Actualités

Rallye
15/06/2021 FFSA

Rallye TT Barétous : Thibault Flouret-Barbe première victoire !

Pour son deuxième rallye au volant de ce Rivet BMW, Thibaut Flouret-Barbe et Jon Charriton décrochent pour la première fois les lauriers de la victoire après une lutte acharnée avec le local Louis Dronde, qui doit se contenter de la place de dauphin.

Même sous la pression permanente de Louis Dronde, Thibault Flouret-Barbe n’a pas craqué ! Quelle belle première victoire ! © Lionel Montmain

Le podium est complété par le nouveau Fouquet de Laurent Fouquet. En 2RM, Yann Clevenot n'a rien lâché pour monter sur la plus haute marche du podium. Dans le Challenge des SSV, c'est finalement Franck Olaïzola qui s'impose avec son Can Am alors que Franck Etchecopar s'adjuge le Trophée des 4x4 avec sa Jeep.


CHAMPIONNAT

Dieu que l'intersaison fut longue pour les équipages du Championnat de France des rallyes Tout-Terrain ! 8 mois ! 8 mois d'attente, d'enfermement, de frustration en voyant un véhicule de compétition emprisonné dans un garage alors qu'il ne demande qu'à vrombir ! Heureusement pour nous, la situation sanitaire s'est améliorée et les épreuves de sport automobile ont pu reprendre.

De plus nous avons la chance d'avoir dans cette discipline un vrai esprit de famille avec des organisateurs plus motivés que jamais pour mettre sur pied leurs épreuves. Peu importe la date, la météo, ou même le budget serré, il faut composer avec les moyens du bord pour faire en sorte que la fête soit belle, riche en spectacle, en partage et en émotions !

Avec cette première épreuve de l'année, nous avons été servis ! Un plateau de qualité, une météo exceptionnelle, un parcours magnifique, des bagarres à tous les niveaux et un jeune prodige qui remporte sa toute première victoire en Championnat de France, Thibault Flouret-Barbe !

Tout commence vendredi après-midi avec les habituelles vérifications techniques qui se déroulent à Lanne en Barétous. 81 concurrents rentrent leurs véhicules dans le parc fermé mais un véhicule attire l'attention des spectateurs, le nouveau Fouquet piloté par Laurent Fouquet lui-même.

Samedi matin, comme d'habitude, Louis Dronde signe le premier meilleur temps dans la spéciale de Casteigts mais dès la deuxième ES, c'est le jeune et talentueux Thibault Flouret-Barbe qui se met en avant avec son Rivet BMW. Ce dernier se bat comme un chiffonnier durant toute la journée avec le pilote souletin avec lequel il partage les meilleurs temps. Au soir de la première étape, l'écart entre les deux hommes est infime mais c'est bien le jeune trublion qui devance l'expérimenté Louis Dronde de quelques secondes. La bagarre pour la victoire s'annonce intense jusqu'à l'arrivée.

Il faut dire que le rythme est élevé et certains favoris ont déjà dû jeter l'éponge à l'image de Johane Garicoix (sortie), Loïc Costes (mécanique) ou encore Yannick Lonne-Peyret (mécanique). En apprentissage de sa nouvelle monture, Laurent Fouquet rentre le samedi soir avec la troisième place provisoire. Une bonne mise en jambe pour le pilote constructeur qui est menacé par le bouillant Stephan Barthe et le rapide Thomas Lefrançois.

Dimanche matin, la spéciale de Moutons réserve son lot de surprises. Stéphan Barthe abandonne (direction) tandis que Louis Dronde crève et perd près d'une minute ! Thibault Flouret-Barbe peut respirer un peu avec une avance confortable à présent. Avec son copilote Jon Charriton, il gère sa fin de course à merveille et rentre au parc fermé avec sa première victoire en Championnat de France ! Une juste récompense pour celui qui est passé du statut d'espoir en 2016 à celui de favori pour la victoire (et pourquoi pas pour le Championnat) cette année ! Félicitations !

Deuxième, Louis Dronde et Luca Campane ont tout tenté pour essayer de s'imposer mais leur crevaison et un problème de boite de vitesse sont venus freiner leur marche en avant. Dommage. Toujours est-il qu'ils ont, une fois de plus, assuré le spectacle avec leur Rivet Nissan ! Pour son retour à la compétition, Laurent Fouquet, copiloté par Céline Etcheverry n'est pas passé inaperçu. A bord du nouveau buggy familial, Laurent a montré une fois de plus qu'il n'avait rien perdu de son talent ! Ils complètent le podium de la catégorie, bravo !

Décidément, les jeunes poussent au portillon. En effet, à la 4ème place, Lucas Zielinski et Clémence Favy se sont amusés comme des fous avec le Fouquet de Daniel Favy. Après un départ prudent, Lucas a haussé le rythme pour signer un meilleur temps le dimanche. Une très bonne chose pour ce duo que nous devrions retrouver en Clio dans le courant de la saison et pourquoi pas encore sur un rallye Tout-Terrain… Affaire à suivre.

