Actualités

FFSA
11/03/2024 FFSA

Martins et Hadjar souffrent à Djeddah

Malgré des qualifications prometteuses, avec trois abandons indépendants de leur volonté, Isack et Victor rentrent bredouilles des deux courses de Formule 2 disputées en Arabie Saoudite.

Meilleur rookie 2023, Victor court après ses premiers points en 2024 © DR

Les faits marquants :

  • Un problème technique tenace a privé Isack de la majeure partie des essais libres.
  • Il s'est qualifié au 8e rang mais a abandonné dans les deux courses, toujours sur caprice de la mécanique.
  • Victor s'est qualifié à la 4e place.
  • Poussé dans les rails, il a abandonné dans les premiers mètres de la course sprint et a terminé à la porte des points (11e) de l'épreuve principale.

 

Accablé par un problème mécanique – qui s'avèrera récurrent et fatal à ses espoirs en course – Isack n'a pu boucler qu'un tour chronométré lors des répétitions générales d'avant qualifications. Il a réalisé une prouesse en prenant le 8e meilleur chrono de ces dernières, quatre crans derrière Victor Martins. « N'ayant pas pu rouler avant les qualifications, la première tentative consistait à m'adapter au mieux à la piste et à l'adhérence des pneus tendres », explique le pilote Red Bull, « Avec le deuxième train de pneus, j'ai réussi à améliorer tous mes secteurs et à me hisser à la 8e place, à seulement 1 dixième de la 3e place ! C'était impensable, mais quand l'auto marchait elle était fantastique ».

La course sprint de Victor s'est terminée après quelques mètres, contre un rail vers lequel un adversaire l'a poussé. Suspension brisée, le pilote de l'Alpine Academy n'a pas pu se faire une idée du ratio performance/durabilité de ses pneus sur la piste ultra rapide de Djeddah.

Isack s'est quant à lui élancé de la 3e place de la grille inversée, a conservé son bien jusqu'à la mi-course avant d'être ralenti par des problèmes mécaniques, et finalement d'abandonner à deux tours du but. « Le rythme était correct au début, mais ensuite l'équilibre n'était pas génial et mon pneu avant droit avait du mal à tenir le coup. J'ai donc perdu des places jusqu'à mon abandon… ».

Isack s'est battu dans le peloton de tête de la course principale, dépassant Victor dont le rythme de course s'est peu à peu effondré, allant jusqu'à occuper la 5e place. Une nouvelle défaillance mécanique a brisé ses espoirs au 19e des 28 tours. « Nous avons bien ajusté notre set-up après la course sprint et le rythme était excellent. Après un bon arrêt aux stands, j'étais à la 4e place virtuelle et on se rapprochait du 2e avant un nouveau problème mécanique… ».

Parti 3e, Victor est sorti du premier virage en 6e position et, en manque cruel de rythme, n'a cessé de perdre des places. Sanctionné d'une pénalité pour avoir percuté un adversaire, il a perdu la 10e place sur tapis vert. « On avait identifié le problème rencontré en course à Bahreïn et on savait dans quelle direction aller. A Djeddah, on s'est rapproché de la pole position même s'il nous manquait encore près de deux dixièmes. A Djeddah, on ne sait jamais ce qui peut se passer, l'année dernière j'avais fait le meilleur tour de qualification de ma carrière et cette année en course l'équilibre n'était pas bon et on n'avait pas de rythme » constate Victor.

 

Isack Hadjar

Course 1

Position sur la grille : 3e

Résultat : Abandon  


Course 2

Position sur la grille : 7e

Résultat : Abandon   

 

Championnat

13e, 5 points

 

Victor Martins

Course 1

Position sur la grille : 7e

Résultat : Abandon 


Course 2

Position sur la grille : 3e

Résultat : 11e   

 

Championnat

18e, 0 point

 

Prochaines courses : 22-24 mars à Melbourne (Australie).


Back to Top