Actualités

FFSA
13/06/2022 FFSA

Bas coups à Bakou pour Théo Pourchaire

Le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit avait le potentiel pour briguer les premières places en Azerbaïdjan, mais le bouillant peloton de Formule 2 l’en a privé.

Rapide et puissant en course, Théo ne marque que 2 points à Bakou
Le piège de Bakou se referme sur Théo © DR

Les faits marquants :

  • Théo est remonté de la 12e à la 7e place de la course Sprint
  • Il était en lice pour un podium dans la course principale quand il a été victime d'un incident lors d'un re-start
  • Il occupe toujours la 2e place au championnat


Théo prend un vent

Le plus jeune poleman de l'histoire de la Formule 2 n'est pas parvenu à exploiter son plein-potentiel ni celui de sa monoplace lors des qualifications de la 6e des 14 manches du championnat FIA de Formule 2 disputée dans les rues de la capitale de l'Azerbaïdjan. Le vent et les débris végétaux qui ont incité les pilotes à la prudence lors de l'unique séance d'essais libres, ont laissé la vedette aux traditionnelles stratégies inhérentes aux immenses lignes droites du Baku City Circuit où l'aspiration conditionne la vélocité des monoplaces sur un tour.

Théo n'a pas eu la chance de se caler dans le sillage d'un concurrent lors de son tour le plus rapide et savait qu'en subissant le vent sans jouir de l'aspiration, ses chances de bien figurer sur la grille de départ seraient fortement compromises. « J'espérais beaucoup mieux et cette 12e place ne reflète pas notre potentiel. Mais je n'ai pas fait du bon travail… Ici, l'aspiration fait gagner 5 à 6 dixièmes ! Elle fait toute la différence et malheureusement j'étais trop loin de la voiture devant moi pour entrer dans le tunnel de l'aspiration », reconnaît Théo. « Ça se joue à un rien, mais les conséquences sont énormes : il me manquait plus de 10 km/h dans les lignes droites, qui se sont traduits par une perte d'une demi-seconde ».

 

Théo n'a pas le vent en poupe

S'élancer depuis le cœur du peloton n'est généralement pas rédhibitoire à Bakou où les opportunités de dépassement se multiplient comme des petits pains, aussi Théo espérait bien faire des miracles dans les deux courses. Mais la multiplication a également concerné les voitures de sécurité qui ont à trois reprises perturbé les calculs du Français qui a stoppé sa progression au 7e rang. « Ce n'était pas si mal, le rythme était bon et j'ai fait de beaux dépassements ! » sourit Théo, auteur de la manœuvre du week-end en débordant deux rivaux dans le même mouvement. « L'auto était performante et malgré une erreur au premier tour qui m'a fait perdre deux places, revenir à la 7e était assez satisfaisant ».

L'impression d'aisance dégagée le samedi par le pilote de l'Équipe de France FFSA Circuit a laissé entrevoir un grand destin pour Théo dans l'épreuve principale. C'est en effet lorsque les stratégies, la gestion des pneus et la vélocité sur le long terme entrent dans l'équation que son talent s'exprime pleinement, à l'image des deux victoires et trois podiums qu'il a récoltés à Bahreïn, Imola et Monaco. « Ma stratégie sera agressive mais classique, avec les pneus super tendres au départ. On s'attend à ce qu'il y ait des voitures de sécurité et il faudra surtout savoir s'adapter ! Je viserai au moins le top 5 », expliquait le Français avant le départ.

Théo a eu le vent en poupe dans le premier tour, bondissant de la 12e à la 9e place. Mais c'est la proue de sa monture qui a souffert de l'un des re-start, lorsque plusieurs pilotes ont ralenti devant lui alors que la meute était lâchée. En pleine accélération, le Grassois a fait un écart brutal pour ne pas percuter la voiture qui le précédait, mais son aile avant n'a pu éviter le piège. Il a changé de museau, est reparti dernier et a de nouveau gagné une poignée de places, sans espoir de glaner des points.

 

Théo Pourchaire

Course 1

Position sur la grille : 12e  

Résultat : 7e

    

Course 2

Position sur la grille : 12e

Résultat : 12e   

 

Championnat

2e, 83 points

 

Prochaines courses : Silverstone (Grande-Bretagne), du 1er au 3 juillet.


Back to Top