Rallye Jeunes Yacco FFSA
Rallye Jeunes Yacco FFSA

Actualités

Circuit
29/07/2022 FFSA

F4 Academy: Des courses maîtrisées pour Barter et Peugeot

Conditions météorologiques idéales, dépassements en cascade et rebondissements n’ont pas manqué sur le magnifique circuit de Spa Francorchamps. L’Australien Barter et le Français Peugeot sont sortis vainqueurs des deux premières courses du meeting.

Spa: première victoire d'Enzo Peugeot en monoplace. © KSP

​Après plus de deux mois d’interruption, les pilotes du Championnat de France F4 languissaient de voir les feux de la direction de course s’éteindre pour le départ de la Course 1 et s’en sont donnés à cœur joie sur le tracé belge toujours très apprécié. Avec leurs pneumatiques Pirelli, les 24 monoplaces Mygale à moteur Renault Turbo aux normes FIA préparées par la FFSA Academy ont démontré toute leur efficacité et ont contribué au spectacle offert en toute équité sportive.

Course 1 : Bonne opération pour Giusti derrière Barter

Seul pilote à connaître Spa Francorchamps en condition de course en monoplace en raison de son engagement dans un autre Championnat, Hugh Barter exploitait parfaitement sa pole position pour virer en tête à l’épingle de la Source. A ses côtés sur la grille, Souta Arao manquait son envol et se faisait déborder d’entrée par Alessandro Giusti, Jeronimo Berrio et Elliott Vayron. Dans le peloton, une bousculade entraînait un accrochage et la sortie de la voiture de sécurité. Pierre-Alexandre Provost était éliminé dans l’incident, tandis que le Suisse Dario Cabanelas repartait attardé. Pourtant auteur d’un bon départ, l’Equatorien Mateo Villagomez était contraint peu après à l’abandon.

Au restart, Barter reprenait sa marche en avant, pendant que Louis Pelet et Enzo Peugeot en profitaient pour doubler le Japonais Yuto Nomura qui perdait sa 6e place. Ces duels pour le podium et les places d’honneur permettaient à l’Australien Barter de creuser l’écart et de filer vers la victoire en solitaire. Après bon nombre de dépassements, un ultime rebondissement survenait en fin de course. Pour avoir pris le meilleur sur Giusti sous drapeau jaune dans le dernier tour, Berrio était pénalisé de 30 secondes et chutait au fond du classement. Barter ne marquant pas de points au Championnat durant ce meeting, Giusti faisait la bonne affaire du jour en inscrivant les points du vainqueur. Vayron complétait le podium en ayant su résister au Japonais Arao.

Auteur d’une belle manœuvre sur Pelet, Peugeot s’adjugeait la 5e place devant son rival sous les yeux de Nomura. Romain Andriolo, le Belge Lorens Lecertua et Edgar Pierre. Déjà bien remonté, Enzo Geraci gagnait encore deux places suite à un accrochage entre l’Allemand Max Reis et le Panaméen Valentino Mini.

Course 2 : Première victoire pour Peugeot malgré Andriolo

Les 10 premiers de la séance de qualification se retrouvaient sur la grille de départ de la Course 2 dans l’ordre inverse de la première. Enzo Peugeot s’élançait parfaitement et prenait le contrôle de la course au détriment du poleman Romain Andriolo. Celui-ci avait même toutes les peines du monde à résister à la pression de ses poursuivants, mais tenait bon. Mateo Villagomez conservait sa 3e place devant Jeronimo Berrio, parti comme un boulet de canon pour se débarrasser immédiatement de Yuto Nomura, Elliott Vayron et Louis Pelet. Le début de course avait fait une victime en la personne d’Edgar Pierre.

