Rallye Jeunes Yacco FFSA
Rallye Jeunes Yacco FFSA

Actualités

FFSA
17/05/2022 FFSA

EDF Circuit - Cinq pistards sur la terre

Les cinq pilotes du collectif Equipe de France FFSA Circuit 2022 ont participé au stage de regroupement fédéral en découvrant la glisse sur terre. Une première inédite et riche d’enseignements pour ces spécialistes de l'asphalte.

Isack Hadjar, Hadrien David, Esteban Masson, Théo Pourchaire et Victor Martins © Bastien Roux

C'est dans le Gard, sur la piste école de Monteils qu'Hadrien David (FRECA), Isack Hadjar (F3 FIA), Victor Martins (F3 FIA), Esteban Masson (FRECA) et Théo Pourchaire (F2 FIA) ont pris leur première leçon de conduite sur terre. Une journée au cours de laquelle les cinq espoirs de la monoplace français ont pu profiter des conseils de l'expérimenté Stéphane Sarrazin, le maître des lieux, en se confrontant à des niveaux d'adhérence inhabituels pour eux. Au volant d'une Suzuki Rally Cup 2 roues motrices en début de journée, chaque pilote a ensuite pu monter en puissance au volant d'une Mitsubishi 4 roues motrices, puis la Peugeot 208 « Rallye Jeunes Yacco FFSA » de la Stellantis Motors Cup, avant de clôturer le stage par quelques tours au volant de la Hyundai Rally 2 du Sarrazin Motorsport.

Sortis de leur zone de confort pour l'occasion, ces limeurs de bitume depuis le kart, puis la monoplace, ont pu ainsi pu être observés dans leur progression sous l'œil de Christophe Lollier, Directeur Technique National de la fédération. « Parmi nos cinq pilotes, certains n'ont même pas le permis et ont enchaîné le kart, puis directement la monoplace. Autant dire qu'ils n'ont jamais vraiment conduit de voitures à portes et encore moins sur la terre… Sur cette journée, en dehors de la cohésion qu'elle crée entre eux, nous les avons mis en difficulté dans un environnement inconnu. Ceci nous a permis de voir leur capacité d'adaptation à un faible niveau d'adhérence et leur coordination dans la maîtrise de leur conduite. Cette expérience leur sera fortement bénéfique quand ils seront confrontés à des conditions de course difficiles. Je suis franchement bluffé par leur progression ».

Une mise en action idéale avant d'affronter les prochaines échéances de Barcelone ou d'affronter les rues monégasques dans quelques jours.

ILS ONT DIT :

Nicolas Deschaux – Président de la FFSA

« Le stage de regroupement de nos pilotes Équipe de France FFSA Circuit est une institution. Cette fois, nous les avons mis à l'épreuve sur la terre et leur progrès sur cette surface sont prometteurs et formateurs pour le futur ».

Jean Alesi – Capitaine Equipe de France FFSA Circuit

« C'est toujours un plaisir de partager ce moment privilégié du regroupement fédéral avec la relève française. Nos jeunes pilotes sont talentueux et ce stage leur apporte une expérience encore supplémentaire ».

Hadrien David – FRECA – 18 ans

« Cette journée m'a apporté énormément en terme d'apprentissage. C'est la première fois que je roulais sur la terre. C'est un déclic au niveau de la compréhension de la dérive d'une voiture. Une journée incroyable et je suis super content d'être ici ».

Isack Hadjar – F3 FIA – 17 ans

« Ce sont des journées où l'on doit faire preuve d'énormément d'adaptation et c'est le meilleur exercice que d'aller sur la terre. On a changé quatre fois de voiture et ça fait énormément progresser ».

Victor Martins – F3 FIA – 21 ans

« Super journée et beaucoup de plaisir avant tout. Nous avons beaucoup appris au niveau de la précision du pilotage. Sur la terre, les erreurs coûtent cher ! C'est un feeling différent dans la voiture et ça va nous servir pour le reste de la saison ».

Esteban Masson – FRECA – 18 ans

« C'était une journée constructive, surtout au niveau des sensations qui sont complètement différentes que sur circuit. Il faut s'adapter en permanence et ça va m'aider lors de courses avec des situations inhabituelles. C'était vraiment très intéressant ».

Théo Pourchaire – F2 FIA – 18 ans

« Cette journée m'a beaucoup apporté. C'est super d'être tous rassemblés ici. On s'est amusés et on a appris beaucoup de choses. Merci à la FFSA, à Christophe Lollier, Jean Alesi et Stéphane Sarrazin ».

Back to Top