Actualités

Montagne
25/05/2022 FFSA

La Bretagne en conclusion de la Campagne de l’Ouest

La campagne de l’Ouest, qui est cette année d’une rare intensité avec trois week-ends de course consécutifs, se conclut en Bretagne à l’occasion de la 37ème édition de la Course de Côte de Saint Gouëno.

François-Xavier Thievant aura à coeur de remporter un nouveau succès dans la classe E2-SC/1.  © Nicolas Millet

Championnat Sport

Après s'être confronté au tracé normand des Teurses de Thèreval – Agneaux les 14 et 15 mai, puis avoir investi l'Anjou à l'occasion de la Course de Côte de la Pommeraye le week-end suivant, les animateurs du Championnat de France de la Montagne termineront ce mois de mai en Bretagne, dans le Mené, du côté de Saint Gouëno.

Une épreuve qui, après deux ans d'absence, retrouve sa place au calendrier. Le plateau est fourni avec quelques 95 engagés sur l'épreuve dédiée aux Modernes, une quinzaine de Véhicules Historiques de Compétitions et une soixantaine de pilotes britanniques venus se défier.

Pour ce qui est des forces en présence, on regrettera bien évidemment l'absence de Damien Chamberod. Si le pilote isérois a donné des nouvelles rassurantes – quelques douleurs mais pas de blessures – suite à sa violente sortie de route à La Pommeraye, il ne sera pas en mesure de présenter sa Norma M20 FC au départ de Saint Gouëno.

Nouveau leader du championnat après sa victoire en Anjou, Billy Ritchen se présentera en Bretagne avec le statut de favori. Au volant de sa Nova-Proto NP-01, l'Alsacien va devoir rapidement se familiariser avec un parcours rapide et technique. D'autant qu'il sera confronté à un pilote qui connait bien les subtilités de Saint Gouëno. Cyrille Frantz avait en effet accroché la deuxième place en 2019 lors de la dernière édition de l'épreuve. S'il est parvenu à résoudre les problèmes qui l'ont obligé à déclarer forfait à La Pommeraye, le Franc-Comtois pourrait donc être un adversaire de taille avec son Osella PA30.

Troisième sur les Teurses de Thèreval – Agneaux et le week-end dernier à La Pommeraye, Anthony Le Beller sera une nouvelle fois un prétendant au podium avec sa Norma M20 FC. Mais les pilotes engagés en E2-SC ne seront pas les seuls à truster les premières places. Car même si sa Norma CN+ souffre d'un handicap de performance comparée aux protos de dernière génération, Kevin Petit est capable de venir s'immiscer dans la lutte en tête. Sa deuxième place à La Pommeraye le confirme.

Contrainte à l'abandon à La Pommeraye suite à un souci mécanique sur son Revolt 2P0, Cindy Gudet tentera de poursuivre sa progression et visera une victoire de classe en E2-SC/2, ainsi qu'une nouvelle Coupe des Dames. Elle sera confrontée dans sa classe à la Norma M20 F du Suisse Xavier Vermeille.

Vainqueur du E2-SC/1 à La Pommeraye où il terminait sixième, François-Xavier Thievant ira chercher un nouveau succès avec sa Nova-Proto NP-03. Mais pour cela il devra être plus rapide que son compagnon de team, Axel Petit, qui pourrait bien repartir de Bretagne avec une nouvelle Coupe du Meilleur Jeune.

La campagne de l'Ouest se poursuit, et le duel qui oppose Olivier Berreur et Sylvain Dodille également. Aux volants de leurs Norma M20 F les deux hommes vont en découdre pour déterminer qui sera le plus rapide en CN/3.

Cinquième au scratch à La Pommeraye, Fabrice Gallo tentera d'aller chercher un nouveau succès en CN/2. Il sera confronté aux Norma d'Eric Lecerf, Sébastien Tourillon, Sylvain Moyon, et d'un des pilotes les plus assidus du championnat, Jean-Jacques Louvet.

Vainqueur du Groupe DE à La Pommeraye, Fabien Ponchant plaçait sa Tatuus Formula Master au quatrième rang du scratch. Il sera une nouvelle fois prétendant à la victoire de groupe face aux F3. Une catégorie dans laquelle on retrouve le vainqueur de la classe DE/5S à La Pommeraye, Benoit Taviaux, et Clément Lebot qui avait terminé deuxième des F3 en 2019 sur cette Course de Côte de Saint Gouëno.

