Actualités

Circuit
12/05/2022 FFSA

Un festival international de sport automobile à la française à Magny-Cours

Les fans vont se délecter ces 13, 14 et 15 mai ! Trois jours durant, le Circuit de Magny-Cours accueillera une épreuve qui s’apparente à un festival de sport automobile à la française, mais avec une large touche internationale.

  © SRO Motorsports Group

Lors de ce deuxième rendez-vous du Championnat de France FFSA des Circuits, les meilleures disciplines en bleu-blanc-rouge partageront en effet l'affiche avec le Fanatec GT World Challenge Europe powered by AWS pour proposer un cocktail aussi varié que spectaculaire, notamment samedi soir avec trois courses à la tombée du jour.

Les meilleures équipes et les meilleurs pilotes de GT de France et d'Europe. Des marques prestigieuses comme Alpine, Aston Martin, Audi, BMW, Ferrari, Ginetta, Lamborghini, McLaren, Mercedes-AMG, Porsche et Toyota. Des jeunes loups de la monoplace, des coupes de marque très variées, des professionnels et des amateurs éclairés… Le menu proposé aux fans de sport automobile est aussi copieux que varié ce week-end des 13, 14 et 15 mai. Sur le Circuit de Magny-Cours, tellement ancré dans l'histoire du sport automobile français, 8 séries se partageront la piste pour un total de 20 courses. Bref, le spectacle promet d'être total !

Les fans pourront en profiter sur place (les tickets sont en vente sur le site internet du circuit ou aux guichets pendant le week-end) ou via la retransmission en direct continu sur la chaîne YouTube GTWorld Français. Samedi, Automoto la chaine proposera une super soirée en direct avec la retransmission des premières courses du GT World Challenge Europe, du FFSA GT et du FFSA Tourisme.

 

Fanatec GT World Challenge Europe powered by AWS : la crème de la crème

 

À tout seigneur tout honneur, commençons les présentations par le Fanatec GT World Challenge Europe powered by AWS. Après la coup d'envoi de l'Endurance Cup à Imola, début avril, la compétition phare du GT3 en Europe est passée en mode Sprint Cup à Brands Hatch le week-end du 1er mai. Avec deux courses de 60 minutes, Magny-Cours sera le deuxième rendez-vous de cette Sprint Cup.

Parmi les vingt-cinq GT3 au départ, les fans surveilleront les Mercedes-AMG de l'équipe française Akkodis ASP, laquelle mène le championnat avec le duo Rafaelle Marciello-Timur Boguvlaskiy. La concurrence viendra notamment des Audi du Team WRT (avec les doubles champions Dries Vanthoor et Charles Weerts), de la structure stéphanoise Saintéloc (avec notamment Aurélien Panis), d'Attempto Racing et de Tresor by Car Collection, où l'on retrouvera Simon Gachet. Vainqueur à Magny-Cours il y a deux ans, l'Isérois se divisera entre le GT3 et le GT4 avec le FFSA GT. Ce sera aussi le cas de Jim Pla et de Thomas Drouet, tous deux actifs sur un double programme avec Akkodis ASP.

Outre Mercedes-AMG et Audi, Ferrari aura des ambitions des victoire avec deux ex-pilotes de la FFSA Academy, le Français Pierre-Alexandre Jean et le Belge Ulysse De Pauw. À 20 et 21 ans, ces deux-là ont gagné la première course de la Sprint Cup à Brands Hatch, offrant une première victoire à Ferrari depuis… 2015 ! Ajoutez à cela la présence d'équipages défendant les intérêts de Lamborghini, McLaren et Porsche et vous comprendrez que les courses d'une heure samedi (19h30) et dimanche (15h00) devraient être passionnantes.

 

Championnat de France FFSA GT : Porsche, Mercedes-AMG et Alpine en leaders

 

Quatre semaines après des débuts très réussis à Nogaro, le Championnat de France FFSA GT vivra son deuxième rendez-vous sur le Circuit de Magny-Cours. Avec notamment une première course de 60 minutes en nocturne samedi (départ à 21h55) puis une course plus traditionnelle dimanche à la mi-journée (12h10), le programme est appétissant pour les 41 GT4 engagées sur cette épreuve.