Si les spécialistes de la discipline attendaient de telles performances d'un Thibault Flouret-Barbe ou d'un Lucas Zielinski, peu de personne auraient misé sur Pierre-Jean Viart. Normal me direz-vous, car il n'avait jamais piloté en rallye ! Pourtant, pour son coup d'essai, nous pouvons dire qu'il a fait un coup de maître en montrant une grande maturité et une belle maitrise sur les chemins tourmentés de cette épreuve avec sa sœur Marie-Alexandra. Un équipage à suivre sur les prochaines épreuves.

La 6ème place est occupée par Joël Chopin qui emmenait avec lui le jeune passionné Bixente Castege. Nos duettistes ont passé toutes les embuches de l'épreuve avec succès et rentrent au parc fermé avec un large sourire. Ils précèdent de peu Jean-Alfred et Adelindo Marques qui ont réalisé une très belle course avec leur Fouquet diesel. Julien Minondo découvrait le rallye Tout Terrain et les joies du pilotage. Il prend une excellente 8ème place avec son copilote Fabien Nicaise au volant de son Rivet Nissan. Soulignons la victoire de classe en T1A1 pour Nicolas Arhie et Jérôme Garicoix sur leur Caze Kawasaki. Enfin, le top 10 est complété par le Fouquet Nissan de Francis Ballocchi et Cédric Chatris.

 

CHALLENGE DEUX ROUES MOTRICES

Au volant de son Cledze, Yann Clevenot et son fidèle copilote Romain Dupouts ont dû se cracher dans les mains pour remporter le Challenge 2RM. Au volant de leur Cledze ils ont été inflexibles face à la menace permanente que représentait le Rivet Honda de Guillaume Laborde. Ils rentrent au parc fermé avec une nouvelle victoire mais on sent bien que les jeunes se rapprochent dangereusement des temps du pilote constructeur ! Félicitations pour ce succès mérité.

Souvent malchanceux les années précédentes, Guillaume Laborde a prouvé ce weekend qu'il était capable de jouer avec les meilleurs et ce jusqu'au bout. Avec Rémi Esponda, il décroche la médaille d'argent dans la catégorie avec son Rivet Honda. Une belle entrée en matière pour celui qui pourrait jouer « l'empêcheur de tourner en rond » en 2RM.

Sur un terrain qu'il affectionne, Eric Berrouet monte sur le podium avec son Cledze. Très à l'aise et motivé, ce dernier est toujours resté dans le rythme des leaders. Avec Chloé Lardieg, il est allé chercher cette 3ème place dans la dernière spéciale en coiffant sur le fil le revenant Nicolas Etcheverry. Toujours aussi affuté derrière le volant, Nicolas et son copilote Christian Esteinou n'ont pas mis longtemps pour se remettre dans le bain malgré la découverte du Fouquet Honda. Le quinté est complété par Jérôme Duparc et Rémy Lacoste qui emmènent le peloton des suiveurs dans lequel nous retrouvons notamment Xabi Incagaray et Peyo Harguindeguy.

 

CHALLENGE SSV

Cette année, le Challenge SSV n'accueille que des SSV de série. Si les performances semblent un peu à la baisse, le plaisir lui, ne semble pas avoir pris une ride. Il n'y a qu'à voir le sourire des équipages à l'arrivée. Avec leur Can Am, Jordy Delbouys et Olivier Foucher ont survolé les débats. Hélas, à l'arrivée, il s'est avéré que leur engin n'était pas conforme et ont été exclus.

Après douze épreuves chronométrées, c'est donc finalement le plus régulier et le plus rapide de tous qui s'impose. En effet, au volant de son Can Am, Franck Olaïzola a réalisé une course parfaite qui l'a emmené sur la plus haute marche du podium avec Laura Iriart à ses côtés. Un résultat qui devrait motiver notre équipage à prendre part au prochain rallye Terres d'Armagnac.

Deuxième de la catégorie, Florian Allard ne pouvait pas rêver mieux pour son premier rallye en tant que pilote ! Il s'est régalé durant tout le weekend avec son ami Patxi Sallaberry à ses côtés. Le podium est complété par un autre Can Am, celui de Romain Lucas-Grousset et Raphaël Astic.

 

TROPHEE DES 4x4

Du côté du Trophée des 4x4, ce fut l'hécatombe. Deux équipages ont « survécu » à ce rallye sélectif. Franck Etchecopar et son copilote Patrice Daviton s'imposent avec leur Jeep Cherokee tout en ayant assuré le spectacle. Son dauphin n'est autre que le vainqueur du Trophée des 4x4 2020, Joël Harichoury, copiloté pour l'occasion par Mélanie Etchecopar.


Back to Top