Actualités

Montagne
03/08/2022 FFSA

220 concurrents à la conquête du Col de la Croix-Saint-Robert

La Course de Côte du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac, 10ème manche du Championnat de France de la Montagne, suscite toujours autant d’attrait auprès des pilotes. Pour cette 62ème édition, qui aura lieu les 6 et 7 août prochains, ils seront 220 au départ.

Troisième du Championnat Production, Christophe Poinsignon tentera au Mt-Dore de conforter sa position. © Nicolas Millet

Championnat Sport

L'édition 2021 de la Course de Côte du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac avait marqué les esprits par les performances réalisées par les prétendants à la victoire. Le record que détenait Christian Merli avait été battu par le vainqueur de l'épreuve, Geoffrey Schatz, mais également par Damien Chamberod, deuxième, alors que Fabien Bourgeon qui était monté sur la troisième marche du podium s'en était approché de quelques dixièmes.

Autant dire que l'on peut s'attendre cette année encore à un combat de titans entre les hommes fort du groupe E2-SC. En tête de liste on retrouvera Billy Ritchen, le leader du championnat, qui tentera de tirer profit de sa Nova Proto NP01 propulsée par un moteur V8 sur le tracé technique qui mène au Col de la Croix-Saint-Robert. Mais s'il est en tête du championnat, l'Alsacien est devancé en nombre de victoires par Damien Chamberod qui à Marchampt a signé son cinquième succès de la saison alors que Billy en compte quatre. Le Massif du Sancy devrait donc une nouvelle fois être le théâtre d'un duel entre les deux hommes. Duel dans lequel pourrait bien s'immiscer Fabien Bourgeon, qui a démontré à Dunières le réel potentiel de son Revolt 3P0 qui bénéficie à présent d'un moteur turbocompressé.

Face aux Nova-Proto de Ritchen et Chamberod et au Revolt de Bourgeon, on retrouvera l'Osella PA30 de Cyrille Frantz qui a retrouvé une voiture plus à sa convenance, et qui sur les deux dernières confrontations de la saison a terminé sur le podium. Au sein de la classe E2-SC, on retrouvera également Cédric Lansard qui, s'il dispose d'un moteur turbo compressé, lui a adjoint une bride qui le fait évoluer en E2/SC3b.

Deux jeunes talents évoluant en CN+ avec leur Norma M20 FC 4 litres ont des cartes en mains pour venir s'immiscer dans le combat pour le podium. Mais avant tout, Kevin Petit et Maxime Cotleur auront à cœur de se livrer un duel dans lequel l'esprit sportif reste le maître-mot.

Lors des dernières manches du Championnat de France de la Montagne on a pu constater une réelle progression de Cindy Gudet qui, au fil des épreuves, prend la mesure de son Revolt 2P0. La quadruple Championne de France se place régulièrement dans le top 6 du championnat, en tête de la classe E2-SC/2. Une classe dans laquelle elle sera confrontée à la Silver Car de l'Andorran Raul Ferré et à l'Osella PA2000 de Fabien Frantz.

Face aux deux jeunes espoirs qui évoluent dans la classe E2-SC/1 – Axel Petit au volant d'une Nova-Proto NP03, Nicolas Dumond avec une Osella PA21 – on retrouvera les Nova-Proto NP03 des expérimentés François-Xavier Thievant et Sébastien Jacqmin.

Si Olivier Berreur se retrouve un peu esseulé dans la classe CN/3, du côté des CN/2 Etienne Pernot se présente en favori avec sa Norma M20 FC face aux Norma de Yannick Latreille, qui évolue là à domicile, de Julien Bost, d'Anthony Gueudry, de Romain Gelly ou de Fabrice Gallo.

En 2021, Fabien Ponchant avait imposé sa Tatuus Formula Master dans le groupe DE. Il tentera de rééditer cette performance cette année face à celle de Marc Pernot. Mais les deux hommes devront garder un œil attentif sur les performances de la Martini MK62 de Pierre Mayeur.

