Actualités

Karting
16/05/2022 FFSA

Un week-end exceptionnel pour le karting tricolore

Le meeting FIA Karting de Genk 2022 restera dans les annales grâce au monopole de victoires assuré par les pilotes français. C’est la première fois que la Marseillaise a retenti trois fois de suite au cours d’une manifestation de cette envergure.

Arthur Dorison, membre de l’Équipe de France Espoir Karting, en route vers la victoire en Académie. © KSP

​La FIA Karting organisait du 12 au 15 mai en Belgique la première épreuve du Championnat d’Europe KZ et KZ2 ainsi que du Trophée Académie sur les 1360 m du circuit de Genk. Plus de 175 pilotes de 54 nationalités différentes se sont affrontés sur une piste sèche sous un ciel radieux. Les meilleurs spécialistes du karting à boîte de vitesses étaient présents en KZ et KZ2, y compris plusieurs Champions du Monde et Champions d’Europe au sein des équipes officielles et privées les plus prestigieuses.   

Arthur Dorison s’impose en Académie  
La première épreuve du Trophée Académie FIA Karting a rapidement tourné à l’avantage d’Arthur Dorison qui représente la France en tant que membre de l’Équipe de France Espoir Karting parmi les 53 nations présentes. Depuis qu’il participe au Championnat de France Junior opéré par la FFSA Academy dont il est pour l’instant le leader, Arthur a enregistré une forte progression au niveau international. Il a franchi une nouvelle étape en goûtant à la victoire dans le Trophée Académie FIA Karting qui se déroule sur le même mode que la compétition française : karts identiques tirés au sort, principaux réglages partagés entre tous les compétiteurs et assistance limitée au strict minimum.

Bien encadré par l’équipe de la FFSA Academy, Dorison avait bien commencé par la 5e position en qualification qui lui a permis de se battre aux avant-postes lors des manches qualificatives. Auteur de bons départs, il se comportait de manière irréprochable en course en effectuant de superbes dépassements tout en gérant parfaitement l’usure de ses pneumatiques. Avec un mental solide, il évitait les incidents et pilotait le plus finement possible sans commettre d’erreurs. 3e en manche 1, il remportait la manche 2 grâce à une attaque réussie dans le dernier et s’adjugeait aussi la manche 3. Seul pilote à avoir gagné deux manches, il se retrouvait en pole position pour la longue finale. Encore une fois bien parti, Arthur n’allait plus quitter la 1re place malgré la pression constante d’adversaires redoutables. Il parvenait à maintenir une distance suffisante pour se protéger et s’imposait en grand vainqueur, conscient d’avoir signer une performance marquante. Le voilà bien placé au classement du Trophée avec le maximum de points avant la 2e étape dans un mois à Cremona (ITA) et la conclusion en septembre au Mans.

Tom Leuillet en tête de la KZ2
Victime d’un accident sérieux en 2021, Tom Leuillet revient encore plus fort cette année. Sa maîtrise était implacable à Genk face à près de 90 pilotes de valeur. Engagé au volant d’un Birel ART/TM de l’équipe Leclerc by Lennox Racing, il a dominé la catégorie de la tête et des épaules en remportant ses 5 manches qualificatives. Leader du début à la fin de la finale, auteur du meilleur tour en course, Tom s’est imposé sans état d’âme avec plus de 2,5’’ d’avance.

Émilien Denner au sommet de la KZ
Catégorie d’élite au niveau incroyablement élevé, la KZ a permis à Émilien Denner de mener son Sodi/TM officiel sur la plus haute marche du podium. Poleman des chronos, vainqueur des 3 manches qualificatives, il a rempli sa mission jusqu’en finale. Leader depuis l’extinction des feux jusqu’au damier, Émilien a obtenu une victoire éclatante avec 3,5’’ d’avance et le meilleur temps.

Un constructeur et une équipe tricolores au top
L’implication du constructeur français Sodikart avait déjà été applaudie lors de ses récents succès en OK-Junior. Sa compétitivité en KZ ne date pas d’aujourd’hui, mais la victoire de Denner à Genk ouvre de nouveaux espoirs pour la quête du titre et des perspectives décuplées pour le karting français. Très proche de la marque Sodi, le team CPB Sport de Paul Bizalion est un acteur majeur de cette spirale gagnante. Il convient de souligner son rôle dans la formation et le soutien des jeunes Français en KZ2 internationale. Plusieurs d’entre eux n’aurait pas pu atteindre leur niveau actuel sans CPB Sport. Thomas Imbourg, ancien membre de l’Équipe de France Espoir Karting soutenu pour la première fois par la FFSA Academy en 2016, a atteint le top 5 à l’issue des manches avant de frôler le top 10 en finale devant les 6 autres Français évoluant en KZ2 dans cette équipe ce week-end.

Back to Top