Actualités

VHC
26/09/2021 FFSA

HISTORIC TOUR CHARADE #2 : Un automne en montagne

En ce début d’automne, l’Historic Tour (Championnat de France Historique des Circuits) a vécu un week-end palpitant sur le « circuit de montagne » de Charade. Douze nouvelles courses en ont agrémenté l’imposant programme de ce dimanche ensoleillé.

Historic Tour Charade 2021 © Hugues Laroche

LE POINT AU CHAMPIONNAT DE FRANCE


A l’approche de la clôture de saison, du 22 au 24 octobre à Lédenon, l’enjeu du Championnat de France prend toute son importance. En catégorie Monoplaces/Protos, Lionel Robert met à profit son double succès du week-end en Formule Renault Classic pour augmenter encore son avance sur Matthieu Châteaux (F3 Classic) et François Belle (Formula Ford Historic). Vainqueur de deux courses de Formule Ford ce dimanche, le Suisse Gislain Genecand réalise la bonne opération de l’étape clermontoise en accédant à la quatrième place du championnat. En catégorie GT/Tourisme, Sébastien Mathieu, vainqueur du GT Classic ce dimanche, sauve son leadership malgré les soucis mécaniques qui l’ont contraint à abandonner sa BMW M3 GTR pour une Porsche 964 d’emprunt. Damien Benjamin (Youngtimers GTI Cup) et Dominique Vulliez (Trophée Lotus), tous deux auteurs d’un double podium sur leurs plateaux respectifs ce week-end, l’accompagnent toujours dans le tiercé de tête. Place désormais au dénouement du championnat à Lédenon…


DIMANCHE : LE FILM DE LA JOURNEE


Trophée Formule Ford Kent et Trophée Formule Ford Zetec / Course 2 (25 mn)

Le top 5 FF Kent : 1.Genecand (Van Diemen RF92), 2.Beloou (Van Diemen RF90), 3.Dousse (Van Diemen RF90), 4.Metayer (Van Diemen RF90), 5.Thetiot (Reynard

FF85). Le top 5 FF Zetec : 1.Sanjuan (Tatuus RC99).

En deux mots : C’est sur une piste humide portant la trace des orages de la nuit que les Formule Ford à moteur Kent ou Zetec ouvrent le bal de la seconde journée de courses. Profitant des conditions, Alain Girardet se met en exergue en début de course en plaçant sa Crosslé en tête devant des monoplaces plus récentes. Puis c’est au tour de Gislain Genecand de s’emparer du pouvoir et de creuser l’écart sur son compatriote suisse, lui-même suivi de Nicolas Beloou. La mi-course passée, Alain Girardet part à la faute, laissant Gislain Genecand s’échapper définitivement et rejoindre l’arrivée en vainqueur avec une substantielle avance sur Nicolas Beloou et Arnaud Dousse. Plus discret que la veille, le vainqueur de la course 1 Augustin Sanjuan termine 10ème et premier des Zetec, alors que Marc Faggionato est le lauréat de la catégorie GHI.


Roadster Pro Cup / Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Bellinato, 2.Fresnais, 3.Dubelly, 4.Hergault, 5.Cayeux (tous sur Mazda MX-5).

En deux mots : Le circuit désormais baigné de soleil, les pilotes de la Roadster Pro Cup entament leur course « retour » sur une physionomie similaire à celle de la veille. Auteur du meilleur départ, Ludovic Bellinato passe la mi-course avec une longueur d’avance sur Laurent Fresnais, tandis qu’Elie Dubelly et Steeve Hergault suivent à cinq secondes. Soit l’exact ordre d’arrivée de la course 1 ! Par la suite, Laurent Fresnais accentue sa pression sur le leader et franchit l’arrivée dans ses roues. 182/1000 de seconde les séparent sous le drapeau à damier. Un peu plus loin, Elie Dubelly et Steeve Hergault achèvent leur propre duel dans cet ordre, tandis que Gérard Cayeux complète le top 5 à plus d’une vingtaine de secondes.


Challenge Formula Ford Historic / Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Genecand (Crosslé 25F), 2.Belle (Lola T540E), 3.Sanjuan (Van Diemen RF80), 4.Faggionato (Van Diemen RF81), 5.Deverly (Lola T540E).

En deux mots : En l’absence d’Alain Girardet, accidenté plus tôt dans la course des Kent, la course 2 s’élance de façon encore mouvementée. « Nelson » et Pierre-Alain Lombardi s’accrochent, tandis que Xavier Michel termine sa course dans un bac, entrainant l’entrée en piste du Safety Car. Le feu vert remis, Gislain Genecand et François Belle reprennent leur habituel match dans cet ordre, tandis que Marc Faggionato et Augustin Sanjuan se disputent la troisième place. A l’approche de l’arrivée, Gislain Genecand tient bon en tête, mais plusieurs incidents amènent la direction de course à sortir le drapeau rouge à un tour de la fin, notamment à la suite de l’accident entre Stéphane Brunetti et Alan Crocker. Septième, Eric Lecluse réédite sa victoire de la veille en classe A.