Du côté des F3, trois animateurs du championnat vont en découdre : Emeline Bréda, Benoit Taviaux et Clément Lebot, et seront opposés à plusieurs pilotes talentueux de la catégorie puisqu'on retrouvera au Mont-Dore, Didier Brun, Thomas Clausi, Nicolas Verdier.

Pas moins d'une douzaine de Formule Renault viendront en découdre dans le Massif du Sancy. En tête de liste on suivra ceux qui occupent les premières places du Challenge Open Formule Renault, à savoir Baptiste Tognet-Bruchet, Nicolas Neis et Antoine Uny. Mais il faudra également être attentif aux prestations de Gaëtan Bischoff, de l'expérimenté Didier Chaumont, de Thierry Bertin qui a connu jusqu'à présent de nombreux soucis avec sa monoplace, de Stéphanie Tordeux et du Belge Antonin Saintmard. Hors championnat on se doit de citer Stanislas Coquet, Benjamin Brenot, Jean-Christophe Henry et Sébastien Pomaret… Martial Conte aura pour sa part à cœur de bien figurer dans une classe DE/1 où l'on retrouve quatre monoplaces.

Ils seront une vingtaine de concurrents à évoluer en CM avec parmi eux ''le Taulier'' de la catégorie, Yves Tholy, qui évolue au volant d'un Speed Car, et celui qui se présente cette saison comme son principal adversaire, Maxime Dojat, qui défend les couleurs des TracKing. D'autres TracKing seront de la fête avec la présence notamment de Simon Taponard, de Julien Adoir et de Frédéric Assenault. Côté BRC, Jean-Marc Tissot semble un peu esseulé, alors qu'au volant de Speed Car on retrouvera Loïc Hebinger, la toute jeune Mylénia Machado, Fabrice Flandy, Fabien Borgognon.

 

Championnat Production

Ronald Garcès, Yannick Poinsignon, Anthony Dubois, tel était le podium de la 61ème édition du Mont-Dore. Et il y a fort à parier que, si pour Anthony Dubois il sera plus difficile cette année d'aller chercher un podium avec une classe GTTS/4 qui s'est considérablement étoffée, Ronald Garcès et Yannick Poinsignon seront à nouveau en lutte pour la victoire. Eux seuls figurent aux palmarès des épreuves disputées jusqu'à présent cette saison. Ronald Garcès a en effet imposé sa Lamborghini Huracan à deux reprises alors que Yannick Poinsignon ne compte pas moins de sept succès au volant de sa BMW M3 E92. Leader du championnat Production, le Vosgien ira chercher un succès sur une épreuve que tout Montagnard rêve d'inscrire à son palmarès. Mais il devra nécessairement compter avec Ronald Garcès.

Mais il faudra également compter avec ceux qui, cette saison, les ont accompagnés sur le podium, à savoir Paul Reutter (Porsche 991 Cup) et Philippe Schmitter (Renault R.S. 01). Le podium, David Meillon a eu l'habitude de le fréquenter lorsqu'il évoluait dans le Championnat Sport, et aux vues des performances qu'il a réalisées lors de ses premières apparitions avec sa nouvelle Lamborghini Huracan ST Evo, il n'y aurait rien d'étonnant à ce qu'il accède à nouveau à ''la boîte''. Dans le clan Porsche il faudra également suivre la 997 GT3 de Jean-Marc Gandolfo et la GT3 Cup de Philippe Marion.

Stéphane Garcia tentera d'accrocher une nouvelle victoire en GTTS/3 avec son Audi RS3 LMS TCR, mais pour cela il devra devancer l'Alpine A110 GTR de Stéphane Auriacombe qui, à domicile, a souvent signé des performances de tout premier ordre. Jean-Jacques Maurel n'aura pas de pression, il sera en effet seul en GTTS/2 avec sa Peugeot RCZ.

Cinq Mitjet seront de la partie en Auvergne pour se livrer bataille en GTTS/1, avec la présence des deux Jean-Michel, Lestienne et Godet, d'Aurore Louison, de Cédric Boureille et de Christian Januel.

