Actualités

Tout terrain
14/06/2021 FFSA

Autocross & SprintCar à Bourges : Résumé Championnat

Les pilotes du Championnat n’en finissent plus de nous impressionner.  Chaque division surclasse l’autre tandis que les pilotes deviennent, bien plus que des pilotes, mais des funambules.

Florian GUILLINY retrouve le chemin de la victoire © ADECOM

Sprint Girls : Insoutenable ! Encore une fois les « demoiselles » du Championnat de France ont offert un spectacle à couper le souffle. Prêtes à s'élancer pour la finale, la tension est devenue palpable. Su le premier départ, Jessye MURAT (G-SPEED) est victime d'une sortie assez violente, contraignant la direction de course à mettre un drapeau rouge pour assurer la sécurité de la jeune pilote. La grilles e remet en place avec Léa POSTERLE (SPEED CAR WONDER) en pôle, Lola MORETON (CAMOTOS) et Chloé LEROY (ROSCROSS). Cette dernière connaît une avarie sur la grille. Pour assurer sa sécurité, elle est autorisée à réparer. Les quelques minutes semblent interminables et au moment de lancer la nouvelle procédure de départ, un panache de fumée blanc s'élève au-dessus de la grille de départ, verdict, Léa POSTERLE vient de perdre son moteur. Bouleversée et déçue, Léa POSTERLE est contrainte à l'abandon. Le départ peut être donné et c'est Chloé LEROY qui l'emporte devant Lola MORETON (CAMOTOS) et Marianne PARTHENAY (CAMOTOS)

 

Maxi Tourisme : Jacques MONIOT et sa Nissan MICRA étaient présent à Bourges, le multiple Champion de France voulait s'offrir une pige supplémentaire. Il retrouvait ce weekend Stéphane GENET et sa Peugeot 208.  Guillaume LEDUC (PEUGEOT 206), vainqueur à Elne, confirmait ses bonnes impressions en occupant la première ligne aux côtés des deux « monstres sacrés ». Malheureusement Freddy POULAIN (SEAT CORDOBA), victime de problème moteur n'aura pas pu s'exprimer pleinement. C'est Stéphane GENET qui prend le meilleur départ de la finale, Jacques MONIOT parvient à le déborder rapidement pour ensuite dérouler sa course en tête de la finale. Guillaume LEDUC, un temps troisième n'aura pas réussi à contenir les attaques de Sébastien MERCIER (PEUGEOT 208) qui complète le podium. 

 

Buggy 1600 : Quel spectacle ! La division Buggy 1600 reste toujours aussi impressionnante. Avec deux séries tout au long du weekend, les favoris ont pu s'affronter à distance avant de se retrouver en finale. Florian GUILLINY (PETERS), Maxime BROSSAULT (CAMOTOS) et Paul-Mathieu FAUCONNIER (CAMOTOS) occupait cette première ligne de la finale, suivi par Edouard VIGNAL et Adrien BROGNARA sur la deuxième ligne, tous deux sur SPEED-CAR. Florian GUILLINY renoue enfin avec la victoire. Maxime BROSSAULT termine deuxième et semble s'être enfin débarrassé de la malchance qui le poursuit depuis deux saisons. Le travail réalisé par l'équipe semble enfin récompensé. Damien CREPEAU (PROPULSION), nous a fait une démonstration de pilotage en finale. Parti depuis la troisième ligne, il complète ce podium. 

 

Super Sprint : Weekend à sensations. La lutte aura été intense pendant ces deux jours à tel point que certains favoris en ont fait les frais. Avec un nombre maximum de pilotes autorisé à prendre le départ limité à 30, aucune erreur n'est permise pour accéder à la finale.  Vincent PRIAT (SPEED CAR WONDER), nous a offert une démonstration de pilotage tout au long du weekend. Le Bordelais, s'élançait en pôle de la finale aux côtés d'Olivier BARRE (G-SPEED) et de Loïc MAULNY (ROSCROSS). PRIAT prend le meilleur départ mais rapidement, MAULNY sait qu'il doit réagir, il tente une attaque audacieuse dans un endroit sinueux. Malheureusement, il part à la faute en tentant son dépassement. Vincent PRIAT garde son sang-froid et remporte cette finale devant Tony LHOMOND (G-SPEED) pourtant parti de la deuxième ligne. Ça y est c'est fait, Nathan GRASSIES a décroché son ticket d'entrée dans la cour des grands. Le jeune pilote du SUD, partie de la troisième ligne réussit l'exploit de terminer troisième de cette finale. Au-delà de la performance du jeune pilote qui avait déjà donné d'excellents signe, c'est toute l'équipe GRX qui frappe un grand coup, en propulsant leur châssis sur le podium national. 

 

Super Buggy : l'homme du weekend s'appelle Sébastien CHAMORET. Le pilote Auvergnat du châssis SPEEDLORT a joué aux avant-postes tout au long du weekend avant de décrocher la pôle de la finale. Le moteur Porsche n'a rien perdu de sa superbe, il permet à Sébastien de remporter cette finale. Également présent sur la première ligne de la finale, le champion de France en titre, Laurent JACQUIER (ALFA RACING) se rassure et termine deuxième de cette finale devant Germain BOUCE (FAST&SPEED). Le Normand parti de la deuxième ligne a réussi à prendre l'ascendant sur Geoffrey LEJEUNE (FAST&SPEED) sur le départ.

 

Prochaine épreuve, Aydie (64) Samedi 3 et Dimanche 4 Juillet 2021.

 


Back to Top