Actualités

Montagne
24/07/2021 FFSA

Après la pluie, l’arc-en-ciel Schatz et Garcès !

A cause d’un énorme orage, c’est avec une heure-et-demie de retard qu’ont débuté les essais de la Course de Côte de Marchampt. Mais par la suite le ciel devenait plus clément, Schatz et Garcès ne loupaient pas l’occasion de se mettre en valeur.

Ronald Garcès conclut la journée en tête du côté des Productions.  © Nicolas Millet

Championnat Sport

Ce sont des pluie diluviennes qui se sont abattues ce samedi matin sur le village de Marchampt. Des orages qui obligeaient les organisateurs de cette 4ème manche du Championnat de France de la Montagne à retarder de près d'une heure-et-demie le début des hostilités. Par la suite, quelques averses viendront à nouveau perturber les débats avant que, dans l'après-midi le soleil ne fasse son apparition.

Mais les conditions météorologiques changeantes n'ont en rien perturbé la progression de Geoffrey Schatz. Le Champion de France impose sa Nova Proto NP01 en tête de ces essais en signant à trois reprises le meilleur temps, terminant la journée par un excellent 1'29''248.

La place de Dauphin du Champion de France est ce soir occupée par Fabien Bourgeon qui confirme la valeur et la vélocité de sa Revolt 3P0. Absent lors de la deuxième montée d'essais, Cyrille Frantz termine la journée au troisième rang. Le pilote de l'Osella PA30 pointe dans le sillage de Fabien Bourgeon.

Billy Ritchen poursuit l'apprentissage de sa nouvelle Nova Proto NP01 et semble de mieux en mieux cerner son maniement puisqu'il se classe au quatrième rang. Au volant de sa Norma 4 litres, Kévin Petit fait de son mieux face aux Protos E2-SC nouvelles générations. Le jeune espoir de la discipline occupe ce soir le cinquième rang. Il devance Damien Chamberod qui n'a pas connu une journée facile suite à divers soucis qui sont venus perturber sa progression.

Septième, Maxime Cotleur pointe en tête des Proto 2 litres, catégorie dans laquelle il devance Etienne Pernot et Anthony Le Beller. Cédric Lansard place pour sa part son Osella en tête du CN/3.

A domicile, Marcel Sapin se devait de briller. Le pilote de Marchampt n'a pas loupé ce rendez-vous puisqu'en signant le neuvième temps il occupe la tête du Groupe DE. Il devance dans la classe DE/8 deux autres Tatuus Formula Master, celle de Fabrice Flandy et celle de la Championne de France, Cindy Gudet.

Ludovic Cholley fête son anniversaire de la plus belle des manières en imposant sa Dallara F308 en tête des F3 devant Steeve Gérard, Samy Guth et Patrick Cholley. Marc Pernot occupe la tête des Formule Renault devant celles de Didier Chaumont, Thierry Brenot et Stanislas Coquet.

C'est Yves Tholy qui occupe la tête du CM avec son Speed Car, une seconde devant le TracKing de Maxime Dojat. Emilien Thomas place son TracKing au troisième rang alors que victime d'une touchette, Jean-Marc Tissot va devoir réparer son BRC pour repartir dimanche matin.

 

Championnat Production

Il n'y a pas de relâche dans le duel que se livrent Ronald Garcès et Yannick Poinsignon, les deux hommes forts de ce Championnat de France de la Montagne Production. Ce samedi, le pilote de l'Audi R8 LMS et de la BMW M3 E92 se sont livrés un nouveau combat à coup de dixièmes. Et si à l'issue des deux premières montées d'essais Yannick Poinsignon pointait en tête avec 37 millièmes d'avance, à l'heure de faire les comptes c'est Ronald Garcès que l'on retrouve au sommet de la hiérarchie où il place son Audi R8 LMS 1''5 devant la BMW M3 E92 de son rival.

Derrière, le combat pour la troisième marche du podium est tout aussi acharné entre les deux Alpine A110 GT4 évoluant en GT Sport. Ce soir, c'est Anthony Dubois qui mène le bal, 864 millièmes devant Francis Dosières. Philippe Marion complète le classement de ce groupe en plaçant sa Porsche 997 GT2 au neuvième rang. La BMW M3 GTR de Jean-Marc Gandolfo pointe aux commandes du GTTS/3, Jean-Jacques Maurel fait de même avec sa Peugeot RCZ Cup en GTTS/2 et Christophe Demare en GTTS/1 avec sa Mitjet.

