Actualités

Montagne
16/06/2019 FFSA

De beaux records sous le soleil

Sous un soleil radieux les pilotes ont pu exprimer pleinement leurs talents et signer des records sur cette Course de Côte de Marchampt. Records et victoires pour Geoffrey Schatz et Pierre Courroye.

Victorieux à Marchampt, Geoffrey Schatz établit un nouveau record du tracé.  © Nicolas Millet

Championnat Sport

Les grosses averses qui ont contraint hier samedi la direction de course à mettre un terme prématuré aux essais, ont laissé place ce dimanche à un soleil radieux. Les pilotes ont pu de ce fait exprimer pleinement leur talent et signer d'excellents chronos sur les 3.900 mètres du parcours tracé dans les vignobles du Beaujolais.

Ce matin d'entrée de jeu, même en loupant une vitesse à l'approche de l'épingle, Geoffrey Schatz signait le meilleur chrono et terminait à un dixième du record que détenait depuis l'an dernier Sébastien Petit. Lors de la deuxième montée, le Bourguignon sera une nouvelle fois le plus rapide et établissait un nouveau record en 1'29''213. La troisième montée sera une formalité pour le leader du Championnat, qui remporte donc à Marchampt en Beaujolais son sixième succès de la saison, et accentue un peu plus son avance en tête.

Satisfait du comportement de son Osella PA 30, Cyrille Frantz signe également de très bons chronos tout au long de cette journée de dimanche. Les performances et la régularité du pilote d'Ornans lui permettent de terminer une nouvelle fois sur la deuxième marche du podium. Marchampt marquait le retour sur le Championnat de David Meillon, qui complète le podium au volant de sa Norma CN+.

C'est sur la première montée de course que Kevin Durot réalisait sa meilleure performance du week-end. A nouveau plus rapide des Protos 2 litres par la suite, le Picard termine quatrième au scratch, et il remporte le CN/2. Il devance Etienne Pernot, meilleur jeune en Sport, et Alban Thomas. On trouve ensuite les Norma de Maxime Cotleur, Olivier Augusto, Estel Bouche, Dorian Ferstler et la Merlin de Maxime Basset. En proie à des problèmes mécaniques, Emmanuel Arbant n'a malheureusement pas pu s'élancer sur les montées de course.

C'est au douzième rang que l'on retrouve Cédric Lansard, victorieux avec son Osella de la classe CN/3.

A domicile, Marcel Sapin, malgré une crevaison sur la deuxième montée de course, place sa Tatuus Formula Master au cinquième rang. Il devance dans la classe DE/8, Kevin Petit, qui ferme la porte du top 10 et Fabrice Flandy. Cindy Gudet, malgré une touchette sur la dernière montée, remporte la Coupe des Dames devant Estel Bouche et Corinne Flandy.

Au huitième rang, on retrouve la F3 de David Guillaumard, qui remporte la classe DE/5R et qui devance la F3 de Billy Ritchen, le plus rapide des DE/5S. L'Alsacien s'impose devant Ludovic Cholley et Raynald Thomas. On trouve à leur suite Arnaud Cholley, Nicolas Dumond, Thierry Brenot, Clément Lebot et Samuel Guth.

C'est le Proto Silver Car de François-Xavier Thievant que l'on retrouve ce soir en tête des CM devant les TracKing de Serge Thomas et Simon Taponard. Raphaël Buxeraud compose pour sa part avec un Proto BRC dont la boite de vitesses donne des signes de fatigues.

L'expérience est payante, Didier Chaumont le démontre en signant une nouvelle victoire en Formule Renault. Il devance Gilles Depierre, qui prend la mesure de sa monture, Arthur Fiard et Steeve Gerard. Fred Errard a été victime d'une sortie de route et ne figure donc pas au classement final.

 

Championnat Production

On s'attendait à un rude combat pour l'attribution des lauriers du côté du Championnat Production, et les observateurs n'ont pas été déçus. A l'heure de faire les comptes, Pierre Courroye accroche une nouvelle victoire en devançant Nicolas Werver de 363 millièmes.

