Actualités

Circuit
15/09/2021 FFSA

Le Team Andrade signe sa 4e victoire lors des 24H Tout Terrain de France 2021 !

La finale du Championnat de France d’Endurance Tout Terrain organisée ces 11 et 12 septembre sur le circuit de Fontaine Fourches a une fois encore livré une édition qui restera dans les mémoires.

  © A.Rossignol.

Organisateurs, concurrents et spectateurs, personne n’aura échappé aux conditions d’accès très pénibles au plus grand circuit éphémère de France, causées par deux journées de pluies diluviennes à la veille du départ. Même si cela a provoqué des situations dantesques ici ou là avec de nombreux véhicules embourbés, pas de quoi faire peur à ces 80 bolides et ces 300 pilotes venus relever le défi sportif hors norme que proposent depuis 29 éditions ces 24H Tout Terrain de France.

Ce week-end, Alexandre Andrade, Cédric Duplé, Yann Morize et de Florent Charvot ont réalisé une superbe course en réalisant une incroyable remontée dans les classements jusqu’à mener leur buggy AC Proto n°22 à la victoire, venant s’ajouter à leurs précédents exploits de 1999, 2008 et 2016.

Deuxième scratch, le SSV Can Am XRS n°3 piloté par Jean-Christophe Simon, Quentin Zitoun, Joël Labille et Antoine Vitse a résisté aux assauts menés par son rival du team Sofrat / Pole Position (n°02), un autre Can Am piloté par Grégory Lefort, Loïc Bonnevie et Laurent Piquet déjà médaillé d'argent en 2020 et qui accède donc à la troisième marche de ce podium 2021.

Le premier 4x4 (T2) est arrivé 34ème scratch, un Toyota Land Cruiser KZJ 90 (n°33) du team A Donf Medoc composé d'Emmanuel Esquieu, Gérard Sicre, Jean-François Ryo et Luc Vidal. Quant au premier « 2 Roues Motrices », c'est sans surprise que l'on retrouve le buggy Cox Bugster d'Auto Retro Passion (n°60) de Daniel Masson associé à Jean-Marie Laermans et Thierry Coquereau, 27èmes au général.

Samedi 15h00, le départ était donné à cette imposante grille de départ constituée de 80 voitures aux looks très hétérogènes (50% de buggys, 37% de SSV et 13% de 4x4), le tout sous un temps ensoleillé ayant permis enfin de sécher les 7,5 km piste et de rendre le spectacle bien plus appréciable, du paddock aux baquets. En tête de peloton, on retrouvait le buggy n°01 du team Laurent Fouquet Off Road, tenant du titre ayant réalisé la pôle lors de la séance des essais qualificatifs le matin même avec à son bord Francis Ballochi (5’10’’) mais il connaîtra par la suite des ennuis mécaniques ne lui permettant pas de franchir le damier.


Les 6H Tout Terrain d’Ile de France

À 21h00, tandis que la très grande majorité du plateau venait à bout du premier quart de course et se familiarisait avec les conditions de pilotage très différentes liées à la phase nocturne de l’épreuve, une poignée de concurrent voyait un premier damier flotter à leur passage, mettant un terme aux 6H Tout Terrain d’Ile de France, une manche créé il y a deux ans au sein de ces 24H comme une sorte de
tremplin aux équipes encore hésitantes à se mesurer aux 2 tours d’horloge. Et c’est avec le SSV Can Am Maverick n°538 que Cyril Delaunay et Franky Bleuart ont remporté cette seconde édition, alors 12ème scratch de l’ensemble du plateau et précédés de Rémy Castenet, Philippe Voluzan et Florian Richard (SSV Sodicars n°450).

Au petit matin, on dénombrait déjà de nombreux abandons, la fatigue des pilotes et des machines ne laissant aucune chance sur une piste évolutive, se dégradant au fil des heures et laissant ici ou là de redoutables whoops dans les zones de freinage et autres déformations du sol, autant de nouvelles trajectoires à saisir pour ne pas finir aux stands. Une piste devenue moins roulante et plus cassante sur laquelle les SSV se montraient redoutables, la course étant jusqu’alors dominée par les buggys.

C’est ainsi qu’un grand nombre de concurrents terminaient leur course aux stands malgré les derniers efforts de leurs courageuses assistances, à l’instar du buggy “Lamera Cup” n°17 de Wilfried Mérafina ou encore Toyota du team Etruscan Racing Team (n°93) avec à son bord Yves Tartarin, figure du Dakar et unique pilote ayant participé à toutes les éditions depuis 1993.

Très remarquée, la belle remontée du Proto Mitsubishi (n°5) des Lettons Igor et Rudolf Skoks associés à Arvis Pikis et Janis qui, partis en fond de grille, terminent leur course en 5ème position au scratch.

Alors au nombre de 8 dans le top 10 en 2020, nous retrouvons 6 SSV dans le top 10 de cette édition 2021.




Au strict opposé du confort d’un circuit traditionnel, construire un circuit éphémère au milieu de 200 hectares de champs dépourvus de toute structure permanente ni même une voie d’accès, c’est un peu comme déplacer des montagnes : une mission “presque” impossible et pourtant relevée depuis bientôt 30 ans, et ce grâce au partenaire principal de l’événement, la société Sofrat, qu’il en soit ici remercié.


Save the date

Les dates de la prochaine édition des 24H Tout Terrain de France sont déjà connues : les 17 et 18 septembre 2022, le 30ème anniversaire de l’épreuve créée en 1993 se prépare déjà en coulisses pour célébrer comme il se doit, trois décennies de cette course automobile hors norme…







Back to Top