Actualités

VHC
05/09/2021 FFSA

HISTORIC TOUR VAL DE VIENNE : Au coeur de l’histoire

Au fil d’une chaude journée jalonnée de dix nouvelles courses, le Championnat de France Historique des Circuits (Historic Tour) a vécu un dimanche radieux sur le circuit du Val de Vienne. La suite de l’histoire s’écrira du côté de Charade…

Historic Tour Val de Vienne 2021 - BMW M3 GTR EVO PTG, Sébastien Mathieu. © Hugues Laroche

LE POINT AU CHAMPIONNAT DE FRANCE

Dans le cadre du Championnat de France Historique des circuits, Sébastien Mathieu (BMW M3 GTR) et Lionel Robert (Martini MK48) négocient l’étape du Val de Vienne sans commettre le moindre faux pas. Arrivés en leaders respectifs des catégories GT/Tourisme et Monoplaces/Protos, les intéressés augmentent leur score de deux nouvelles victoires, l’un en GT Classic, l’autre en Formule Renault Classic. Dans leur sillage, Matthieu Châteaux (Ralt RT3), vainqueur de l’une des courses de F3 Classic, et François Belle (Lola T540), deux fois deuxième en Formula Ford Historic, se partagent désormais la deuxième place du championnat Monoplaces/Protos. En GT/Tourisme, la bonne affaire du week-end est pour Damien Benjamin (Honda Civic), invaincu en Youngtimers GTI Cup, qui se hisse à la deuxième place devant Dominique Vulliez (Lotus Seven), auteur de deux nouveaux podiums en Trophée Lotus.


LE FILM DU DIMANCHE

Challenge Formula Ford Historic / Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Genecand (Crosslé 25F), 3.Belle (Lola T540E), 3.Brunetti (Merlyn MK20), 4.Ingwiller (Van Diemen RF78), 5.Crocker (Ray F71).
En deux mots : Il revient aux pilotes du Challenge Formula Ford Historic l’honneur d’inaugurer la seconde journée de courses dans la douceur d’une fin d’été. A l’image de la veille, François Belle et Gislain Genecand s’échappent seuls en tête dès les premiers tours avant d’échanger leurs positions. A la mi-course, Stéphane Brunetti
pointe à la troisième place à près d’une dizaine de secondes, alors que le peloton de chasse concède déjà plus du double de retard. A l’approche de la fin de course, Gislain Genecand parvient à prendre une mince avance sur François Belle, au moment même où la course est écourtée au drapeau rouge. Le pilote suisse signe ainsi le doublé devant François Belle, Stéphane Brunetti, une nouvelle fois couronné en classe A, un Ludovic Ingwiller en grande forme et Alan Crocker.

Trophée Saloon Cars et Trophée GT Classic / Courses 1 et 2 (30 mn)

Le top 5 Saloon Cars : Course 1 : 1.Grenet (Dodge Viper), 2.Delarche (Caterham), 3.Lefebvre (Audi Quattro), 4.Desmaële (Porshe 996), 5.Danne (BMW M3 GTR). Course 2 : 1.Grenet, 2.Delarche, 3.Desmaele, 4.Lefebvre, 5.Samson (Porsche 996).
Le top 5 GT Classic : Course 1 : 1.Mathieu (BMW M3 GTR), 2.Delannoy (Porsche 964), 3.Sabatier (Porsche 964), 4.Raffin (Ferrari F430), 5.Terral (Porsche 928). Course 2 : 1.Mathieu, 2.Delannoy, 3.Sabatier, 4.Terral, 5.Raffin.
En deux mots : Les deux courses du double plateau GT Classic/Saloon Cars sont regroupées sur cette seule journée du dimanche. Dans celle du matin, Julien Grenet (Dodge Viper) confirme immédiatement sa suprématie des qualifs et franchit le cap de la mi-course avec plus de huit secondes d’avance sur Vincent Delarche (Caterham Superseven) et Sébastien Mathieu (BMW M3 GTR), à la lutte pour la deuxième place du général. Cette hiérarchie demeure inchangée par la suite, Julien Grenet bouclant les trente minutes de course en grand vainqueur devant le très véloce Vincent Delarche, revenu à 6,1’’ de la Viper à l’instant de couper la ligne d’arrivée. Troisième, Sébastien Mathieu décroche un nouveau succès en GT Classic devant ses amis « porschistes » Patrick Delannoy et Laurent Sabatier.
Quelques heures plus tard la course 2 démarre sur un scénario similaire avec un Julien Grenet de nouveau à l’oeuvre devant Vincent Delarche et Sébastien Mathieu, le leader du GT Classic. Seize tours plus tard, c’est toujours ce tiercé qui est d’actualité sous le drapeau à damier. Michaël Desmaële complète le podium en Saloon Cars, à l’instar de Patrick Delannoy et Laurent Sabatier en GT Classic.

