Gentlemen puisque Laurent Dziadus, Samuel Chaligne, Franck Niclot, Mickaël Carrée et Michel Faye se tiennent dans un mouchoir de poche. 

 

Enfin, Mathieu Lannepoudenx, Julien Barbançon, Clément Chetcuti, Fabien Julia et Jérémy Bordagaray tenteront de se rapprocher du podium tandis que le paddock accueillera les retours de Guillaume Maio et Guillaume Savoldelli ainsi que les débuts de Paul Cocaign, transfuge du rallycross grâce à la polyvalence inédite de Nouvelle Clio ! 

 

 

 

Alpine Elf Europa Cup

 

Riche en nouveautés, la troisième édition de l'Alpine Elf Europa Cup met le cap vers une destination inédite puisque le Circuit de Nevers Magny-Cours est présent pour la première fois au calendrier de la discipline. 

 

Double vainqueur à Nogaro, Matéo Herrero voudra continuer à imprimer son rythme même si Jean-Baptiste Méla et Pierre Sancinéna entendent bien inverser la tendance avant de basculer dans la deuxième moitié de saison. Derrière ce trio de tête représentant trois équipes différentes, Edwin Traynard sera surveillé de près après son incroyable remontée synonyme de victoire dès son premier week-end au volant d'une propulsion. 

 

En parallèle, Laurent Hurgon et Marc Guillot tenteront de tirer profit de toute leur expérience pour reprendre du terrain aux leaders tandis que Lilou Wadoux, Gosia Rdest et Louis Méric souhaiteront confirmer leurs débuts prometteurs par un premier podium. 

 

Chez les Gentlemen, Philippe Bourgois aura pour objectif de distancer ses rivaux menés par Anthony Fournier, trois fois deuxième pour ses premiers tours de roues dans la discipline. Les deux devront toutefois se méfier de Stéphane Auriacombe, également victorieux dans le Gers, mais aussi de Franc Rouxel, Yves Lemaître, Stéphane Proux ou encore Pierre Macchi. 

 

Le plateau sera complété par Antoine Leclerc, Champion de France FFSA GT 2008, dans l'Alpine A110 Cup n°110 inéligible aux points.  

 

 

Sprint Cup by Funyo Sport Proto

 

Avec 5 prétendants à la victoire pour ces 4 courses Nivernaises on peut s'attendre à de belles surprises. 

 

En l'absence de Stéphane Codet leader actuel du championnat, la bataille va faire rage. 

Hauteur d'une pôle position à Nogaro lors des Coupes de Pâques, le champion 2018 Aurélien Robineau, team Bleu Mercure Racing, va tout faire pour grimper sur la plus haute marche du podium. Tout comme ses équipiers, Patrick Seillé, à qui la Nièvre réussit toujours ou encore Gwenaël Delomier, champion 2015. 

 

Il faudra également surveiller du côté du Team HMC Racing avec le double champion 2011 et 2017, Marc Antoine Dannielou, toujours très performant sur ce circuit.

Chez Belt Racing, le pilote Benoît Eveillard sera à surveiller de très prêt. 

 

Dans le team Pôle Position 81 dirigé par Benjamin Dias, Edouard Héry actuellement leader de la catégorie Gentleman devra redoubler de vigilance devant ses adversaires Marcel Sciabbarrasi (Sciabbarrasi Compétition) et Frank Lefèvre du team HMC Racing. Il faudra également compter sur Michel et Christian Vassal du team RV Compétition ainsi que Jean-Claude Rolland (Team HMC Racing). 

 

Pierre Alexis Lacorte et David Chiche du team Pôle Position 81 pourraient bien arbitrer en leur faveur sauf si les pilotes du team AVP, Sosthène Rousseau, Kevin Barthes et l'expérimenté Claude Chaumot s'immiscent dans tous ces duels ?

Dans la catégorie Espoir (- de 35 ans), la lutte sera belle entre Gwenaël Delomier, Marc-Antoine Dannielou, Kevin Barthes et David Chiche qui avait fait ses débuts en Funyo il y a un an ici même

 


Back to Top