A La Pommeraye, Baptiste Tognet-Bruchet signait un résultat de tout premier ordre en plaçant sa Formule Renault à la onzième place. Une performance qui lui permettait de remporter la classe DE/7. Le jeune Suisse sera en quête d'une nouvelle victoire, face à un autre pilote du Helium Racing, Nicolas Neis, auteur d'une excellente progression au fil des épreuves. Troisième des Formule Renault à Saint Gouëno en 2019, le Belge Fred Errard tentera avec sa monoplace d'ancienne génération d'accrocher un nouveau podium.

La Course de Côte de Saint Gouëno verra le retour sur le championnat du ''taulier'' du CM, Yves Tholy. Il s'élancera en favori au volant de son Speed Car mais devra surveiller de près les prestations de Maxime Dojat qui avec son TracKing est en constante progression et qui vient de signer deux succès de classe à Abreschviller et à La Pommeraye. A suivre également les TracKing de Simon Taponard et du Belge Anthony Darand, le BRC Evo 49 de Jean-Marc Tissot ou le Speed Car de la toute jeune Mylénia Machado.

 

Championnat Production

La 37ème édition de la Course de Côte de Saint Gouëno devrait une nouvelle fois être le théâtre d'une belle confrontation entre les pilotes du GTTS. Ils seront en effet plusieurs à prétendre à la victoire.

Deuxième ici-même en 2019, Yannick Poinsignon a depuis largement étoffé son palmarès en imposant cette saison sa BMW M3 E92 sur les quatre dernières manches disputées. Un enchainement de succès qui fait de lui un des plus sérieux prétendants à la victoire. Il faudra nécessairement compter avec le Champion de France en titre, Ronald Garcès, qui après avoir imposé sa Lamborghini Huracan ST sur la première confrontation de la saison, court après un nouveau succès.

Deuxième sur les Teurses de Thèreval – Agneaux, troisième à La Pommeraye, Philippe Schmitter mettra tout en œuvre pour imposer sa Silhouette Renault R.S. 01 sur le podium, et pourquoi pas sur la première marche.

Quatrième à La Pommeraye, Jean-Marc Gandolfo semble avoir pris la mesure de sa Porsche 997 GT3. Un résultat qui fait du Varois un nouveau prétendant au podium. Également au volant d'une Porsche 997 Cup, Philippe Marion fait lui aussi progresser ses chronos au fil des épreuves.

Stéphane Garcia sera seul dans la classe GTTS/3 avec son Audi RS3 LMS, tout comme Jean-Jacques Maurel avec sa Peugeot RCZ en GTTS/2. En revanche la classe GTTS/1 est plus fournie avec la présence des trois Mitjet d'Aurore Louison, Jean-Michel Lestienne et Jean-Michel Godet.

Le groupe GT Sport sera une nouvelle fois animé par les Alpine A110 GT4 de Francis Dosières et Anthony Dubois, qui auront pour prétention de venir s'immiscer parmi les GTTS. Elodie Lafosse sera elle présente en GT/1 avec sa Lotus Exige.

Lors de la dernière édition de Saint Gouëno, Christophe Poinsignon avait placé sa Simca CG Turbo au quatrième rang et avait remporté le groupe FC. Le Vosgien tentera de remporter un nouveau succès de groupe et de progresser au classement. Il sera confronté à la Simca Rallye 3 de Mathieu Nouet, à la Simca 1000 Turbo de Patrick Ramus, à la Simca Rallye 2 de Romain Richardeau, et à Nicolas Delperie qui visera un succès en FC/2 avec sa Rallye 2 ainsi qu'une Coupe du Meilleur Jeune en Production.

La victoire en groupe A ne devrait pas échapper à une Supercopa MK3, d'autant qu'évoluent à leurs volants des pilotes très rapides. C'est le cas de Nicolas Granier, de Sarah Bernard-Louvet, de Geoffroy Bouhin ou de Julien Dupont. La Championne de France en titre, Aurore Dodille, défendra quant à elle ses chances au volant d'une Supercopa MK2.

Du côté du A/4, Jean-Pierre Pope se présente en favori avec sa Peugeot 308 Cup. Il sera confronté à deux autres 308 Cup, celle de Manuel Brunet et celle de Dominique Fade. Il faudra également suivre la prestation de Franck Perrin qui, avec sa Peugeot 207 LW, poursuit sa découverte du championnat.