Youngtimers GTI Cup / Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Vivas (AX Coupe), 2.Benjamin (Honda Civic), 3.Compain (Honda Civic), 4.Decultot (Honda Civic), 5.Mattez (Peugeot 309).

En deux mots : Vainqueur samedi, Steve Compain se retrouve à nouveau en tête du peloton dès les premiers tours. Dans ses roues au volant de sa propre Honda CIvic, Damien Benjamin finit par porter une attaque victorieuse à la mi-course. A ce stade, Samuel Vivas est remonté à la troisième place à bord de son AX Coupe, tandis que les Drive Through se succèdent, concernant notamment Christophe Decultot et Cameron Hawes. En tête de la course la lutte s’intensifie, Samuel Vivas parvenant à glisser son AX entre les deux japonaises avant de s’emparer du commandement à deux tours de l’arrivé. Au terme d’un final haletant, les trois hommes franchissent l’arrivée groupés dans cet ordre. Cinquième, le Suisse Guillaume Mathez remporte la catégorie A2.


Asavé Racing 65 et Asavé Racing 75 / Course 2 (45 mn)

Le top 5 Racing 65 : 1.Vacher (Lotus Elan), 2.Chalendard (Lotus Elan), 3.Perou (Austin Healey 3000), 4.Cane (Morgan +4), 5.Druguet (Austin Healey).

Le top 5 Racing 75 : 1.Derossi (Elva MK7S), 2.Regnier (Porsche 910), 3.Dauxerre (Porsche 911 RS), 4.Dupuy (Ford Escort RS), 5.Guillot (Porsche 911 2.7).

En deux mots : Sans grande surprise, François Derossi domine le début de cette seconde rencontre de l’Asavé en plaçant son Elva MK7 devant la Porsche 910 de Sylvain Regnier et la Ford Escort RS d’Olivier Dusailly. Au cap des 15 mn, c’est le tiercé de tête alors que débutent les arrêts aux stands. C’est page tournée, François Derossi aborde le dernier quart d’heure avec 13’’ d’avance sur Sylvain Regnier, tandis que la Datsun 240Z de Dominique Mathon est pointée au troisième rang à plus d’une minute. Cette dernière est malheureusement contrainte à l’abandon à cinq minutes de l’arrivée, laissant sa place à la Lotus de Jean-Pierre Vacher, le leader de l’Asavé Racing 65. La course de 45 mn se termine sur cette hiérarchie et une nouvelle victoire de François Derossi avec plus d’une demi-minute d’avance sur son plus proche poursuivant.


Trophée F3 Classic et Trophée Formule Renault Classic / Course 2 (30 mn)

Le top 5 F3 : 1.D.Leone (March 783), 2.Châteaux (Ralt RT3), 3.V.Leone (Alba AR1), 4.Martin (Martini MK39), 5.Lajoux (March 793).

Le top 5 Formule Renault : 1.Robert (Martini MK48), 2. « Nelson » (Martini MK48), 3.Gobba (Martini MK54), 4.Soulié (Martini MK59), 5.Mottez (Martini MK51).

En deux mots : Sur la lancée de sa victoire du samedi Davide Leone entame la seconde course de F3 à la meilleure place possible et sur un rythme qui a de quoi essouffler ses poursuivants. Pointé à 2’’6 au bout de cinq tours, Matthieu Châteaux semble réellement le seul à pouvoir tenir sa cadence, tandis que Valerio Leone évolue un peu plus loin en solitaire. La mi-course atteinte, les écarts demeurent stables entre les pilotes du trio de tête. Suivent alors Eric Martin, Frédéric Lajoux, Manfredo Rossi et un Fred Rouvier lancée dans une folle remontée après s’être élancé en fond de grille. La suite confirme la suprématie de Davide Leone. Irrésistible, le jeune Italien creuse encore l’écart et boucle son quinzième et dernier tour avec une dizaine de secondes d’avance sur Matthieu Châteaux. Sans surprise, Valerio Leone rejoint son fils sur le podium. Côté Formule Renault, la course se résume à un nouveau cavalier seul de Lionel Robert, leader de bout en bout devant « Nelson » et Jean-Paul Gobba. Un tiercé déjà bien connu ! Quatrième, Bernard Soulié se rattrape de son abandon de la veille en remportant la catégorie Atmo.


Maxi 1300 Series : Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Gandini (Mini Jem), 2.Calas (Cooper), 3.Timonier (Cooper), 4.Destombes (CG Spider), 5.Gruelles (Mini Marcos),

En deux mots : Dès le départ Sébastien Calas et Philippe Gandini reprennent leur duel de la veille, loin devant le gros du peloton. A mi-course, Guillaume Timonier est leur plus proche poursuivant avec un passif dépassant déjà les 17’’. Peu après, c’est au tour du pilote de la Mini Jem de prendre le pouvoir pour s’installer durablement en tête et aller cueillir une victoire en forme de revanche sur Sébastien Calas. Troisième, Gilles Timonier sauve sa place de justesse en conservant 3/10 d’avance sur Jean-Pierre Destombes. Respectivement 7ème et 10ème, Claude Corthals et Louis Lempereur remportent à nouveau leurs catégories respectives à bord de leurs A112 Abarth.


