Actualités

Montagne
24/04/2024 FFSA

Court mais intense rendez-vous Lorrain

La troisième manche du Championnat de France de la Montagne aura pour cadre la Lorraine où aura lieu les 27 et 28 avril prochains la 52ème édition de la Course de Côte d’Abreschviller – Saint Quirin.

Sur le court tracé d'Abreschviller, les écarts seront une nouvelle fois infimes. © Nicolas Millet

Les deux premières confrontations de la saison, qui se tenaient dans le Gard, offraient deux profils bien différents avec un tracé étroit, typé spéciale de rallye à Bagnols-Sabran et un long tracé technique, sinueux et complexe à mémoriser sur le Col Saint-Pierre. A Abreschviller, assimiler le parcours n'est pas la principale difficulté. Le tracé qui totalise 2.100 mètres est l'un des plus courts du Championnat. Mais il a comme les deux précédents ses spécificités et requiert une parfaire précision dans son approche, le moindre dixième perdu pouvant avoir de réelles conséquences pour le classement final.

Pour cette 52ème édition, l'ASAC Moselle accueillera plus de cent dix engagés sur l'épreuve dédiée aux Modernes, une quinzaine de Véhicules Historiques de Compétition et un peu plus de vingt concurrents venus des pays limitrophes pour en découdre dans le cadre du Trophée des Nations.

 

Championnat Sport

L'an dernier, à Abreschviller, c'est Fabien Bourgeon qui s'était hissé, à l'issue d'un combat épique, sur la plus haute marche du podium. Au volant de son Revolt 3P0, le Vice-champion de France aura à cœur d'aller chercher un nouveau succès. D'autant que si Fabien est sorti vainqueur de la première confrontation de la saison sur la Course de Côte de Bagnols-Sabran, il a vu par la suite Marc Pernot le devancer sur les pentes du Col Saint-Pierre. Les deux hommes, coleaders du Championnat Sport, devront donc se départager sur l'épreuve mosellane.

Deuxième en 2023, Marc Pernot se présente une nouvelle fois en vainqueur potentiel. Le Franc-Comtois bénéficie d'une année d'expérience au volant d'une Nova-Proto NP-01 qu'il a su faire évoluer durant l'intersaison, et dispose donc de sérieux atouts à faire valoir. Troisième sur les deux premières manches de la saison, Cyrille Frantz visera un nouveau podium avec la Nova-Proto NP-01 dont il peaufine le maniement au fil des épreuves. Samy Guth, qui a débuté sa saison sur le Col Saint-Pierre, défendra également les couleurs de Nova-Proto au volant d'une NP-01 propulsée par un V8 Mugen.

La dernière victoire de Sébastien Petit à Abreschviller remonte à 2017. Depuis, le double Champion de France s'est illustré sur la Coupe d'Europe de la Montagne. Il sera présent en Lorraine avec son Osella PA 30 et peut bien évidemment viser un nouveau succès. Deux autres pilotes animeront la classe E2-SC/3 aux volants de Norma. Une M20 F pour Olivier Berreur et une M20 FC pour Maxime Cotleur. Deux pilotes dont il faudra suivre de près les prestations. Au sein de la classe E2-SC/2 on retrouvera la Nova-Proto NP-01 de Bruno Cazzoli, alors qu'Axel Petit défendra ses chances dans la classe E2-SC/1 avec son Osella JRB.

Gilles Lombardo évoluera à Abreschviller avec une Norma disposant d'un moteur 3 litres et sera donc le seul à animer la classe CN/3. Dans la classe CN/2, Dimitri Pereira fait figure de favori pour remporter le groupe CN. Le triple Champion de France de la Montagne 2ème Division sera confronté à son épouse, Marie Cammares-Pereira, également triple Championne de France 2ème Division. Deux autres Norma seront de la partie dans cette classe CN/2 avec la présence de Thibaut Mangin et de Cédric Grosjean.

Les prétendants à la victoire dans le groupe DE seront nombreux. On retrouvera en tête de liste celui qui s'est imposé dans la catégorie lors de la dernière édition, Miguel Vidal. Il sera en effet au départ avec sa F3000 Lola B06/51. Il retrouvera dans la classe DE/6 une autre F3000 Lola, celle d'Antoine Lombardo. Mais le vainqueur du groupe pourrait bien être un des deux animateurs de la classe DE/8, Anthony Loeuilleux et Roland Tromp, qui seront au départ avec leur Tatuus Formula Master. La victoire dans la classe DE/5 ne pourra pas échapper à la famille Cholley puisqu'un duel opposera la Dallara F311 de Patrick, le père, à la Dallara F308 de son fils Arnaud.

Avec des monoplaces toujours véloces, les animateurs de la classe DE/4 pourraient également venir s'immiscer dans la lutte pour la victoire de groupe. On pense notamment à Pierre Mayeur (Martini MK62) ou à son frère David Mayeur (Martini MK 69). D'autres Martini seront de la partie avec la présence de Christian Martin, Stéphane Baudin, Arnaud Haber et Roland Bossy. A suivre dans la classe DE/2 la Pedrazza du Team Poinsignon confiée à Dominique Epin.

