Actualités

Montagne
15/06/2024 FFSA

Les leaders aux avant-postes

La 62ème édition de la Course de Côte de Marchampt a débuté ce samedi par deux montées d’essais qui ont permis aux leaders des Championnats Sport et Production – Marc Pernot et Yannick Poinsignon – de se porter aux avant-postes.

Côté Production, c'est Yannick Poinsignon qui est le plus rapide des essais à Marchampt. © Nicolas Millet

Menaçant, nuageux, le ciel du Beaujolais a toutefois une l’excellente idée de ne pas venir perturber les essais de la Course de Côte de Marchampt-en-Beaujolais en s’abstenant de lâcher de perturbantes averses. C’est donc sur un tracé sec que les 113 concurrents autorisés à prendre le départ de cette 62ème édition ont pu peaufiner les réglages de leurs voitures.

Seul regret pour les spectateurs, l’absence de plusieurs hommes forts de la discipline et notamment de l’un des prétendants à la victoire, Fabien Bourgeon. Victime d’une casse moteur à Saint Gouëno, le pilote du Revolt 3P0 n’a pas disposé de suffisamment de temps pour réparer et devait donc se résoudre à déclarer forfait. Forfait également de Cyrille Frantz qui lors des derniers essais menés avec son Osella a dû composer avec une monture en manque de compétitivité.

 

Championnat Sport

En l’absence de Fabien Bourgeon, Marc Pernot se présente comme le grandissime favori de cette septième manche de la saison. Le Franc-Comtois n’a d’ailleurs pas failli à son statut en signant les meilleurs chronos sur les deux montées d’essais. Sur la première, il devance le Revolt 3P0 de Maxime Dojat qui fait à Marchampt sa première épreuve de la saison sur la discipline. Sur la seconde montée, Cédric Lansard chasse Maxime Dojat du deuxième rang après avoir terminé dans son sillage sur l’ascension précédente.

A l’issue de ces essais, c’est avec plus de huit secondes d’avance sur ses poursuivants que Marc Pernot installe sa Nova-Proto NP-01 au sommet de la hiérarchie. Il devance une autre Nova-Proto NP-01, celle de Cédric Lansard, et le Revolt 3P0 de Maxime Dojat.

Cinquième de ces essais, Fabien Frantz place son Osella PA2000 en tête de la classe E2-SC/2, alors qu’en positionnant sa Nova-Proto NP-03 au septième rang, Antoine Uny pointe en tête de la classe E2-SC/1.

Quatrième, Miguel Vidal termine leader du groupe DE. Il place sa Lola F3000 B06/51 devant la Martini MK62 de Pierre Mayeur que l’on retrouve à la neuvième place. Absent du classement de la première montée à cause d’un problème mécanique, Ludovic Cholley ferme la porte du top 10 et mène la classe DE/5. Au volant de sa Dallara F308, il devance la F307 de Benoit Taviaux et la F308 de son frère Arnaud Cholley. Clément Lebot, également au volant d’une Dallara F308, occupe la quatrième place et devance David Roche, Benjamin Brenot, Patrick Cholley et David Diebold. Avec sa Martini MK69, Stéphane Baudin vient s’immiscer dans la meute des F3 en étant crédité du treizième temps de ce classement Sport. Ça ne veut pas sourire pour Thomas Clausi qui connait toujours des problèmes de boîtes de vitesses et qui pointe à une dix-neuvième place bien en deçà de ses possibilités.

Sixième de ce classement Sport, Olivier Berreur place sa Norma M20 FC 4 litres en tête du groupe CN. Il devance Dimitri Pereira qui mène le bal en Protos 2 litres devant Tom Diebold et Marie Cammares-Pereira. Sixième du groupe CN/CM, le Suisse Xavier Vermeille pointe en tête de la classe CN/3 avec sa Norma M20F.

Lionel Jacob – quatrième du groupe CN/CM – mène le bal dans la classe CM en plaçant son Jad LW01 devant le Speed Car GTR de Mylénia Machado. Suivent les TracKing de Julien Adoir et de Jean-Marc Tissot et le Speed Car de Fabien Borgognon.

Absent de la campagne de l’Ouest, Marvin Garampon-Brunet fait un retour studieux en se positionnant en tête des Formule Renault. Dans la classe DE/7 il devance Thierry Brenot, Thierry Bertin, Didier Chaumont, Yohan Bardin, Antonin Saintmard et Simon Taponard.

Les essais de cette Course de Côte de Marchampt voient Mylénia Machado occuper la tête du classement féminin devant Marie Cammares-Pereira, Sandrine Labrosse, Eva Chatanay et Luce Pierre.

Il sera difficile de déloger Maxime Dojat de la place de meilleur jeune, catégorie dans laquelle il devance Marvin Garampon-Brunet, Mylénia Machado, Yohan Bardin et Antonin Saintmard.

 

Championnat Production

Crédité des meilleurs chronos sur les deux montées d’essais de cette Course de Côte de Marchampt-en-Beaujolais, Yannick Poinsignon domine les débats mais n’affiche pas une suprématie aussi flagrante que celle de Marc Pernot du côté du Championnat Sport. En effet le Champion de France voit à deux reprises Anthony Dubois placer son Alpine A110 dans le sillage de sa BMW M3 E92.

Sur la première montée d’essais, on retrouve au troisième rang la Porsche 991 GT3 de Jean-François Ganevat, alors que Philippe Schmitter, en proie à des problèmes mécaniques pointe en fin de classement. L’Alsacien se reprendra sur l’ascension suivante en offrant la troisième chrono à sa Renault R.S.01.

