Actualités

Karting
13/09/2021 FFSA

Pau-Arnos : Bondier-Choisnet, le tandem gagnant du Long Circuit

Le Long Circuit faisait étape à Pau-Arnos ce week-end pour la première épreuve du Championnat de France. Si quelques gouttes sont venues pimenter la recherche du bon grip aux essais libres, le soleil était estival pour le reste de la compétition.

Bondier s'est imposé après avoir fait la course dans le sillage de Choisnet.  © KSP

Le nombre d’engagés s’est malheureusement restreint à une portion congrue, mais l’âge n’avait plus guère d’importance lors des affrontements en piste. Un tandem s’est vite constitué pour jouer la gagne : Nelson Bondier (Birel ART/TM) et Hugo Choisnet (Birel ART/TM) ont su s’unir pour s’échapper à l’aspiration alors que derrière eux, malgré quelques tentatives, leurs poursuivants n’ont jamais pu s’organiser pour contrer leur offensive victorieuse.

Après la pole position de Choisnet, le duo a pris la poudre d’escampette dès la première manche. Forts de leur réussite, ils se sont calés dès le départ des deux autres manches pour réitérer le résultat. Choisnet menait le plus souvent alors que Bondier le dépassait dans l’avant-dernière boucle. Choisnet essayait de se jeter sous le drapeau à damier et échouait pour 1 centième ou 1 dixième selon la manche. Nicolas Picot (Tony Kart/TM) gardait en mire le duo, mais faute d’union de circonstance, il était même dépassé par David Léglise (Birel ART/TM) une fois et sauvait de justesse sa place face à Jérôme Lardenais (Birel ART/TM) une autre fois. Il partait néanmoins en seconde ligne pour la préfinale avec à ses côtés un Benoit Portmann (Birel ART/TM) retrouvé. Celui-ci avait su toujours se glisser dans un groupe potentiellement susceptible de jouer aux avant-postes.

Le départ de la préfinale était remarquable et semblait augurer d’un rééquilibrage puisque deux lignes s’élançaient soudées, mais encore une fois Bondier cherchait à se blottir derrière Choisnet pour unir leurs forces. Peu à peu tout autant qu’inexorablement, la paire s’échappait et laissait aux prises un groupe de 6 pilotes dans lequel Picot menait l’allure, mais où chacun s’offrait un écart de conduite ne permettant pas de se pousser. Pour une victoire de prestige, Choisnet tentait de déboîter Bondier sur la ligne et échouait plus proche que jamais à seulement 6 millièmes ! Sur la ligne, Portman passait 4e, précédant de peu Lardenais, Léglise, Matt Preuvost (Sodi/TM) et Alexandre Gladstein (Birel ART/TM) qui passaient sous le drapeau à damiers côte-à-côte.

En finale, le scénario semblait devoir s’écrire différemment. Si Choisnet s’élançait impeccablement Bondier avait un temps d’hésitation, Portmann passait second. Le peloton restait compact et Bondier était absorbé par une partie de la meute. Remobilisé, il repassait ses adversaires. Picot en avait profité pour prendre l’ascendant sur Choisnet au 4e passage sans parvenir à se lier. Derrière, Portmann évitait de peu la correctionnelle, mais pas Lardenais qui se sortait. À ce moment, David Léglise paraissait le plus apte à jouer avec la tête de course. Finalement Bondier s’infiltrait, retrouvait Choisnet et le tandem ainsi reconstitué reprenait à la mi-course son élan coutumier. Le duo s’envolait, Picot se retrouvait isolé comme Léglise (1er Master) qui malgré moults efforts ne parvenait pas à le coller. La poursuite s’effilochait, Gladstein roulait 5e devant Portman (1er Gentleman) en position figée. Stéphane Vallée (2e Gentleman) coiffait sur le fil Preuvost et le rookie Alban Caprin (Birel ART/TM). Insolite, le podium Gentleman était complété par un Néerlandais, Chris Reit (Sodi/TM), pilote de Superkart, le plus âgé du plateau qui sautait d’un baquet à l’autre.

La seconde et ultime épreuve du Championnat de France Long Circuit aura lieu à Lyon Saint Laurent de Mure (69) les 20 et 21 novembre.

Back to Top