SportProtosCup / Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Boch (Lucchini SP93 Alfa), 2.Candiani (Lucchini SP94 Alfa), 3.De Murard (Merlin MP46 Alfa), Nguyen (Lucchini SP94 Alfa), 5.Rossi (Osella Abarth PA1).

En deux mots : Comme la veille en course 1 Pierre-Loup Boch place sa Lucchini en tête lors des premiers tours, sous la menace directe de Manfredo Rossi et de son Osella. L’italien se fait de plus en plus pressant, mais une pénalisation de 30’’ finit pas lui être infligé pour non-respect de la route de course. La victoire est dans la poche pour le pilote de la Lucchini du team 0-0ne. Gianluigi Candiani récupère la deuxième place, se consolant ainsi de son abandon en F3 Classic peu de temps auparavant. Troisième, Josserand De Murard remporte sa catégorie à l’instar de Manfredo Rossi, finalement classé cinquième.


Trophée Lotus : Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Jacquet, 2.Beloou, 3.Vulliez, 4.Delhaye, 5.Garcia Imaz (tous sur Lotus Seven).

En deux mots : Mis sur orbite par sa victoire en course 1, Xavier Jacquet poursuit son forcing dès l’entame de cette seconde confrontation. Comme la veille, Nicolas Beloou est rapidement le mieux placé pour lui donner le change. A mi-course, les deux hommes sont au contact, alors que Dominique Vulliez leur emboite le pas à guère plus de trois secondes. L’arrivée approchant, les écarts se resserrent entre les trois premiers et rendent l’issue de la course particulièrement incertaine. Mais rien ne change, Xavier Jacquet double la mise pour 4/10 de seconde et emmène un top 5 identique à celui du samedi. De son côté, Philippe Koenig hisse la première Caterham en 13ème position.


Trophée Saloon Cars et Trophée GT Classic / Course 2

Le top 5 Saloon Cars : 1.Grenet (Dodge Viper), 2.Derognat (BMW 323i), 4.Desmaele (Porshe 996), 4.Danne (BMW M3 GTR), 5.Samson (Porsche 996).

Le top 5 GT Classic : 1.Mathieu (Porsche 964), 2.Delannoy (Porsche 964), 3.Roche (Porsche 996), 4.Rougemont (BMW Z3), 5.Rosembly (BMW Z3).

En deux mots : Julien Grenet et Alain Derognat se chargent d’animer la tête de la course dès les premiers tours, suivis par les Porsche 964 des deux hommes forts du GT Classic : Patrick Delannoy et Sébastien Mathieu. Arrivé au cap de la mi-course, Alain Derognat est toujours à l’affut derrière la Viper, tandis qu’à une douzaine de secondes d’eux une autre lutte se précise entre les deux Porsche 964. Celle-ci finit par tourner à l’avantage de Sébastien Mathieu à quatre tours de l’arrivée. Devant, en dépit des spectaculaires assauts d’Alain Derognat, Julien Grenet conserve une demi-seconde d’avance sur la ligne d’arrivée. Dans le sillage des deux premiers du GT Classic, Mickael Desmaele complète le top 5 au général.


HORS CHAMPIONNAT DE FRANCE

Colmore YTCC (Course 2)

Le top 5 : Course 1 : 1.Brouwers (Lola 88), 2.Marx (Triumph TR8), 3.Andriessen (Alpine GTA), Roest (Porsche 944), 5.In Den Bosch (Porsche 944). Course 2 : 1.Marx, 2.Andriessen, 3.Roest, 4.In Den Bosch, 5.Van der Laan (Saab 99).

En deux mots : Deux nouvelles courses de l’YTCC sont au programme du dimanche. Dans celle du matin, l’humidité de la piste rend la tâche du Néerlandais Peter Brouwer moins aisée que la veille. Le pilote du proto Lola doit même laisser l’avantage à la Triumph TR8 Imsa de l’Allemand Christian Marx en début de course. Les trajectoires s’asséchant, Peter Brouwer reprend ensuite ses bonnes habitudes, reléguant la Triumph et l’Alpine de Patrick Andriessen à bonne distance. Pour la troisième course du dimanche après-midi, l’absence de Peter Brouwer laisse le champ libre à Christian Marx et Patrick Andriessen qui terminent dans cet ordre au terme d’une sévère empoignade.


LA SUITE… ET FIN

La manche 5/5 : Historic Tour de Lédenon, du 22 au 24 octobre.


Retrouvez tous les résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA), Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

Back to Top