Actualités

Circuit
05/10/2021 FFSA

SRO Racing Festival, le bouquet final du sport automobile à la française

Le Championnat de France FFSA des Circuits s’est conclu de la plus belle des façons au Castellet.

  © SRO Motorsports Group

  • Environ 15.000 spectateurs ont assisté à la finale du Championnat de France FFSA des Circuits
  • Huit séries ont assuré le spectacle sur le Circuit Paul Ricard
  • Les titres attribués en Championnat de France FFSA GT, Championnat de France FFSA Tourisme, en Fanatec GT2 European Series et en Mitjet International

Ayant été invité par SRO Motorsports Group et la Fédération Française du Sport Automobile à participer gratuitement à l'événement, le public a répondu présent avec 15.000 personnes ayant rejoint le Circuit Paul Ricard. Les huit séries en piste ont assuré le spectacle et les courses en nocturne ont participé à l'ambiance unique de cet événement.

 

Pour une bonne partie des compétitions en piste, ce SRO Racing Festival constituait la finale de la saison et on connait désormais le nom des champions. Voici donc ce qu'il faut retenir de ce meeting dans le Var !  


Championnat de France FFSA GT : finale à suspense

 

Avec cinq équipages toujours en lice pour la couronne en Pro-Am, le suspense était à son comble au moment de lancer la douzième et dernière course du Championnat de France FFSA GT 2021 dimanche après-midi. Associé à Fabien Barthez (absent à Spa-Francorchamps) sur la Mercedes-AMG GT4 #16 de l'équipe AKKA ASP, Thomas Drouet s'offrait un ultime podium suffisant pour rafler la mise.

 

Avec la lutte pour le titre en perspective, la bataille pour la dernière victoire de la saison fut splendide. Mike Parisy et Nicolas Gomar (Aston Martin Vantage AMR GT4 #89 – AGS Events) s'imposaient de justesse face aux lauréats de la première course, Fabien Michal et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 #42 – Saintéloc Junior Team). Les trois équipages sur le podium de cette ultime confrontation formaient aussi le tiercé final du championnat en Pro-Am : derrière Thomas Drouet, les paires Michal-Guilvert et Gomar-Parisy complétaient le top 3 de la saison pendant que la formation AKKA ASP était titrée chez les Équipes.

 

Vainqueurs des deux courses en Silver Cup, Sacha Bottemanne et Lonni Martins (Audi R8 LMS GT4 #6 – Team Full Motorsport) n'ont pas pu empêcher Valentin Hasse-Clot et Romain Leroux de coiffer la couronne. Les pilotes de l'Aston Martin Vantage AMR GT4 #007 de l'équipe AGS Events auraient même pu gagner dimanche s'ils n'avaient pas dû rentrer aux stands en fin de parcours, conséquence d'une lame avant endommagée. Cela n'a toutefois pas empêché l'équipe AGS Events de remporter le championnat des Teams, un quatrième sacre « Équipes » consécutif après ceux en Am (2018 et 2019) et en Pro-Am (2020).

 

Christophe Hamon et Pascal Huteau ont tué tout suspense dans la Am Cup lors de la course en nocturne, samedi. Le duo du Team Fullmotorsport a imposé son Audi R8 LMS GT4 #5 pour la 8e fois, confirmant ainsi sa mainmise et celle de leur équipe sur le championnat. Le lendemain, les nouveaux champions devaient déplorer leur premier abandon de la saison (crevaison), laissant ainsi Jean-Charles Rédélé et Laurent Coubard (Alpine A110 GT4 #76 – Bodemer Auto), vice-champions, monter sur la plus haute marche du podium pour la première fois depuis Albi.

 

 

Championnat de France FFSA de Formule 4 : Esteban Masson et Macéo Capietto dos à dos

 

Lors de la sixième et avant-dernière épreuve du Championnat de France FFSA de Formule 4, les deux principaux candidats au titre ont inscrit quasiment le même nombre de points, à une petite unité près. Ils restent plus que jamais au coude à coude avant la dernière explication programmée les 23 et 24 octobre à Magny-Cours.

 

Sur le Circuit Paul Ricard, Esteban Masson a décroché une double pole position. Mais dans la Course 1, Macéo Capietto surprenait son rival dans le 6e des 11 tours de course et filait vers la victoire, pendant que Daniel Ligier gagnait son duel avec l'Australien Hugh Barter pour compléter le top 3.