Ils s'étaient défiés à Dunières, Jean-Pierre Pope et Stéphane Garcia poursuivent leur confrontation dans le Beaujolais. Cinquième, Pope est leader du Groupe A en plaçant sa Peugeot 308 Cup devant celle de Garcia. On retrouve ensuite par la suite les Seat Léon Supercopa d'Alain Perraud, de Nicolas Granier et de Geoffroy Bouhin. Avec sa Peugeot 308 Cup, Manuel Brunet complète le podium de la classe A/4 et devance la Renault Clio 4 Cup de Maxence Passaquet. Flavien Rognon place sa Clio devant celle de Mathieu Diaz dans la classe A/3 et la Nissan Almera de Michel Bineau victime aujourd'hui d'une touchette.

Septième au général, Christophe Poinsignon place sa Simca CG Turbo en tête du Groupe FC devant la Peugeot 205 de Dominique Lansard. Pascal Cat impose sa Renault Mégane R.S au sommet de la hiérarchie du Groupe N devant la Mitsubishi Lancer de Guillaume Gillet et la BMW M3 de Pascal Pereira.

C'est Cédric Perret qui est aujourd'hui le plus rapide du Groupe F2000 où il place sa BMW Compact 161 millièmes devant la Honda Civic de Samuel Durassier. Christian Boullenger complète le podium au volant de sa Clio R.S.

A noter qu'Aurore Dodille (Citroën C2 16S) est la plus rapide des féminines devant la Peugeot 106 XSI d'Elodie Lafosse.

 

Championnat VHC

Les quelques 34 concurrents autorisés à prendre le départ de la 21ème Course de Côte de Marchampt en Beaujolais, ont dû composer ce samedi avec une météo capricieuse. De ce fait les meilleurs chronos ont été réalisés en fonction des changements de conditions météorologiques. L'énorme orage qui a éclaté ce matin a détrempé la route, et sur la première montée il était donc impossible de réaliser des prouesses.

Si la météo a passablement perturbé les débats, elle n'a pas réellement bouleversé la hiérarchie habituelle. Le meilleur temps du jour est en effet à mettre à l'actif de Sébastien Brisard qui impose sa Martini MK 25 dans la Groupe 8/9. Un groupe dans lequel il est suivi de la Van Diemen RF 82 de Jean-Marc Debeaune et de la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence.

Troisième meilleur temps du jour, Jacky Bonnot n'a pas d'adversaire direct puisque sa Dallara F390 évoluait seule en Groupe DE. Au volant de sa Lucchini SP90 Christian Bouvier est lui aussi esseulé en Groupe C.

Comme ce fut le cas sur les épreuves précédentes, le Groupe 6/7 nous offre un duel entre Pascal Ferretti et Daniel Louis. A l'issue de ces essais, c'est Pascal Ferretti qui impose sa Marcadier JF02 devant la Geri RB08 de Daniel Louis. Un autre duel habituel se dessinait en Groupe 5 où, en proie à des problèmes techniques sur sa Jidé Type Original, Gabriel Lejeune ne peut contrer les attaques de la Marcadier Barzoï d'André Tissot.

Jacques Uttewiller impose sa Porsche 911 SC dans le Groupe 4 en devançant l'Alpine de Jean-Claude Demessine et la Chevrolet Corvette de Jean Debaude, qui a malheureusement été victime d'une touchette sur la troisième montée du jour, sortie heureusement sans gravité pour le pilote. Suivent l'Alpine 110 de Jean-Marie Brisard et la Simca 1200 de Jean-Marie Pierron.

Au volant de sa Porsche 930 turbo, René Michon devance les Porsche 911 de Norbert Rieu et de Frédéric Henneton en Groupe 3.

Les BMW monopolisent les premières places du Groupe 2 avec dans l'ordre la 323 I d'Eddy Antoine suivie de la 635 CSI de Maurice Bick et des 323 I de Nicolas Uttewiller et de Charly Cauchois. C'est une autre voiture allemande qui pointe au cinquième rang, la Volkswagen Scirocco de Viviane Bonnardel. La BMW 535 I de Patrick Giboulet occupe le sixième rang devant la 323 I de Christian Riehl. Pierre Joly place pour sa part sa Renault 5 Alpine en huitième position.

Du côté du Groupe A, Guy Vermare pointe en tête du J2 avec sa Renault 11 Turbo, Jean-Yves Pierrel du J1 avec sa BMW 323 I.

Back to Top