A l’issue de ces essais, on retrouve donc en tête la BMW M3 E92 de Yannick Poinsignon devant l’Alpine A110 d’Anthony Dubois et la Renault R.S. 01 de Philippe Schmitter. Frédéric Neff place sa Porsche 997 GT2 R au quatrième rang et devance la 991 GT3 Cup de Jean-François Ganevat.

C’est Christian Faury qui est le plus rapide du GTTS/1 en plaçant sa Mitjet devant celles de Christophe Demare et d’Aurore Louison. Si Franck Alloin mène le GTTS/2 avec sa Honda S2000, il ne compte qu’un dixième d’avance sur la Caterham 420 R de Julien Nouveau, la lutte s’annonce donc intense pour la suite du week-end.

Sixième du Production, Francis Dosières est le leader du groupe A. Sa Léon Supercopa MK3 devance celles d’Alain Perraud et de Sébastien Lemaire qui occupent respectivement les septième et huitième places du Production. Jean-Pierre Pope pointe au quatrième rang du groupe A en plaçant sa Supercopa MK3 devant celles de Jennifer La Monica.

Du côté de la classe A/4, Richard Simon est le plus rapide des pilotes des Peugeot 308 Cup. Sa ''Lionne'' devance celles de Joël Juif et de Jacques Paget. Dans la classe A/3 le leader a pour nom Alexandre Guillemard, qui place sa Renault Clio 2 Cup devant celles de François Fayet et d’un Baptiste Thomasset qui a connu quelques soucis sur la première montée d’essais.

Yann Durieux place son Alpine A110 au neuvième rang et occupe par la même occasion la tête du groupe GT Sport devant une autre Alpine A110, celle de Dominique Lansard. A noter que des problèmes ayant affecté le comportement de sa Porsche, Alexandre Garnier a dû déclarer forfait.

Le week-end débute mal pour Christophe Poinsignon, car si sa Simca CG Turbo occupe la première place du groupe FC, des soucis mécaniques l’ont empêché de rejoindre l’arrivée de la seconde ascension du jour. Au volant de sa Jidé, Toussaint Filippi occupe la deuxième place du groupe.

Parmi les forfaits on notera celui de Samuel Durassier. L’absence de la Honda Civic du Rochelais n’empêche pas une autre Honda Civic de pointer aux commandes du groupe F2000. C’est en effet Ferdinand Loton qui mène les débats. Il devance la Peugeot 106 de Joseph Carlesso (leader du F2000/2) et la Peugeot 206 + de Sébastien Delors. Gilbert Payneau place sa Peugeot 205 au quatrième rang.

Morane Cat-Mackowiak signe le meilleur temps du groupe N lors de ces essais, mais la BMW M3 de la Championne de France reste sous la menace d’une autre M3 celle de Tom Pereira qui pointe à seulement quatre dixièmes. Leader de la classe FN/3 avec sa Honda Civic, Sébastien Dubuis complète le podium du groupe N à l’occasion de ces essais.

Le meilleur chrono parmi les pilotes féminines est à mettre à l’actif de Jennifer La Monica. Elle devance Morane Cat-Mackowiak, Aurore Louison, Célia Debé et Aurélie Bachhoffner.

 

Championnat VHC

Ce sont finalement 25 concurrents qui ont été autorisés à prendre le départ de la 24ème Course de Côte VHC de Marchampt-en-Beaujolais. Comme leurs homologues évoluant en ''Moderne'', les pilotes des Véhicules Historiques de Compétition ont pu bénéficier d’une route sèche lors de ces essais, malgré les nuages qui furent menaçants tout au long de la journée.

Avec sa Martini MK52 Sébastien Brisard a dominé la catégorie Sport de ce classement VHC en devançant Dallara F390 de Jacky Bonnot et la Marcadier JF02 de Pascal Ferretti.

Leader Sport, Sébastien Brisard occupe également la tête du groupe DE dans lequel il devance là encore la Dallara F390 de Jacky Bonnot. Pierre Joly place sa Martini MK30 au troisième rang alors qu’avec sa Martini MK59, Jean-Philippe Pommatau ferme le bal. Pas de surprise dans le groupe C où Christian Bouvier évolue seul avec sa Lucchini SP90.

Dans le groupe 8/9, Jean-François Taponard place sa Martini MK33 devant la Martini MK15 de la nonuple Championne de France VHC, Viviane Bonnardel. Du côté du groupe 6/7, c’est Pascal Ferretti qui est le plus rapide, on retrouve sa Marcadier JF02 devant la Marcadier AM78 d’Amaury Poix.

Côté Production, le meilleur chrono est signé par Nicolas Uttewiller qui place sa BMW 323 devant la Porsche 911 SC du Champion de France en titre, Michel Rolland, et la BMW 635 CSI de Maurice Bick.

Dans le groupe 5, André Tissot est le plus rapide avec sa Marcadier Barzoï et devance la Renault Dauphine Proto de Guy Vermare. Michel Rolland impose sa Porsche 911 SC dans le groupe 4 devant celle de Jacques Uttewiller. Un autre duel de Porschiste nous était proposé dans le groupe 3 où Frédéric Henneton place sa Porsche 911 SC devant celle de Norbert Rieu.

Nicolas Uttewiller termine ces essais en leader du groupe 2 devant Maurice Bick. Au troisième rang on retrouve la Ford Escort 1600 RS du leader du Championnat VHC Production Alexandre Chamagne. Quatrième avec sa BMW 323 i, Grégory Mollon devance la Volkswagen Scirocco de Jean-Michel Godet. Suivent la Simca Rallye de Philippe Ginel, la BMW 323 de Charly Cauchois et le Renault 5 Alpine d’Adeline Joly. Du côté du Classic, Charles Veillard place sa BMW 323 devant celle d’Anthony Rolais.

Back to Top