Actualités

Karting
10/07/2024 FFSA

Superkart : Le retour à Dijon marque aussi le retour de Jost

C’est sur le Circuit de Dijon-Prenois que se déroulait la seconde épreuve du Championnat de France de Superkart (5 au 7 juillet). Un seul pilote a su tirer son épingle du jeu avec constance, l’Allemand Andréas Jost (Champion 2018) qui cumule 2 victoires.

Course 3; A.Jost n°5 s'échappe © mediasuperkart

Pluie samedi, soleil dimanche, les uns qui rient, les autres qui pleurent et vice-versa le lendemain où l'alternance fut de mise sauf pour le Germain.

Aux qualifications en conditions clémentes, Julien Goullancourt (Anderson/DEA) alignait les tours en moins de 1'16'' laissant la concurrence assez loin, d'autant que le Néerlandais Richard Van de Nes (Anderson/VM) et Champion sortant ne réalisait pas un tour (moteur) et qu'Andréas Jost (Anderson/VM) qui manquait toujours de puissance aux essais, restait en rade aussi. Bien que pénalisé, Goullancourt s'octroyait la pôle devant…Thibault Gassin (MSKart/VM) en 1'17''407''', composant une grille quelque peu surprenante, on retrouvait en effet Cyril Vayssié (PVP/DEA) et Marc Fleurance (MSKart/VM) pour sa 1re course en Superkart en seconde ligne et seuls autres concurrents sous les 1'17''.

 

Course 1 : La pluie s'est accentuée avant l'épreuve, le départ est logiquement effectué derrière Safety-Car avec une visibilité médiocre. Bien que neutralisée, la course n'est pas limpide puisque quelques figures redistribuent l'ordre au sein du peloton. Au 3è tour, le restart lance Goullancourt, Gassin, Vayssié, Fleurance, Zuleta (MSKart/VM), Valverde (MSKart/VM) aux avant-postes. Carl Kinsey (Anderson/VM), qui camouflé a bondi sous les feux, les rejoint. Toutefois, de lui-même, il se punira dans la foulée en se sortant. Auteur d'une excellente remontée, Richard Van de Nes s'offre un passage par un bac à graviers avant de reprendre sa marche en avant mais Jost est passé à un rythme soutenu le propulsant 7è. Fleurance découvre les difficultés des conditions précaires puis c'est Vayssié qui est hors-jeux. Goullancourt emmène Valverde ragaillardi, Ranoarimanana (MSKart/DEA) sérieux, ceux-ci débordant Gassin prudent. Jost revient sur eux et les dépasse sans coup férir. Valverde passe second durant un tour. Suite à une nouvelle incartade gênante, la Safety est à nouveau de sortie. La course est jouée, terminant sur un podium composé de Goullancourt qui assoie sa position au général, Jost et Ranoarimanana. Valverde et Gassin suivent de près tandis qu'Éric Confalioneri (Anderson/DEA) se place.

 

Course 2 : Les conditions sont moins piégeuses mais encore humides et difficiles, la Safety d'usage au départ. A la libération du peloton, Goullancourt emmène Jost, Gassin qui a surpris Ranoarimanana et Valverde. Très vite Jost passe à l'attaque, il mène le groupe où l'on pointe Goullancourt, Gassin, Valverde, Zuleta, Ranoarimanana et déjà Kinsey remonté tel un diable. Jost s'empare du commandement. Suite à l'abandon d'un Superkart mal placé, la Safety ressort puis s'efface pour deux derniers tours débridés. Coup de théâtre, en pleine bagarre, Goullancourt tire tout droit s'en pouvoir repartir. La bagarre est intense pour les marches accessibles du podium derrière Jost. Gassin résiste parfaitement et c'est Zuleta qui fait la meilleure opération en se faufilant parmi les furieux devant le jeune Wout Kurstjens (MSKart/VM) qui a réalisé une belle remontée, Valverde, Kinsey et même Van de Nes. C'est le 1er podium en Superkart pour T.Gassin.

 

Course 3 : Le soleil est revenu. Jost a maintenant retrouvé un moteur en forme, il s'empare de la tête et va peu à peu creuser l'écart. Goullancourt se blottit au début derrière son adversaire mais ne veut pas forcer pour sauvegarder ses pneus. C'est ce à quoi pense Gassin, un court instant 3è mais il fléchit rapidement et sera obligé de rentrer à mi-course pneu arrière gauche détruit. Van de Nes est cette fois dans le coup, il récupère cette 3è place et ne la lâchera plus. Pourtant derrière Jost intouchable, la bagarre est intense dans un groupe de 7 unités avec outre Goullancourt et Gassin, Wout Kurstjens, Zuleta, Valverde, Vayssié, Kinsey. Au 7è tour, Vayssié et Kurstjens abandonnent. Au 10è passage, c'est Valverde qui renonce.  Derrière Goullancourt, c'est Zuleta qui mène les rescapés devant Kinsey et Christophe Marlière (MSKart/Rubig-MRT) qui avec son monocylindre ne rend que peu de secondes et joue un duel avec Confalioneri. Jost remporte un nouveau succès, Goullancourt se rassure, Van de Nes est enfin sur un podium 2024. Kinsey passe in extremis sur la ligne Zuleta.  Goullancourt possède un joker d'avance. On notera la prestation des « Rookies » performants mais pas toujours récompensés.


Course 1 : 1.Julien Goullancourt, 2.A.Jost, 3.K.Ranoarimanana, 4.M.Valverde, 5.T.Gassin, 6. E.Confalioneri, 7.J.Zuleta, etc.

Course 2 : 1.Andréas Jost, 2.T.Gassin, 3. J.Zuleta, 4. W.Kurstjens, 5.M.Valverde, 6.C.Kinsey, 7.R.Van de Nes, etc.

Course 3 : 1.Andréas Jost, 2.J.Goullancourt, 3.R.Van de Nes, 4.C.Kinsey, 5.J.Zuleta, 6. C.Marlière, 7.E.Confalioneri, etc.

Classement général provisoire : 1.J.Goullancourt 106 points, 2. A.Jost 85, 3.L.Harpham 75, 4.J.Zuleta 67, 5.T.Gassin 63, 6.R.Van de Nes 60, etc.

Back to Top