 

La Course 2 a donné lieu à d'intenses explications et d'incessants dépassements. Mis en confiance par ses deux succès à Monza la semaine précédente alors qu'il a pris le Championnat en cours, Elliott Vayron sortait du lot et s'imposait à nouveau. Owen Tangavelou manœuvrait habilement pour revenir en 2e position devant Ligier, qui a doublé le Suisse Dario Cabanelas dans le dernier tour !

 

Le dimanche, Esteban Masson remettait les pendules à l'heure en menant de bout en bout depuis la pole position. Alessandro Giusti et Hugh Barter prenaient tour à tour le meilleur sur Macéo Capietto pour rejoindre Masson sur le podium. Si le suspense reste entier au Championnat, c'est également le cas en F4 Junior entre Cabanelas et Giusti, séparés de quelques points.

 

Championnat de France FFSA Tourisme : les premiers titres pour Palette, Jacob-Cano et Carvalhido

 

Leader du Championnat de France FFSA Tourisme au moment d'arriver sur le Circuit Paul Ricard, Steven Palette n'a pas tremblé. Disputée en nocturne, la première des deux courses du week-end scellait définitivement le sort du championnat au profit du pilote de la BMW M2 CS Racing #18 de VSF Sports Amplitude Automobile. Après avoir loupé son freinage lors du premier passage à la chicane, Benjamin Lessennes (BMW M2 CS Racing #17 – L'Espace Bienvenue) percutait bien involontairement son équipier Ricardo van der Ende. Au volant d'une BMW M2 CS Racing meurtrie, le Néerlandais – dernier rival de Palette – croisait le drapeau à damier avec deux tours de retard.

 

En se classant quatrième, Steven Palette tuait donc tout suspense et s'assurait du premier titre de Champion de France FFSA Tourisme. Un sacre qui récompense à la fois la vitesse (3 victoires) et la régularité, avec 10 podiums et 12 arrivées dans le top 5 en 12 courses.

 

Les deux dernières victoires sont revenues à Viny Beltramelli (Peugeot 308 RC #10 – Ropars Racing Team-Motors Legend), qui s'imposait sur la ligne d'arrivée pour… 3 millièmes de seconde face à Florian Briché (Peugeot 308 RC #24 – JSB Compétition), ralenti en fin de parcours par des problèmes électriques. Dimanche, c'est Ricardo van der Ende qui s'imposait pour la cinquième fois de la saison. Un résultat qui lui offrait du même coup la place de vice-champion face à Florian Briché, contraint à l'abandon (radiateur percé) après avoir heurté le Néerlandais à la mi-course.

 

Les événements n'ont pas manqué dans la catégorie TCA-1, celle des Peugeot RCZ Racing Cup. Sur la #7 du GPA Racing, Florent Grizaud a mené de bout en bout la première course, mais derrière lui Julien Jacob-Cano (#77 Runner For Ever) accrochait Christian Philippon (#50 Espace Racing) avant de devoir renoncer suite à cet incident. Déjà champion depuis Lédenon, Julien Jacob-Cano se rattrapait le lendemain avec une ultime victoire au terme d'une course beaucoup plus calme.

 

Les choses furent plus limpides en TCA-2. Guillaume Maio (#99 GM Sport) s'imposait lors des deux courses dans cette classe des Renault Clio Cup IV.  Deux fois deuxième, Enzo Carvalhido (#36 Sport Auto Racing) a pu fêter sur le podium un titre déjà acquis avant d'arriver au Castellet. Le jeune pilote se réjouissait aussi de voir sa sœur, Margot Carvalhido (#6 – Sport Auto Racing), améliorer constamment ses chronos sur l'unique Peugeot 208 RC engagée en TCA-Light. La demoiselle a réussi ses débuts en Championnat de France FFSA Tourisme !

 

Fanatec GT2 European Series : Patterson-Fjordbach et Ulrich en champions

 

Mark Patterson et Anders Fjordbach ont inauguré le palmarès de la Fanatec GT2 European Series avec style ! Leader du classement Pro-Am avant la finale sur le Circuit Paul Ricard, l'équipage de l'Audi R8 LMS GT2 #33 High Class Racing a d'abord effectué une magnifique remontée après être parti depuis la voie des stands. Classés au deuxième rang en Pro-Am d'une première course arrêtée au drapeau rouge suite à la sortie de la Porsche de Michael Vergers, Patterson et Fjordbach remportaient ensuite une éclatante victoire dans l'obscurité samedi en fin de journée après.

