Actualités

Karting
06/04/2022 FFSA

Coup d’envoi du Superkart à Pau-Arnos

Le Championnat de France de Superkart démarre le week-end des 9 & 10 avril sur le circuit de Pau-Arnos. Après une première expérience réussie sur ce circuit vallonnée l’an passé, la discipline a inclus à nouveau ce tracé à son programme 2022.

La saison de Superkart commence à Pau-Arnos et promet un nouveau Champion © mediasuperkart

L’épreuve réintègre la Coupe de France des circuits pour l’occasion.

Une vingtaine de concurrents est espérée, surtout tout est réuni pour entamer une nouvelle ère. D’abord, après deux saisons perturbées par les annulations en raison de la crise sanitaire, le Championnat de France propose un programme complet et plaisant basé sur 4 épreuves au cours de meetings différents (Pau-Arnos, Magny-Cours, Val de Vienne, Nogaro).  Techniquement ensuite une nouveauté apparaitra progressivement ; L’injection indirecte. Celle-ci est dorénavant autorisée pour ouvrir de nouvelles perspectives en facilitant les réglages et la fiabilité de ces engins. Cette nouveauté via un kit avec allumage incorporé ne devrait être utilisée qu’avec parcimonie à cette première épreuve mais peut encourager les débutants à rejoindre à termes les rangs du Superkart. Sportivement enfin, le futur Champion de France sera inédit, ce qui devrait motiver les participants. En effet, le Champion sortant, Peter Elkmann, titré 7 fois se tourne vers d’autres horizons. Le pilote Allemand, également Champion d'Europe, devrait toutefois participer à la seconde épreuve mais laisse la place libre pour un nouveau prétendant. Comme le multi-vice-champion et ex-Champion de France Alexandre Sébastia renonce également à concourir cette année, c’est le moment de s’imposer au pied des Pyrénées pour lancer la saison avec une motivation décuplée. 

 

Le Team Néerlandais Karting Paradise (MSkart/VM) devrait accueillir sous son auvent, les favoris. Parmi ceux-ci, le Néerlandais Sven Van de Wardt, révélation 2021. Après une seule année de Superkart, il devrait endosser le rôle de leader potentiel. Il devra composer et se défendre du plus expérimenté Colombien Jaime Zuleta. Un Irlandais, Mc Cormack fait partie de l’équipe et sur les quelques courses auxquelles il a participé précédemment, il a su se montrer incisif. Pour s’opposer à cette armada, il faudra compter sur le retour en Championnat du Français Julien Goullancourt (Anderson/DEA), 3è au Championnat 2017, 1 podium en 2018 mais ne participant qu’épisodiquement depuis. Autre Tricolore de retour, Arnaud Legoubin (MSkart/VM).  Les Britanniques ont eu des difficultés à venir sur le continent ces 2 dernières années mais les écueils semblent s’estomper, ainsi un des premiers à s’engager n’est autre que Jason Dredge (Anderson/PVP) qui ambitionne de décrocher des podiums sur lesquels il est déjà monté en France. Il sera accompagné de son compatriote Andrew Gulliford (MSkart/VM) qui pour la 1re fois tentera l’aventure en Hexagone. Celui-ci a néanmoins l’expérience d’un Championnat Britannique très concurrentiel. Il vient de terminer 6e et 3è lors de l’épreuve inaugurale de Silverstone mi-mars. Le team Redspeed revient également, son pilote est pourtant Suédois ; Ingvar Bjerge, un régulier du Championnat de France jusqu’en 2019, mais venu aussi à la finale de Pau de l’an passé. Le plateau se renouvelle et accueille simultanément nombre de retours, ainsi huit pilotes seulement étaient présents à Pau-Arnos 2021, d’où l’intérêt de savoir trouver le bon réglage. Un classement « gentleman » est à nouveau institué et offre une autre source d’implication. 

 

Le meilleur chrono 2021 a été établi en 1’13’’710’’’ par Peter Elkmann aux essais qualificatifs. Le pilote a réalisé également le meilleur temps en course en 1’14’’670’’’.

Back to Top