Avant Nogaro, la dernière victoire de Porsche en Pro-Am remontait à 2019. Mais en remportant la deuxième course dans le Gers, Julien Piguet et Alban Varutti (Porsche 718 Cayman GT4 RS Clubsport – AVR Avvatar) ont redonné à la marque une certaine noblesse sur le sol français, au point de mener le championnat. Si on regarde le classement provisoire, cinq constructeurs différents sont dans le top 5. Derrière Porsche, il y a Audi (Arno Santamato et Rodolphe Wallgren - CSA Racing), Alpine (Nicolas Prost et Rudy Servol – CMR), Mercedes-AMG (Jim Pla et Fabien Barthez – Akkodis ASP) et Aston Martin (Sandro Perissoutti et Ronald Basso – Racing Spirit of Léman).

En Silver Cup, Hugo Chevalier et Enzo Joulié (Mercedes-AMG GT4 – Akkodis ASP) mènent les débats avant d'arriver à Magny-Cours. Leurs plus proches rivaux sont Erwan Bastard et Roee Mayuhas (Audi R8 LMS GT4 – Saintéloc Junior Team). Thomas Drouet et Paul Evrard (Mercedes-AMG GT4 – Akkodis ASP) pointent à seulement huit points des leaders, tout comme Stéphane Tribaudini et Stéphane Lémeret (Toyota GR Supra GT4 – CMR). Attention aussi aux champions 2020 de la Silver Cup, Benjamin Lessennes et Ricardo van der Ende (BMW M4 GT4 – L'Espace Bienvenue), lesquels savent que les bavaroises se sont souvent montrées redoutables sur ce circuit rapide.

Sur leur Alpine de Bodemer Auto, Laurent Coubard et Jean-Charles Rédélé ont livré un week-end presque parfait en Am Cup à Nogaro. Les vice-champions 2021 devancent donc les frères Pierre-Arnaud et Jean-Laurent Navarro (Alpine A110 GT4 – JSB Compétition) et les débutants Florent Grizaud et Kevin Jimenez (Aston Martin Vantage AMR GT4 – GPA Racing). Et les champions dans tout cela ? Très rapides sur l'Audi R8 LMS GT4 du Team Fullmotorsport, Christophe Hamon et son nouvel équipier Michael Blanchemain ont souffert en fin de course. Seulement quatrièmes du classement général, ils espèrent prouver à Magny-Cours qu'ils sont toujours les favoris du championnat.

 

Championnat de France F4 : les candidats au podium ne manqueront pas à Magny-Cours

 

L'étape nivernaise de Magny-Cours sera la 3e épreuve du Championnat de France F4 opéré par la FFSA Academy et certifié FIA. Hugh Barter a confirmé son titre de vice-champion 2021 en remportant déjà trois courses : deux lors des Coupes de Pâques à Nogaro et une à l'occasion du célèbre Grand Prix de Pau. Mais l'Australien sera privé de la possibilité de marquer des points à deux reprises cette saison en raison de son double programme en Championnat d'Espagne. Dans ce contexte, ses adversaires débordent d'ambitions. Révélés à la Suzuka Racing School, mais aussi soutenus par Red Bull et Honda, les deux Japonais Yuto Nomura et Souta Arao ont gagné chacun une course, respectivement à Nogaro et Pau. Côté Français, Alessandro Giusti, Elliott Vayron et Pierre-Alexandre Giusti ont affiché une belle présence aux avant-postes et ont tous les trois gouté aux joies du podium. Dans cet imposant peloton à forte connotation internationale et composé de 24 pilotes, le Suisse Dario Cabanelas apparaît de plus en plus à l'aise. Vainqueur à une reprise dans les rues paloises, Romain Andriolo arrivera en pleine confiance à Magny-Cours, où le meeting s'annonce passionnant.