 

Derniers rivaux du duo High Class Racing, Bert Longin et Peter Guelinckx (Audi R8 LMS GT2 – PK Carsport) n'ont jamais été en mesure de jouer la victoire au Castellet, mais ils terminent vice-champions. A noter la première victoire d'une Lamborghini Huracan grâce à Cédric Leimer et Julien Piguet, ceux-ci ayant bénéficié de la règle du drapeau rouge alors qu'ils venaient de s'arrêter en bord de piste.

 

Déjà champion en Am, Christoph Ulrich a non seulement remporté une nouvelle victoire de catégorie lors de la première course, mais il s'est en outre imposé – pour l'honneur – dans le classement général. Le pilote de la KTM X-Bow GT2 de Sportec Motorsport était ensuite victime d'une bousculade au départ de la seconde course et la victoire en Am revenait à Leonardo Gorini, sur la Porsche 911 GT2 RS du LP Racing.

 

Mitjet International : première saison et premier titre pour Louis Rousset

 

Le plateau de Mitjet International a atteint un nombre record d'engagés avec 48 voitures pour cette finale de la saison. Louis Rousset (VPS Racing) était arrivé dans le Var avec la ferme intention de décrocher le titre 2021, ce qu'il est parvenu à faire en remportant les deux courses du samedi face à Sébastien Seveau (Génération Stunt). Le jeune homme de 22 ans a ainsi verrouillé le titre samedi soir, avant même les deux dernières confrontations. En lice pour une troisième victoire dimanche matin, il a cependant laissé les honneurs à son équipier Sandro Perissoutti, évoluant dans la catégorie Junior, en lui permettant de décrocher son premier succès au classement général. Louis Rousset s'est en revanche imposé lors de la quatrième et dernière confrontation de la saison, signant sa 15e victoire en 24 courses pour sa première année sur circuit…

 

L'enjeu était de taille également pour le Mitjet Challenge Junior, initié cette année. Avec un zéro pointé en course 3 quand son plus proche rival, Sandro Perissoutti, engrangeait le maximum de points, Paul-Adrien Pallot (MV2S Racing) était le maître de son destin en course 4. Avec une 4e place à l'issue de cette dernière, Pallot rafle la couronne en Junior. Plusieurs jeunes pilotes ont également pu exprimer leur talent, à l'instar de Paul Cauhaupé (Pole Position 81), 3e en course 2 et 2e en course 4.

 

Champion Gentleman, Jérémy Lourenço (Génération Stunt) n'a laissé échapper qu'une seule victoire de catégorie ce week-end, bien malgré lui puisqu'il a écopé d'une pénalité à l'issue de la course 1, au profit du Tone, vainqueur sur tapis vert.

 

La force de ce championnat est aussi de rassembler toutes les générations en piste. Les Seniors, à l'instar d'Alain Grand (TM Evolution), sacré champion dans cette catégorie, sont d'ailleurs au cœur des batailles dans le peloton.

 

Clio Cup Europe : Milan prend les commandes

 

L'antépénultième étape de la Clio Cup Europe a réservé son lot de surprises sur le Circuit Paul Ricard. Opportuniste dans la nuit tombante de la première course, Nicolas Milan (Milan Compétition) a profité de deux accrochages entre David Pouget (GPA Racing) et Anthony Jurado (Milan Compétition) pour s'offrir sa troisième victoire consécutive et son huitième succès de l'année face à ses adversaires pour le titre. En parallèle, Alexandre Albouy (GPA Racing) et Laurent Dziadus (Team Lucas) prolongeaient le suspense en s'imposant respectivement en Challengers Cup et Gentlemen Drivers Cup.

 

Après avoir fait la différence dans les derniers virages, Marc Guillot a emmené un triplé Milan Compétition lors de la course du dimanche. Le Dijonnais devançait ses équipiers Anthony Jurado et Nicolas Milan pour enlever sa quatrième victoire de la saison. C'est toutefois Nicolas Milan qui a réalisé une bonne opération en prenant seul les commandes du classement général. Le patron-pilote de Milan Compétition compte neuf unités d'avance sur David Pouget tandis que Marc Guillot reste en embuscade grâce à son succès du jour.