La journée avait pourtant mal commencé pour Nicolas Werver qui, à cause d'une roue desserrée, ne rejoignait pas l'arrivée de la première montée de course. Mais par la suite, l'Alsacien sortait la grosse attaque, et établissait un nouveau record du tracé de Marchampt. Un record que Pierre Courroye améliorait dans la foulée, et qu'il portait sur la dernière montée à 1'42''293.

Derrière la McLaren MP4 12C de Pierre Courroye, et la Porsche 997 GT2 de Nicolas Werver on retrouve une nouvelle fois Yannick Poinsignon qui, depuis le début de saison, se hisse systématiquement sur le podium. Une nouvelle fois le Vosgien signe avec sa BMW M3 E92 un excellent résultat.

Le Suisse Frédéric Neff place sa Porsche 996 Cup au quatrième rang devant la Volvo TC10 S60 de Pierre Béal. Pour ce qui est de la suite de ce classement GTTS, on retrouve les Porsche 997 GT3 de Yves Pezzutti et de Dimitri Toillon.

Le vainqueur du Groupe FC, Christophe Poinsignon, place sa Simca CG Turbo au sixième rang. Neuvième au général, Geoffray Carcreff termine deuxième de ce Groupe FC avec sa Scora Maxi, et devance la Jidé de Toussaint Filippi et la Renault 5 Turbo Tour de Corse de Didier Deniset.

La lutte attendue entre les trois hommes forts du Groupe A, a tourné en un duel suite à la sortie de route de Jérôme Janny. Ce dernier est parti en tonneau, et a endommagé assez sérieusement sa Supercopa. Mais il sort fort heureusement indemne de cet accident. Affectés par la mésaventure de leur adversaire, Francis Dosières et Antoine Uny ont eu du mal à se relancer. Au final c'est l'expérimenté Francis qui place sa Seat Léon Supercopa devant celle d'Antoine. Bruno Fra (BMW M3) complète le podium du Groupe A. Alain Perraud termine quatrième de la classe A/5 en plaçant sa Supercopa devant la Mitsubishi Lancer d'Abel Sahoui.

Malgré de gros soucis de suspensions, Frédéric Santarelli parvient à faire sa course et repart de Marchampt en ayant offert à sa Porsche 911 Turbo une nouvelle victoire en Groupe GT Sport.

C'est une nouvelle fois une BMW M3 qui remporte le Groupe N, celle de Bertrand Simonin. Guillaume Gillet place sa Mitsubishi Lancer au deuxième rang alors que Pascal Cat complète le podium avec sa Renault Mégane R.S. Difficile pour Jean-Noël Claudepierre de devancer Christophe Demare qui évolue là à domicile et qui impose donc sa Honda Civic en FN/3.

Cinquième du Groupe A, Stéphane Martinet remporte la classe A/3 devant les Clio de Jean-Pierre Pope et de Laurent Lafosse. On retrouve au quatrième rang Jimmy Ermann, meilleur jeune en Production sur cette épreuve. Elie Théophile, victime d'une sortie de route sur la première montée de course, a pu se relancer grâce à ses adversaires qui ont fait preuve de solidarité pour lui fournir les pièces indispensables à la réparation. Il termine finalement huitième de sa classe. Aurore Dodille poursuit l'apprentissage de sa Clio Cup et repart de Marchampt avec une nouvelle Coupe de Dames en Production.

La victoire en GTTS/1 revient à la Mitjet de Jean-Marc Tissot qui devance celles de Jean-Michel Lestienne, Enzo Chiocci, Jean-Michel Godet et Daniel Demare.

Pour ce qui est du F2000, même s'il n'a pas pris le départ de la dernière montée, Julien Bayle signe une large victoire au volant de sa Peugeot 205 devant la BMW de Cédric Perret et la Renault Mégane de Yannick Valfre.

 

Championnat VHC

Soleil radieux tout au long de la journée, route sèche, températures estivales, les conditions étaient en ce dimanche idéales pour que les concurrents engagés sur la 20ème Course de Côte VHC de Marchampt en Beaujolais puissent en découdre.