Avec son Speed Car, Mylénia Machado aura à cœur de remporter une victoire dans la classe CM et de repartir de Moselle avec une nouvelle Coupe des Dames. Dans sa classe, elle sera confrontée à plusieurs TracKing aux volants desquels évolueront Anthony Darand, Corentin Kubler et Christian Steinmetz.

Si la jeune garde qui s'illustre en Formule Renault a les dents longues, elle doit garder à l'esprit que les pilotes les plus expérimentés du championnat ont toujours leur mot à dire. L'an dernier, Didier Chaumont ne s'était pas privé de signer une victoire dans la classe DE/7 en devançant Thierry Bertin. Les deux hommes seront à nouveau en confrontation et devront avoir un œil attentif sur les prestations de Simon Taponard, Jérémy Schilt et sur les deux prétendants à la Coupe du Meilleur Jeune : Antonin Saintmard et Yohan Bardin.

 

Championnat Production

En 2023, Yannick Poinsignon signait à Abreschviller un premier succès d'une saison qui le verra remporter le titre de Champion de France Production. Le Vosgien fera une nouvelle fois figure de favori avec sa BMW M3 E92. Privé de Col Saint-Pierre à cause d'un souci mécanique sur sa Renault R.S. 01, Philippe Schmitter voudra à n'en pas douter s'illustrer en Lorraine. L'Alsacien, troisième en 2023, essaiera de faire mieux encore cette année.

Dans le clan des Porsche, on retrouvera Frédéric Neff, quatrième ici-même l'an dernier et qui débute sa saison sur le Championnat de France de la Montagne au volant de sa 997 GT2 R. Jean-François Ganevat lancera sa Porsche 991 GT3 sur le tracé mosellan, Loïc Cordier sera présent avec sa Porsche GT3 Cup. Abreschviller offrira l'occasion à Vincent Lagache de débuter sa campagne de France au volant de sa Ferrari 430 GTO. Hors championnat on retrouvera Théo Koeniguer, le vainqueur du Trophée FFSA 2023 du Meilleur Jeune en Production, qui fera ses premiers pas au volant d'une Lamborghini Gallardo. Corentin Dreistadt complétera le plateau de la classe GTTS/4 avec sa BMW Série 1 V8.

Animateur de la classe GTTS/3 avec son Alpine A110, Anthony Dubois se présente une nouvelle fois comme l'un des prétendants à la victoire en Production. Dans la classe GTTS/2 on assistera à un duel entre la Caterham 420 R de Julien Nouveau et la Peugeot RCZ de Luc Ermann. Aurore Louison s'était imposée en GTTS/1 l'an dernier, elle devrait faire de même cette année, ses adversaires lui faciliteront la tâche puisque seule sa Mitjet évoluera dans cette classe.

En revanche le challenge s'annonce plus compliqué pour Eric Michon qui l'an dernier avait imposé sa Ferrari F430 en GT Sport. Le Gardois sera une nouvelle fois de la partie, toujours avec sa Ferrari, mais sera confronté à des rivaux de poids. Parmi eux on retrouvera Alexandre Garnier qui engage cette saison une Porsche 997 GT3 sur le championnat. Il faudra également compter avec les Alpine A110 que mènent de mains de maître Yann Durieux et Dominique Lansard. Philippe Marion alignera sa Porsche 997 GT2, Cédric Guerlot sa Nissan 370 Z. Hors championnat on retrouvera les Richard père et fille avec la BMW 135 I de Joël et la BMW Z4 de Karine.

Le groupe FC est le parent pauvre de cette 52ème édition de la Course de Côte d'Abreschviller – Saint Quirin. En effet le groupe n'accueille qu'un seul animateur. Un animateur de poids toutefois puisqu'il s'agit de Christophe Poinsignon qui débute là sa saison avec sa Simca CG Turbo.

Le groupe A en revanche ne connait pas la récession. Les prétendants à la victoire seront nombreux aux volants de Léon Supercopa. Il faudra suivre le vainqueur du Col Saint-Pierre, Francis Dosières, habitué à la plus haute marche du podium. Mais le Champenois sait qu'il va falloir batailler pour venir à bout de Sébastien Lemaire, Alain Perraud et bien évidemment des deux féminines qui ne vont pas manquer de se livrer bataille pour la Coupe de Dames : Sarah Bernard-Louvet et Jennifer La Monica qui débutera sa saison à Abreschviller. Elles seront rejointes par une autre féminine, Kat Fischer, qui fera ses premiers tours de roues en Supercopa. A suivre également, toujours aux volant de Supercopa, Manuel Brunet et Dominique Fade, alors que Yannick Martin alignera une BMW M3.