 

Championnat de France FFSA Tourisme : tous face à Clairet

 

Une vingtaine de concurrents sont attendus dans la Nièvre pour le second rendez-vous du Championnat de France FFSA Tourisme. Comme le veut le nouveau format du championnat, trois courses sont au menu avec deux sprints de 25 minutes et une course longue de 50 minutes, éventuellement disputée à deux pilotes lorsque la voiture est partagée.

Lors du lancement de la saison aux Coupes de Pâques, Teddy Clairet (Peugeot 308 RC – Team Clairet Sport) a dominé les débats en remportant les trois courses. Mais Florian Briché (Peugeot 308 RC – JSB Compétition) n'a jamais cessé de se rapprocher et le Nordiste entend bien mettre un terme à cette moisson victorieuse.

Sur un tracé nettement plus rapide que Nogaro, les BMW M2 CS Racing avaient fait merveille l'an dernier, le futur champion Steven Palette s'offrant une pole position et les deux victoires. Représentant l'équipe VSF Sports – Amplitude Automobile, le rallyman corse Jean-Mathieu Leandri et le duo Florian Teillais-Benoit Eveillard auront donc des ambitions à la hausse, tout comme Carla Debard (Debard Automobiles by Racetivity).

Les Peugeot 308 RC resteront toutefois majoritaires avec une grosse dizaine de lionnes. Ayant profité de l'abandon de Florian Briché lors de la dernière course, Sébastien Thome (Team Clairet Sport) arrivera en dauphin de Teddy Clairet au championnat alors que Vincent Bouteiller (JSB Compétition) et Julien Jacob-Cano (Terre & Mer Performance by JSB) espèrent retrouver le chemin d'un podium qu'ils ont déjà escaladé à Nogaro.

 

La Porsche Carrera Cup France garde le rythme !

 

Un mois après le coup d'envoi de la saison à Nogaro et seulement une semaine après la deuxième manche à Spa-Francorchamps, les 911 GT3 Cup type 992 sont de retour à Magny-Cours dans le cadre du Championnat de France des Circuits FFSA afin de disputer le troisième round de la saison.

Avec deux victoires pour Marvin Klein (CLRT) à Nogaro et deux victoires pour Dorian Boccolacci (Martinet by Alméras) à Spa-Francorchamps, le match entre les deux hommes est bel et bien lancé.

Alessandro Ghiretti (Martinet by Alméras), le Junior Porsche Carrera Cup France 2021, le Danois Bastian Buus, du team allemand Allied Racing, ou encore Evan Spenle (CLRT) auront quant à eux à cœur de poursuivre leur bon début de Championnat. De son côté, Louis Perrot (TFT Racing) aura un objectif : confirmer sa montée en puissance après son premier podium à Spa tout comme Victor Blugeon, qui a porté haut les couleurs de sa structure Annécienne ABM avec une belle quatrième place dans les Ardennes belges.

Double vainqueur à Nogaro et à Spa-Francorchamps, le vice-champion Pro-Am Jérôme Boullery (Racing Technology) sera dans la peau du chassé avec plusieurs candidats à la victoire lancé à ses trousses tels que Sylvain Noël (Racing Technology) ou encore Maxence Maurice (IMSA Performance)

En Am enfin, même domination pour Sébastien Dussolliet qui a mené à deux reprises un triplé ABM, également composé de Sébastien Poisson et Stéphane Louard.

De belles performances sur lesquelles les concurrents de la Porsche Carrera Cup France comptent capitaliser afin de poursuivre sur leur lancée dès ce week-end à Magny-Cours : il n'y aura en effet guère le temps de souffler, avec un troisième meeting disputé en un mois.

 

Clio Cup Series : le choc des nations !

 

Clio Cup France, Clio Cup Spain et Clio Cup Eastern Europe se retrouvent cette semaine au Circuit de Nevers Magny-Cours pour un rendez-vous exceptionnel réunissant plus de quarante voitures en piste !