Troisième du Production en 2021 sur cette épreuve, Anthony Dubois sera l'un des favoris du groupe GT Sport dans lequel son Alpine A110 GT4 retrouvera celle du très expérimenté Francis Dosières. Le plateau comptera également les Porsche Cayman de Vincent Bernard et de Hervé Barboux ainsi que la Lotus Exige d'Elodie Lafosse.

Actuel troisième du Championnat Production, Christophe Poinsignon aura pour objectif de conserver cette enviable position. Pour cela, rien de mieux que d'imposer sa Simca CG Turbo dans le groupe FC. Un groupe dans lequel il va devoir batailler avec Mathieu Nouet qui, en 2021 l'avait emporté avec sa Simca Rallye 3. A suivre également la Simca 1000 Turbo de Patrick Ramus, la Scora Type 2 de Joël Cazalens, la Clio V6 Trophy d'Arnaud Choquet et la Simca 1000 d'Arnaud Vermersch. Nicolas Delperie aura une nouvelle fois un double objectif : Terminer en tête de la classe FC/2 avec sa Simca Rallye 2 et repartir du Mont-Dore avec la Coupe du Meilleur Jeune en Production.

Ils seront nombreux a tenter de contester la victoire en groupe A à Nicolas Granier. Au volant de sa Léon Supercopa MK3 l'Audois devra devancer dans la classe A/5 les Supercopa de Geoffroy Bouhin, Julien Dupont, Rémi Courtois, Rémi Bernard, Pascal Derré, Bruno Milliet qui a troqué sa Clio Cup contre une Supercopa MK2, ou de la Championne de France Production en titre, Aurore Dodille. Il faudra également composer avec Abel Sahoui qui devrait affronter les pentes du Mont-Dore au volant d'une Mitsubishi Lancer.

Dans la classe A/4, d'où peut également sortir le vainqueur du groupe A, on retrouvera les Peugeot 308 de Jean-Pierre Pope, Manuel Brunet, Richard Simon ou Jean-Luc Miramont. Particulièrement assidu cette saison, Franck Perrin engagera sa Peugeot 207 LW alors que deux Renault Clio 4 Cup seront présentes aux mains de Jennifer La Monica et de Dominique Monteil.

Ils seront une vingtaine à évoluer dans la classe A/3 où l'on retrouvera plusieurs animateurs du Championnat tels que Michael Bonnevie, Laurent Lafosse, Kat Fischer, tous aux volants de Clio. Michel Bineau reste fidèle à la Nissan Almera Kit-Car. Mais il faudra également compter avec des pilotes de Clio particulièrement véloces tels que Sébastien Bard, Philibert Michy, Nicolas Vidon, Cyril Derré ou Jimmy Rousseau… Dans la classe A/2 la jeune Célia Debé aura fort à faire avec sa Citroën Saxo face à la Clio qui sera menée par le très expérimenté Jérôme Janny.

Vainqueur du groupe N en 2021, Sébastien Lemaire mettra tout en œuvre pour imposer sa BMW M3 face à celles d'Alexandre Garnier, de Morane Cat-Mackowiak, de Jérémy Avellaneda ou des locaux Steve Compain et Christian Sepchat. Une fois n'est pas coutume, quatre Renault Mégane seront de la partie puisque Pascal Cat et Edouard Drouillat seront rejoints au Mont-Dore par Sébastien Blaudy et Kevin Jarousse.

Deux animateurs du Championnat de France de la Montagne tenteront avec leurs Honda Civic de remporter leurs classes respectives : Alexandre Neulat en N/3 et Julien Nouveau en N/2.

L'édition 2021 avait vu Christian Boullenger imposer sa Renault Clio RS en F2000. Le Normand sera une nouvelle fois de la partie et sera opposé notamment à la Peugeot 205 de Gilbert Payneau, à la Honda Civic de Samuel Durassier et à la Honda S2000 de Michael Gley… Ludovic Klein (Citroën Saxo) et Antoine Esturillo (Honda Civic) tenteront de jouer la victoire en F2000/2.