Youngtimers GTI Cup et Maxi 1300 Series / Course 2 (25 mn)

Le top 5 Youngtimers : 1.Benjamin (Honda Civic), 2.Hervé (Honda Civic), 3.Gimonet (Honda Civic), 4.Hawes (Golf GTI), 5.Mattez (Peugeot 309).
Le top 5 Maxi 1300 : 1.Calas (Cooper), 2.Timonier (Cooper), 3.Gruelles (Marcos), 4.Pouilon (Cooper), 5.Cassina (NSU TT).
En deux mots : Deuxième à l’arrivée de la course du samedi, Yoann Hervé entame ce match revanche en tête mais écope d’un Drive Through pour départ anticipé. Au volant d’une autre Honda Civic, Damien Benjamin lui succède logiquement au commandement et prend rapidement ses distances sur le leader du Maxi 1300 Series, Sébastien Calas (Cooper), bientôt dépassé par la Honda de Jean-François Gimonet. A deux boucles de l’arrivée c’est au tour de Yoann Hervé, bien remonté, se s’emparer de cette deuxième place derrière l’intouchable Damien Benjamin. Derrière ce nouveau triplé des Honda Civic, le jeune Cameron Hawes parvient à arracher sur le fil la quatrième place de la Youngtimers GTI Cup. En Maxi 1300 Series, Sébastien Calas remporte une indiscutable victoire. Il laisse à bonne distance l’autre Mini de Guillaume Timonier et la Marcos de Tomy Gruelles, au coude à coude jusque dans le dernier tour. Contraint à l’abandon après avoir été percuté par un adversaire, le vainqueur de la veille Jean-Pierre Destombes est le grand perdant du jour.

SportProtosCup / Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Candiani (Lucchini Alfa), 4.Vulliez (Bogani Alfa), 3.Colombani (Norma BMW), 4.N’Guyen (Lucchini Alfa), 5.De Murard (Merlin Alfa).
En deux mots : Dans cette course 2 de la SportProtosCup le meilleur départ est à mettre au crédit de Stéphane N’Guyen, avant que Gianluigi Candiani ne le relaie au commandement à bord de sa propre Lucchini. Une auto ayant perdu une grande quantité d’huile, la course est ensuite interrompue afin de laisser aux commissaires le soin de traiter la piste. L’épreuve relancée, le pilote italien se remet à donner le tempo, mais en restant sous la menace d’un groupe composé de Louis Kolly (Lola T292 BMW), Dominique Vulliez (Bogani Alfa), Leo Colombini (Norma BMW) et Stéphane N’Guyen. Louis Kolly retardé par des soucis de freins, il revient par la suite à Dominique Vulliez le soin de mettre la pression sur le leader, mais Gianluigi Candiani résiste jusqu’au bout et réédite sa victoire de la veille pour seulement… 171/1000 de seconde !

Trophée Lotus : Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Delhaye, 2.Vulliez, 3.Jacquet, 4.Beloou, 5.Deleplanque (tous sur Lotus Seven).
En deux mots : Premier leader de cette course 2 du Trophée Lotus, Nicolas Beloou abandonne très vite son statut de leader au profit d’Anthony Delhaye, le vainqueur du samedi. A mi-course, ce dernier est toujours suivi de près par Dominique Vulliez,
qui enchaine ainsi courses de SportProtosCup et du Trophée Lotus, Xavier Jacquet et Nicolas Beloou. Quatre hommes alors groupés en seulement 2’’8 et qui le sont encore à l’amorce du dernier tour. Mais rien ne change, décidemment intraitable ce week-end, Anthony Delhaye parvient à rester à l’abri de ses poursuivants et double la mise devant Dominique Vulliez et Xavier Jacquet.