Valentino Mini était à nouveau impliqué dans un accrochage, cette fois avec Luciano Morano. L’abandon des deux pilotes obligeait la direction de course à sortir la voiture de sécurité et le peloton à se regrouper. Une fois le drapeau vert brandi par les commissaires, il s’en suivait des luttes incroyables à tous les étages du peloton. Avec une avance réduite à néant, Peugeot devait utiliser tous les stratagèmes pour contenir Andriolo, lui-même inquiété par Villagomez. Auteur d’un début de course plutôt sage, Barter passait à l’action, doublait Arao et tentait de se mêler au duel intense entre Berrio, Nomura, Vayron et Giusti.

Il fallait attendre les derniers mètres de la course pour voir les positions se figer. Malgré une ultime frayeur, Enzo Peugeot remportait sa toute première course en F4 devant Romain Andriolo et Jeronimo Berrio. Ce trio coupait l’arrivée groupé en 5 dixièmes. Brillant 4e, Villagomez décrochait son meilleur résultat. Souta Arao a fini par s’installer définitivement en tête d’un peloton en bagarre pour la 5e place, dans lequel figuraient Hugh Barter, Elliott Vayron, Dario Cabanelas, remis de sa mésaventure de la Course 1, Alessandro Giusti, Yuto Nomura et Max Reis.


Suite du programme à Spa-Francorchamps :

Course 3, samedi 29 juillet de 09:15 à 09:40

> Classement de la Course 1
1 Hugh Barter (Australie) avec 9 tours
2 Alessandro Giusti (France) à 3”541
3 Elliott Vayron (France) à 4”494
4 Souta Arao (Japon) à 4”613
5 Enzo Peugeot (France) à 7”188
6 Louis Pelet (France) à 8”263
7 Yuto Nomura (Japon) à 8”925
8 Romain Andriolo (France) à 12”477
9 Lorens Lecertua (Belgique) à 13”004
10 Edgar Pierre (France) à 13”802
11 Enzo Geraci (France) à 16”183
12 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 19”091
13 Leny Réveillère (France) à 21”344
14 Valentino Mini (Panama) à 22”211
15 Pablo Sarrazin (France) à 23”764
16 Antoine Fernande (France) à 30”807
17 Luciano Morano (France) à 31”946
18 Amir Sayed (Inde) à 32”418
19 Dario Cabanelas (Suisse) à 32”682
20 Jeronimo Berrio (Colombie) à 33”066
21 Max Reis (Allemagne) à 2 tours
22 Enzo Richer (France) à 3 tours
23 Mateo Villagomez (Equateur) à 6 tours
24 Pierre-Alexandre Provost (France) à 9 tours
MT : Hugh Barter en 2’24”823 (moy. 174,1 km/h)

> Classement de la Course 2
1 Enzo Peugeot (France) avec 8 tours
2 Romain Andriolo (France) à 0”341
3 Jeronimo Berrio (Colombie) à 0”540
4 Mateo Villagomez (Equateur) à 1”075
5 Souta Arao (Japon) à 3”027
6 Hugh Barter (Australie) à 3”044
7 Elliott Vayron (France) à 3”222
8 Dario Cabanelas (Suisse) à 3”788
9 Alessandro Giusti (France) à 4”271
10 Yuto Nomura (Japon) à 4”596
11 Max Reis (Allemagne) à 4”740
12 Lorens Lecertua (Belgique) à 6”390
13 Louis Pelet (France) à 8”223
14 Pierre-Alexandre Provost (France) à 11”022
15 Enzo Geraci (France) à 11”039
16 Enzo Richer (France) à 11”339
17 Pablo Sarrazin (France) à 11”737
18 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 12”105
19 Amir Sayed (Inde) à 13”117
20 Leny Réveillère (France) à 14”659
21 Antoine Fernande (France) à 15”405
22 Valentino Mini (Panama) à 7 tours
23 Luciano Morano (France) à 7 tours
24 Edgar Pierre (France) à 8 tours
MT : Hugh Barter en 2’26”106 (moy. 172,5 km/h)

Back to Top