 

Championnat VHC

La Course de Côte du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac retrouve cette année le calendrier du Championnat de France de la Montagne VHC, et ce sont une trentaine de Véhicules Historiques de Compétition qui viendront affronter les pentes du Col de la Croix-Saint-Robert.

Le groupe 8/9, d'où sort habituellement le vainqueur scratch, accueille quatre concurrents parmi lesquels Sébastien Brisard qui sera présent avec sa Martini MK 25, ainsi que la septuple Championne de France de la Montagne VHC, Viviane Bonnardel, qui évolue cette saison au volant d'une Renault MK15. On retrouvera également au sein de ce groupe la Martini MK 30 de Gilles Cursoux et la Martini MK 15 de Michel Ritzenthaler.

Jacky Bonnot (Dallara F390) et Pierre Joly (Martini MK30) se retrouveront pour une nouvelle confrontation dans le groupe DE. Ils seront rejoints pour l'occasion par Bernard Penilla (Martini MK57) et Jean-Jacques Lesage (Martini MK17)… Le groupe 6/7 offrira l'occasion à Pascal Ferretti d'opposer sa Marcadier JF02 à la Geri RB08 de Daniel Louis dans un duel devenu habituel.

Du côté des Productions, Jean-Marie Almeras se présente une nouvelle fois en grandissime favori avec sa Porsche 935 qui évolue dans le groupe 5. Il retrouvera pour l'occasion dans ce même groupe la Marcadier Barzoï du Champion de France VHC Production en titre, André Tissot.

La Chevrolet Corvette de Jean Debaude et la Porsche 911 de Jacques Uttewiller seront confrontées aux Alpine A110 de Jean-Marie Brisard et de Jean-Pierre Vacher dans le groupe 4… Au volant de sa Porsche 911, Norbert Rieu évoluera seul dans le groupe 3.

Comme ce fut le cas à Marchampt, Alain Perraud animera le groupe 2 au volant de la Renault 5 Alpine avec laquelle évoluait précédemment Pierre Joly. Un groupe 2 dans lequel on retrouvera également la Renault 8 Gordini de Gérard Toral et la Ford RS 2000 de Henri Laignel.

Souvent délaissé, le groupe 1 comptera à l'occasion de ce Mont-Dore trois concurrents : François Durat, habitué des lieux et fidèle à sa Simca 1100 TI, Malivai Castelli que l'on retrouvera au volant d'une Ford Escort RS 2000 et Max Martineau qui alignera sa Volkswagen Golf GTI.

La Renault 5 GT Turbo de Laurent Brehier évoluera en groupe N alors que la Porsche Carrera de Didier Vaquer est engagée en Classic.

 

10 – MONT-DORE – CHAMBON-SUR-LAC

 

10ème manche du Championnat de France 2022, les 5, 6 et 7 août, à 43 km de Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme)

62ème édition, 15ème édition VHC, organisée par l'ASA du Mont-Dore

Longueur : 5.075 mètres – Dénivellation : 380 mètres - Pente moyenne : 7,5 %

 

Podiums 2021 :

Sport : 1. G. Schatz (Nova Proto NP-01) – 2. D. Chamberod (Norma M20 FC) – 3. F. Bourgeon (Revolt 3P0)

Production : 1. R. Garcès (Audi R8 LMS) – 2. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) – 3. A. Dubois (Alpine A110 GT4)

 

Record : 2'08''790 par Geoffrey Schatz en 2021

 

Contact : Philibert MICHY

Tel Mobile : 06 79 65 99 82

PHA - 15 bis place Renoux - 63000 CLERMONT-FERRAND

E-mail : asa.montdore@gmail.com

Site web : www.coursedecote-montdore.com

 

Contact Paddock :

Alex L'Hermine

06 13 92 96 70

Adresse-email : commercial.pha@pha-michy.com

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66 – http://ffsamontagne.org 

 

Back to Top