Actualités

Montagne
01/06/2024 FFSA

Combats lancés pour Bourgeon et Poinsignon

En ce samedi 1er juin était donné le coup d’envoi de la Course de Côte de Saint Gouëno. Trois manches d’essais étaient inscrites au programme d’une journée qui voit Fabien Bourgeon mener les débats en Sport et Yannick Poinsignon en Production.

Yannick Poinsignon boucle en tête du Production les essais à Saint Gouëno. © Nicolas Millet

Couvert en début de matinée, le ciel de Bretagne s’éclaircissait au fil des heures et en début d’après-midi un timide soleil faisait son apparition sur la région du Mené. Mais si les nuages finissaient par disparaitre les températures restaient fraîches en ce samedi, idéale finalement pour que les moteurs puissent pleinement s’exprimer.

Trois montée d’essais étaient inscrites au menu du jour. De quoi permettre à la centaine de concurrents engagée sur la manche comptant pour le Championnat de France de peaufiner les réglages de leurs montures en vue de la première manche de course disputée samedi soir.

Sur le plan sportif, face à une grosse adversité, Fabien Bourgeon est parvenu à faire main basse sur les essais de l’épreuve bretonne en devançant au final Marc Pernot et Miguel Vidal. Yannick Poinsignon a dû cravacher pour venir à bout de Philippe Schmitter et d’Anthony Dubois.

 

Championnat Sport

A l’ouverture des débats, ce samedi matin, c’est Fabien Bourgeon qui au volant de son Revolt 3P0 s’avérait le plus rapide. Il devançait alors Marc Pernot et la Dallara F305 de Benoit Taviaux… Mais Marc Pernot augmentait alors la cadence pour signer avec sa Nova-Proto NP-01 le meilleur chrono de la deuxième montée où il devançait Fabien Bourgeon et la Norma 2 litres de Dimitri Pereira.

Sur la troisième montée, Fabien Bourgeon reprenait la main en devançant de près de six dixièmes Marc Pernot. Miguel Vidal plaçait pour sa part sa F3000 Lola B06/51 au troisième rang… Et c’est dans cet ordre que les trois hommes concluent les essais de l’épreuve bretonne avec en tête le Revolt de Fabien Bourgeon qui précède la Nova-Proto NP-01 de Marc Pernot et la F3000 Lola de Miguel Vidal. Pour ce qui est du classement des E2-SC, il faut remonter au treizième rang pour retrouver le leader de la classe E2-SC/1, Antoine Uny, qui évolue au volant d’une Nova-Proto NP-03.

Leader du groupe DE, Miguel Vidal devance Benoit Taviaux, quatrième au scratch de ces essais, et que l’on retrouve au sommet de la hiérarchie de la classe DE/5. Une classe dans laquelle il devance les F3 de Gaëtan Renouf, Clément Lebot et Arthur Bodin.

Il y a de la variété dans le groupe CN/CM. En tête on retrouve la Norma M20 FC 2 litres de Dimitri Pereira, cinquième de ce classement. Sixième Olivier Berreur occupe la deuxième place du groupe et pointe en leader de la classe CN+. Troisième de ce groupe, Mylénia Machado est en tête de la classe CM.

Du côté des Protos 2 litres, à la suite de Dimitri Pereira on retrouve les Norma de Sébastien Tourillon, John Nicol et Marie Cammares-Pereira. Xavier Vermeille occupe pour sa part la tête de la classe CN/3, également au volant d’une Norma.

Mylénia Machado domine les débats dans la classe CM où elle place son Speed Car devant le Proto BRC de Fabien Oreal et le TracKing de Clément Jean. Du côté des Formule Renault, le leader des essais a pour nom Thierry Bertin qui devance Jean-Christophe Henry, Simon Taponard, Antonin Saintmard, Anthony Jean, Yohan Bardin et Valentin Simonet.

Mylénia Machado occupe la tête du classement féminin devant Marie Cammares-Pereira et Pierre Luce qui est malheureusement partie à la faute au ''Fer à Cheval'' lors de la deuxième ascension, mais qui a pu par la suite se relancer… C’est la même Mylénia Machado qui est en tête du classement réservé au moins de 25 ans. Elle devance Fabien Oreal, Antonin Saintmard, Yohan Bardin et Clément Jean.

 

Championnat Production

Sur la première manche d’essais, Yannick Poinsignon assumait son statut de Champion de France en titre en signant la meilleure performance devant Anthony Dubois et Philippe Schmitter. Mais sur la seconde ascension, c’est Anthony Dubois qui s’avérait le plus rapide en plaçant son Alpine A110 devant la BMW M3 du Vosgien et la Renault R.S.01 de l’Alsacien.

Yannick Poinsignon mettra finalement à profit la troisième montée d’essais pour retrouver le sommet de la hiérarchie. Crédité du deuxième temps, Philippe Schmitter termine ces essais au deuxième rang alors que le podium des essais est complété par Anthony Dubois.

Au quatrième rang on retrouve la Porsche 991 GT3 de Jean-Marc Gandolfo. Le Varois devance au sein du groupe GTTS la Volvo TC10 de Julien Dupont. Plus loin, pointe la Nissan 370 Z de Cédric Guerlot, sixième du GTTS et deuxième du GTTS/3 derrière l’Alpine A110 d’Anthony Dubois.