Sébastien Starck pourrait bien accrocher un nouveau succès dans la classe A/3 avec sa Renault Clio 3 Cup. Pour cela, le jeune Belge devra venir à bout de la Clio 3 Cup de Jimmy Rousseau et la Clio 2 Cup de Laurent Lafosse. A suivre également la prestation de Michel Bineau fidèle à la Nissan Almera, ou de Kat Fischer qui évolue avec une Renault Clio Cup.

Deux pilotes engagés sur le championnat s'affronteront dans la classe A/2 aux volants de Citroën Saxo. Face à l'expérimenté Gilbert Payneau on retrouvera la jeune espoir Célia Debé.

Les cinq premières confrontations de la saison ont permis à Sébastien Lemaire de décrocher cinq victoires en groupe N avec sa BMW M3. Le pilote Audois se présente donc en grandissime favori face à la BMW M3 de Morane Cat-Mackowiak. A suivre également la M3 de Francis Marie ou la Subaru Impreza de Stéphane Pecate.

Vainqueur du Groupe F2000 à Saint Gouëno en 2019, Samuel Durassier a enregistré un nouveau succès le week-end dernier en imposant sa Honda Civic à La Pommeraye. Il ira donc chercher une nouvelle victoire en Bretagne face à la Renault Clio RS de Christian Boullenger ou à la BMW 318 Compact de Nicolas Weisbecker.

 

Championnat VHC

La 10ème Course de Côte VHC de Saint Gouëno accueillera le dernier week-end de mai une quinzaine de Véhicules Historique de Compétition. Un plateau qui ne devrait pas manquer d'enthousiasmer les passionnés qui suivent les épreuves dédiées aux sportives qui ont écrit l'histoire du sport automobile.

Au sein du groupe DE, la Martini MK 43 de Sébastien Brisard sera confrontée à la Martini MK 30 de Pierre Joly. Christian Bouvier sera une nouvelle fois seul en groupe C avec sa Lucchini SP90. Il en sera de même en groupe 6/7 pour Daniel Louis avec sa Geri RB08, ou pour Roger-Serge Toupence avec sa JPE Formule Renault dans le groupe 8/9.

Gabriel Lejeune sera lui aussi privé d'adversaire direct dans un groupe 5 où l'on retrouve sa Jidé Type Original. Dans le groupe 4 face aux Alpine A110 de Jean-Marie Brisard et de Philippe Brebant, on retrouvera la Chevrolet Corvette de Jean Debaude et la Porsche 2.8 RSR d'Alain Gadal.

Dans le groupe 2, on retrouvera la Simca 1000 de Philippe Ginel, la Ford Escort RS 2000 d'Henri Laignel et la Toyota Celica de Thomas Bonatre qui fait son retour en VHC.  Max Martineau animera pour sa part le groupe 1 avec sa Volkswagen Golf GTI.

 

6 – SAINT GOUENO

 

6ème manche du Championnat de France 2022 les 27, 28 et 29 mai, à 40 km de Saint Brieuc (Côtes d'Armor) - 37ème édition, 10ème édition VHC, organisée par l'Ecurie du Mené.

Longueur : 3.200 mètres - Dénivellation : 144 mètres - Pente moyenne : 4,5 %

 

Podiums 2019 :

Sport : 1. G. Schatz (Norma M20 FC) – 2. C. Frantz (Osella PA30) 3. K. Durot (Norma M20 FC)

Production : 1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) – 2. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) – 3. N. Werver (Porsche 997 GT2)

 

Record : 1'12''267 par Sébastien Petit en 2018

 

Déroulement : Vendredi 27 mai – Vérifications administratives et techniques

Samedi 28 mai – Essais à partir de 8h00

Dimanche 29 mai – Montées de Course à partir de 8h30.

 

Contact : Gilles Aignel

Clap Gouenovais - Ecurie du Mené

Mairie – 10 place de l'Eglise – Saint Gouëno

22330 Le Mené

Tel Fixe : 02 96 34 43 44

 

Site internet : www.coursedecote-saintgoueno.com

Adresse e-mail : ecurie.mene@gmail.com

 

Contact Paddock : Guillaume COUSIN

Tel Mobile : 06 72 36 08 80

Adresse e-mail : guillaume@coursedecote-saintgoueno.com

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

http://www.cfm-challenge.com

 

Back to Top