Asavé Racing 65 et Asavé Racing 75 / Course 2 (45 mn)

Le top 5 Racing 65 : 1.Beltramelli (TVR Griffith), 2.Benne (Lotus Elan), 3.Gaso (Lotus Elan), 4.Guerardelle (MGB), 5.Wilhelm (Jaguar type E).
Le top 5 Racing 75 : 1.Valinho/Mathon (Datsun 240Z), 2.Excoffier/Excoffier (Chevrolet corvette), 3.Lagache (Porsche 914/6), 4.Dupuy (Ford Escort RS).
En deux mots : On reprend les mêmes pour le match retour de l’Asavé. Au bout de quinze minutes, stade de la course où débutent les arrêts aux stands, Sylvain Regnier pointe en tête devant José Beltramelli, ralenti par un bref passage dans un bac en début de course, tandis que la Lola T70 de Jean-Marc David abandonne pour la seconde fois du week-end, cette fois sur un bris d’amortisseur. En effectuant un arrêt trop bref, en dessous des 2’30’’ réglementaires, le pilote de la Porsche 910 perd aussitôt le gain de sa bonne entame de course et écope d’un Stop and go, bientôt suivi d’un drapeau noir pour non-respect de cette pénalisation. Dès lors José Beltramelli a le champ libre pour se diriger vers une nouvelle victoire au volant de sa TVR Griffith 400, loin devant la Datsun 240Z de Jean-Charles Valinho et Dominique Mathon et la Chevrolet Corvette d’Eric et Clément Excoffier.

Roadster Pro Cup / Course 2 (25 mn)

Le top 5 : 1.Fresnais, 2.Hergault, 3.Castillou, 4.Nougaret, 5.Cayeux (tous sur Mazda MX-5).
En deux mots : Très en verve ce week-end, Laurent Fresnais prend la course 2 à son compte dès l’ouverture des débats. A mi-course, notre insatiable leader caracole en tête avec trois bonnes secondes d’avance sur un trio de poursuivants composé d’Alex Castillou, Steeve Hergault et Julien Nougaret. Autrement dit, le copié-collé de la course de la veille ! La suite confirme ce parallèle : Laurent Fresnais rejoint le drapeau à damier en vainqueur, laissant Steeve Hergault, Axel Castillou et Julien Nougaret s’expliquer jusqu’au bout et franchir l’arrivée dans cet ordre, groupés en 4/10 de seconde ! Un peu plus loin, l’expérimenté Gérard Cayeux complète le top 5.

Trophée F3 Classic et Trophée Formule Renault Classic / Course 2 (30 mn)

Le top 5 F3 : 1.Châteaux (Ralt RT3), 2.Rouvier (March 783), 3.Caussanel (Ralt RT3), 4.Vallery-Masson (Ralt RT3), 5.Tavares (Ralt RT3).
Le top 5 Formule Renault : 1.Robert (Martini MK48), 2.Gobba (Martini MK54), 3. « Nelson » (Martini MK48), 4.Mottez (Martini MK51), 5.Boudreault (Orion FR90).
En deux mots : Vainqueur de la course 1, Frédéric Rouvier prend le meilleur envol puis abandonne le rôle de leader à son éternel rival, Matthieu Châteaux. Idéalement parti, Laurent Vallery-Masson entame la course au troisième rang, avant de s’effacer derrière Brady Beltramelli, bientôt contraint à l’abandon sur bris de boîte, puis David Caussanel. Le cap de la mi-course atteint, Matthieu Châteaux et Frédéric Rouvier roulent toujours ensemble dans cet ordre près d’une vingtaine de secondes devant David Caussanel. Leur lutte se prolonge jusque dans les derniers tours, Matthieu Châteaux obtenant sa revanche en conservant une seconde d’avance sur la ligne d’arrivée. Cinquième au général, Lionel Robert réalise un nouveau sans faute en Formule Renault et s’impose une nouvelle fois devant « Nelson », bien remonté après avoir écopé d’un Drive through, et Jean Paul Gobba. Tony Boudreault, cinquième, réalise le doublé en FR Atmo.

Trophée Formule Ford Kent et Trophée Formule Ford Zetec / Course 2 (25 mn)

Le top 5 FF Kent : 1.Genecand (Van Diemen RF92), 2.Dousse (Van Diemen RF09), 3.Beloou (Van Diemen RF90), 4.Métayer (Van Diemen RF90), 5.Bouquet (Swift RF88).
Le top 5 FF Zetec : 1.Sanjuan (Tatuus RC99), 2.Ratte (Van Diemen RF02Z), 3.Arnould (Mygale SJ99).
En deux mots : Bien décidé à ne pas concéder une seconde défaite, Augustin Sanjuan effectue le forcing dès le début de course en creusant l’écart sur l’autre Formule Ford Zetec de Marco Gerarduzzi, bientôt contraint à l’abandon, et les versions Kent emmenées par Gislain Genecand. Après une neutralisation, les écarts se resserrent, mais Augustin Sanjuan tient bon et s’impose de peu devant Gislain Genecand, Arnaud Dousse et Nicolas Beloou.


LA SUITE

L’historic Tour de Charade (manche 4/5), du 24 au 26 septembre.

Tous les résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA), Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

Back to Top