Parmi les concurrents français, David Pouget et Nicolas Milan reprendront leur duel après avoir partagé les victoires en début de saison à Nogaro. Les deux hommes devront toutefois se méfier des Challengers Mathieu Lannepoudenx et Alexandre Albouy, mais aussi des nouveaux venus emmenés par Alexandre Finkelstein et Joran Leneutre, présents d'entrée de jeu aux avant-postes. En Gentlemen Drivers Cup, Mathieu Rigoulet tentera de poursuivre sur la lancée de son doublé acquis sur ses terres, mais ses rivaux comptent bien stopper sa série.

Du côté de la Clio Cup Spain, Alex Royo cherchera à creuser l'écart après ses deux succès à Jarama, mais ses poursuivants s'apprêtent à riposter tout en bataillant pour la tête en Challengers Cup. Parmi eux, il faudra notamment surveiller Alex Lahoz, Jordi Palomeras et les jumeaux Adrian et Alejandro Schimpf. En parallèle, Fabien Julia visera un maximum de points pour assommer la concurrence chez les Gentlemen Drivers.

Enfin, la Clio Cup Eastern Europe donnera le coup d'envoi de sa saison avec un plateau extrêmement ouvert. Les expérimentés Marc Guillot, Anthony Jurado, Andreas Stucki et Thomas Pekar figureront parmi les favoris, mais Henrik Siebel, Juuso Panttila, Stephan Polderman ou encore Rene Steenmetz joueront crânement leur chance.

Un seul mot d'ordre : que les meilleurs gagnent !

 

Alpine Elf Europa Cup : tout reste à faire !

 

Après avoir vu six pilotes différents monter sur le podium lors du coup d'envoi de la saison, les débats s'annoncent plus ouverts que jamais cette semaine en Alpine Elf Europa Cup !

Leader du classement général, Edwin Traynard cherchera à confirmer son beau début d'année sur le Circuit de Nevers Magny-Cours, mais il devra composer sous la pression de ses principaux adversaires dans la catégorie Junior. Parmi eux, Louis Méric, Lucas Frayssinet, Simon Tirman et Paul Cauhaupé ont tous sabré le champagne à Nogaro et souhaitent récidiver dès vendredi !

D'autres concurrents comme Rodolphe Wallgren, Thibaut Bossy et Gosia Rdest voudront également capitaliser sur leurs connaissances du tracé ou de la voiture pour prendre le pouvoir tandis que Louis Maurice et Alexis Garcin désireront se rapprocher des avant-postes après un premier week-end prometteur.

En parallèle, le meilleur Gentleman Philippe Bourgois tentera de prolonger sa série de victoires pour distancer ses rivaux emmenés par Anthony Fournier et Laurent Richard. Marc Sevestre misera lui sur son expérience pour remonter dans la hiérarchie tandis que Frédéric Roy, Jean-Paul Dominici et Mickaël Carrée arriveront avec le désir d'assouvir leurs ambitions toujours plus élevées.

Au total, vingt-quatre pilotes seront présents pour deux courses qui pourraient déjà s'avérer déterminantes pour la suite de la saison !

 

Mitjet International : qui pour arbitrer le duel entre Seveau et Favre ?

 

C'est dans la Nièvre que la saison 2022 de Mitjet International se poursuivra ce week-end, après une première manche gersoise haletante. Cette 10e saison de la Mitjet 2L bat tous les records avec pas moins de 45 voitures attendues sur la grille de départ du Circuit de Magny-Cours.

Sébastien Seveau (Génération Stunt) et Romain Favre (VPS Racing), les deux premiers vainqueurs de la saison aux Coupes de Pâques de Nogaro, sont à égalité parfaite. La lutte pour la victoire sera donc à surveiller de près, avec plusieurs protagonistes en embuscade, à l'instar de Povilas Jankavicius (Arctic Energy) ou encore Jérémy Lourenço (Génération Stunt), tous deux désireux de débloquer leur compteur de victoire.

Les quatre courses programmées ce week-end seront sans aucun doute très disputées lors de ce premier meeting commun Mitjet 2L France et Benelux. 


Back to Top