 

Il n'y a plus de suspense en Challengers Cup. Malgré la deuxième victoire du week-end pour Alexandre Albouy (GPA Racing), Kévin Jimenez (GPA Racing) s'est adjugé la couronne pendant que Lionel Viguier (TB2S) l'emportait en Gentlemen Drivers Cup.

 

La Clio Cup Europe prend désormais la direction de l'Autodromo Nazionale Monza (Italie) pour l'avant-dernier rendez-vous de son calendrier.

 

Alpine Elf Europa Cup : doublé de de Wilde, le championnat relancé

 

Double vainqueur sur le Circuit Paul Ricard, Ugo de Wilde (Herrero Racing) s'est relancé dans la course au titre en Alpine Elf Europa Cup. Auteur de la pole position, le jeune Belge a remporté la première course après avoir dû se défaire tour à tour de Laurent Hurgon (LSGroup Autosport GP) et Jean-Baptiste Mela, qui avaient pris le dessus durant le premier tour. Deuxième après avoir maintenu la pression sur de Wilde jusqu'au dreapeau à damier, Mela marquait des points importants pendant que Hurgon assurait sa place sur le podium au prix d'une belle résistance face à Simon Tirman (Autosport GP) et Louis Méric (Race Cars Consulting). Dixième, Mathieu Blaise (Herrero Racing) prenait la victoire chez les Gentlemen devant l'invité Stéphane De Groodt et Franck Labescat (Race Cars Consulting).

 

Lors de la seconde course, Ugo de Wilde profitait d'un contact entre Jean-Baptiste Mela et Lilou Wadoux pour prendre la tête. Le jeune Belge résistait ensuite aux multiples attaques de ses adversaires pour remporter sa deuxième victoire du week-end devant Lilou Wadoux et Jean-Baptiste Mela. Les Gentlemen Mathieu Blaise, Stéphane Auriacombe (Herrero Racing) et Philippe Bourgois (Chazel Technologie Course) rentraient tous dans le top dix, Stéphane Auriacombe étant d'ores-et-déjà champion dans la catégorie.

 

Fort de sa double victoire, Ugo de Wilde revient à seulement dix-huit points de Jean-Baptiste Mela, toujours aux commandes du classement général. Le Belge s'empare également de la tête chez les Juniors pour douze unités face à Lilou Wadoux. Laurent Hurgon reste mathématiquement en lice pour le titre, mais le Français n'a plus son destin entre les mains avant la finale de la saison 2021 à l'Autódromo Internacional do Algarve de Portimão, programmée du 22 au 24 octobre.

 

Sprint Cup by Funyo : Manu Collard fait honneur à son statut, bonne affaire de Hachez

 

Vingt-six concurrents de la Sprint Cup by Funyo se sont retrouvés ce week-end sous un ciel bleu azur pour quatre courses dans le cadre du Championnat de France FFSA des Circuits. Il n'aura pas fallu longtemps à l'invité Emmanuel Collard (AMGV) pour trouver le mode d'emploi de ce proto français. Manu réalisait la première pole position du meeting. La seconde était décrochée par le leader du championnat, Ewen Hachez (HMC Racing).

 

Dès la première course, Emmanuel Collard donnait le ton. Il montait sur la première marche du podium devant Christian Camboulive (HMC Racing) et le jeune Ewen Hachez.

 

Les deux courses suivantes permettaient à Ewen Hachez d'accroître son avance tandis que Jonathan Dessens (AMGV) et Benoît Eveillard (Belt Racing) grimpaient sur le podium pour la première fois du week-end. 

 

Le circuit Paul Ricard réserve toujours son lot de surprises en Sprint Cup by Funyo. Ce sont en effet trois pilotes de la catégorie Gentlemen qui se sont hissés sur le podium Scratch de la dernière course. Edouard Héry (Belt Racing) a remporté sa toute première victoire de la saison devant son plus féroce adversaire en Gentlemen, Christian Camboulive. Yves Orhant (Yo Concept), fondateur de la marque Funyo, complétait le podium après un duel intense face au jeune Alsacien Jordan Meyer (Kairos Racing).

 

Pour les pilotes de la Sprint Cup by Funyo, le rendez-vous est pris pour la finale sur le circuit Bugatti du Mans. Qui succédera à Marc-Antoine Dannielou, le champion 2020 ? Réponse au soir du 14 novembre !


Back to Top