La classe A/4 est également bien fournie avec six Peugeot 308 Cup au départ. Deuxième du groupe A l'an dernier, Jacques Paget sera de la partie. Il retrouvera face à lui, Pascal Cat, Joël Juif, mais également hors championnat Guillaume Fade, Brice Pierrat et Fabrice Darand.

De nombreuses Renault Clio seront en lutte dans la classe A/3. Parmi elles deux animateurs du Challenge Open A/3, Baptiste Thomasset et Alexandre Guillemard. Ils seront opposés à la Peugeot 306 Maxi de Jean-Marie Brisard qui débutera sa saison sur le CFM en Moselle. Il faudra suivre également Mickaël Bonne et les féminines qui animeront cette classe avec la présence de Stéphanie Bechtold, Lisa Koeniguer et Maryne Bonne. La classe A/2 reçoit un invité de marque, Paul Reutter, qui délaisse la Porsche avec laquelle il avait terminé deuxième en 2023 pour s'installer derrière le volant d'une Peugeot 208 Cup.

Les paris sont ouverts du côté du groupe N où Morane Cat-Mackowiak tentera d'imposer sa BMW M3. La double Championne de France de la Montagne Production a remporté le groupe à Bagnols-Sabran avant de se voir devancée par la Renault Mégane R.S de Kevin Jarousse qui sortait vainqueur de la confrontation sur le Col Saint-Pierre. Ils se retrouveront donc à Abreschviller pour un nouveau match, arbitré par la BMW M3 de Franck Perrin.

Du côté du F2000, Nicolas Weisbecker qui fait son entrée en lice sur le championnat, peut être considéré comme favori avec sa BMW Compact. Il sera confronté dans la classe F2000/3 à la Renault Clio de Julien Staat et à la Peugeot 206 de Laurent Maroulier.

 

Championnat VHC

La 17ème édition de la Course de Côte VHC d'Abreschviller – Saint Quirin présente un plateau d'une quinzaine de Véhicules Historiques de Compétition qui affronteront les 27 et 28 avril les 2.100 mètres du tracé mosellan.

Après trois confrontations dans le Sud de la France – Lodève, Bagnols-Sabran et le Col Saint-Pierre – les animateurs du Championnat de France de la Montagne VHC rejoignent l'Est à l'occasion de la Course de Côte d'Abreschviller – Saint Quirin. Une épreuve qui pourrait bien désigner de nouveaux vainqueurs.

Un vainqueur scratch qui pourrait émerger du groupe DE dans lequel évolue le Champion de France en titre, Sébastien Brisard, qui débutera sa saison sur le CFM avec sa Martini MK 52. Il retrouvera dans son groupe la Dallara F390 de Jacky Bonnot.

Dans le groupe 8/9, la nonuple Championne de France, Viviane Bonnardel, sera présente avec sa Martini MK 15 et sera confrontée à la Lotus de Ian Gibson. Champion de France en titre à l'Indice de Performance, Pascal Ferretti sera seul dans le groupe 6/7 avec sa Marcadier JF02.

Du côté du Production, dans le groupe 5, Gabriel Lejeune alignera son habituelle Jidé Type Original face à la Simca 1200 de Jean-Marie Pierron. Du côté du groupe 2, Alexandre Chamagne se présente en favori avec sa Ford Escort RS 1600. Il sera opposé toutefois à un sérieux adversaire avec la présence de la BMW 323 i de Nicolas Uttewiller. Il faudra également suivre la Simca Rallye de Philippe Ginel, et la Mercedes 500 de Thomas Poppe.

François Schmitt animera le groupe 1 avec sa BMW 2002 TI alors que du côté des Classic on retrouvera la Ford Capri de Vincent Herrbrecht et l'Opel Ascona de Robert Riehl.

 

3 – ABRESCHVILLER - ST QUIRIN

3ème manche du Championnat de France 2024, les 26, 27 et 28 avril - à 15 km de Sarrebourg (Moselle)

52ème édition, 17ème édition VHC, organisée par l'ASAC Moselle

Longueur : 2.100 mètres - Dénivellation : 105 m - Pente moyenne : 5 %

 

Podiums 2023 :

Sport : 1. F. Bourgeon (Revolt 3P0) – 2. M. Pernot (Nova-Proto NP-01) – 3. C. Gudet (Revolt 2P0) –

Production : 1. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) – 2. P. Reutter (Porsche 991 GT3 Cup) – 3 P. Schmitter (Renault R.S. 01)

Record : 46''889 par Damien Chamberod en 2022

 

Déroulement :

Vendredi 26 avril – Vérifications administratives et techniques

Samedi 27 avril – 2 montées d'essais chronométrés à partir de 8h00

1 montée de course à l'issue des essais.

Dimanche 28 avril – 3 Montées de course à partir de 8h30.

 

Organisation :

ASAC Moselle

21, Domaine de Largantier

57155 Marly

Contact : Bernard VOGEL

Tel Mobile : 06.80.03.28.48

Adresse e-mail : bernard.vogel@hotmail.com

Site internet : https://www.asacmoselle.com/

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

http://www.cfm-challenge.com

 

Back to Top