Julien Nouveau mène le bal en GTTS/2 au volant de sa Caterham 420 R devant la Peugeot RCZ de Luc Ermann. Du côté du GTTS/1, c’est Aurore Louison qui place sa Mitjet devant celles de Charly Brosset et de Mathis Auger.

Cinquième de ce classement Production, Sébastien Lemaire est le plus rapide du groupe A. Au volant de sa Léon Supercopa MK3 il devance celle de Francis Dosières et celle d’Alain Perraud. Pour ce qui est du classement de la classe A/5, on trouve à leur suite trois autres Supercopa MK3, celle de Manuel Brunet, celle de Jean-Pierre Pope et celle de Thierry Tierce.

Jacques Paget est leader de la classe A/4 avec sa Peugeot 308 Cup. Il devance une autre ''Lionne'', la 308 de Joël Juif. Jimmy Rousseau place sa Renault Clio 3 Cup en tête de la classe A/3 mais reste sous la menace de la Clio 2 Cup de Baptiste Thomasset. C’est la Nissan Almera Kit-Car de Michel Bineau qui complète le podium de cette classe A/3 lors des essais.

Le leader du groupe FC occupe la huitième place et a pour nom Antoine Cordonnier. Au volant de sa Fiat X1/9 il devance de huit dixièmes la Simca CG Turbo de Christophe Poinsignon. Leader de la classe FC/1, Romain Richardeau pointe à la troisième place du groupe avec sa Simca Rallye 3 et devance la Simca 1000 Turbo de Patrick Ramus.

Au volant de son Alpine A110, Yann Durieux signe la meilleure performance du groupe GT Sport en devançant la Porsche 996 de Francis O’Mahony et la Lotus Exige de Bernard Morilleau.

Le combat est lancé entre les Honda Civic Type R de Samuel Durassier et de Ferdinand Loton pour la suprématie dans le groupe F2000. A l’issue de ces essais, c’est Samuel Durassier qui est le plus rapide. Au troisième rang, derrière Ferdinand Loton, on retrouve la Peugeot 205 GTI de Gilbert Payneau.

Morane Cat-Mackowiak a su faire progresser ses chronos tout au long de ce samedi pour installer sa BMW M3 en tête du groupe N où elle devance les Renault Mégane R.S de Kevin Jarousse et Matthieu Lepileur.

C’est la même Morane Cat-Mackowiak qui occupe la tête du classement féminin où elle devance Aurore Louison et Kat Fischer. Pas de réelle surprise pour ce qui est du meilleur jeune, il a pour nom Baptiste Thomasset. Il devance Nathan Chupin, Alexandre Havard, Mathis Auger et Kylian Rault.

 

Championnat VHC

Septième manche du Championnat de France de la Montagne dédiée aux Véhicules Historiques de Compétition, la 12ème Course de Côte VHC de Saint Gouëno accueille une vingtaine de concurrents. L’occasion pour les animateurs du championnat de s’affronter sur les 3.200 mètres d’un tracé breton technique et toujours délicat à aborder.

Lors des trois montées d’essais inscrites au programme de cette journée de samedi, Sébastien Brisard a dominé les débats du côté du Championnat Sport. Au volant de sa Martini MK52 le Champion de France en titre devance la Martini MK33 de Jean-François Taponard et la Reynard 903 de Pierre-Alain Bureau.

Leader des essais, Sébastien Brisard mène également les débats au sein du groupe DE où il devance la Reynard 903 de Pierre-Alain Bureau et la Martini MK33 de Pierre Joly. Seul au sein du groupe C avec sa Lucchini SP90, Christian Bouvier a connu une journée sans problème. Dans le groupe 8/9, la meilleure performance des essais revient à Jean-François Taponard qui place sa Martini MK33 devant la Martini MK15 de la nonuple Championne de France de la Montagne VHC, Viviane Bonnardel.

C’est une Porsche, la 911 RSR d’Alain Gadal qui termine les essais en tête du côté des Productions. Il devance la Ford Escort RS1600 d’Alexandre Chamagne et la Porsche 911 SC de Michel Rolland.

Gabriel Lejeune n’a pas de pression au sein du groupe 5. Durant ce week-end breton, sa Jidé Original évolue seule dans la catégorie. Dans le groupe 4, Alain Gadal place sa Porsche 911 devant celle du Champion de France VHC Production en titre, Michel Rolland. Norbert Rieu fut en constante amélioration sur les trois montées d’essais qu’il abordait au volant de sa Porsche 911 SC évoluant dans le groupe 3.

C’est Alexandre Chamagne qui avec sa Ford Escort RS1600 est crédité du meilleur chrono des essais dans le groupe 2. Il devance la Ford Cortina Lotus de Philippe Vernay et la Volkswagen Scirocco de Jean-Michel Godet. Philippe Ginel place sa Simca Rallye au quatrième rang devant la Ford Fiesta de Jean-Marc Charvin et la Simca Rallye de Jean-Claude Brazey, qui est malheureusement sortie de la route lors de la troisième ascension. Le classement de ce groupe 2 est complété par la Renault 5 Alpine d’Adeline Joly.

Back to Top