Et bien évidemment la trentaine de Véhicules Historiques de Compétition qui s'est élancée sur les trois montées de course inscrites au programme dominical, ne s'est pas privée d'offrir un spectacle de qualité.

Pour ce qui est de l'aspect sportif, la victoire au scratch de Sébastien Brisard est incontestable puisqu'il place sa Martini MK 25 plus de dix secondes devant la Martini MK 14 d'Eric Bady. Le Champion de France en titre, Jean-Marc Debeaune, complète le podium de ce Groupe 8/9. Roger-Serge Toupence place sa Martini MK 32 au quatrième rang, devant une autre Martini, celle de Jean-François Taponard. Le classement de ce groupe est complété par l'Axone de Jacky Bonnot et la Martini de Michel Ritzenthaler.

La lutte pour la victoire dans le Groupe 6/7 fut d'une rare intensité. Au final, Vincent Lagache (BBM RS3) devance Pascal Ferretti (Marcadier JF01) de 298 millièmes.

Course âprement disputée également du côté du Groupe 5, où Gabriel Lejeune place sa Jidé Type Original une demi-seconde devant la Lotus de Guy Vermare.

Les Alpine monopolisent le podium du Groupe 4 avec la victoire de Claude Provost devant Bernard Duret et Philippe Brebant. Quatrième, Jean Debaude place sa Chevrolet Corvette devant la Porsche de Roger Guelpa.

Les résultats de la course en Groupe 3 sont identiques à ceux des essais, puisque René Michon impose sa Porsche 930 Turbo devant les Porsche 911 SC de Norbert Rieu et de Frédéric Henneton.

C'est Antoine Eddy qui impose sa BMW 323 I en Groupe 2, devant l'Opel Commodore de ''Gomme'' et la Volkswagen Scirocco de la multiple Championne de France Viviane Bonnardel. On retrouve ensuite les BMW 323 d'Anthony Rolais et de Nicolas Uttewiller.

Deux concurrents évoluaient en Groupe N sur cette épreuve. Jean-Claude Gaillard remporte le N J1 au volant de sa Renault 5 GT Turbo, alors que la victoire en N J2 revient à la Ford Sierra Cosworth de Nicolas Riehl.

 

7 – MARCHAMPT EN BEAUJOLAIS

7ème manche du Championnat de France 2019, les 15 et 16 juin à 16 km de Belleville sur Saône (Rhône)

58ème édition, 20ème édition VHC, organisée par l'ASA Beaujolais

Longueur : 3.900 mètres - Dénivellation : 205 mètres - Pente moyenne : 5,25%

 

Classement Sport :

1. G. Schatz (Norma M20 FC) 2'59''045 – 2. C. Frantz (Osella PA30) à 6''826 – 3. D. Meillon (Norma M20 FC) à 9''107 – 4. K. Durot (Norma M20 FC) à 19''225 – 5. M. Sapin (Tatuus Formula Master) à 19''343 – 6. E. Pernot (Norma M20 FC) à 19''948 – 7. A. Thomas (Norma M20 FC) à 20''276 – 8. D. Guillaumard (Dallara F312) à 20''941 – 9. B. Ritchen (Dallara F312) à 21''892 – 10. K. Petit (Tatuus Formula Master) à 22''309.

Classement Production :

1. P. Courroye (McLaren MP4 12C) 3'25''189 – 2. N. Werver (Porsche 997 GT2) à 0''363 – 3. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) à 4''940 – 4. F. Neff (Porsche 996 Cup) à 9''443 – 5. P. Béal (Volvo TC10 S60) à 14''034 – 6. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 19''138 – 7. F. Dosières (Seat Léon Supercopa MK3) à 21''909 – 8. A. Uny (Seat Léon Supercopa MK2) à 22''856 – 9. G. Carcreff (Scora Maxi) à 25''025 – 10. Y. Pezzutti (Porsche 997 GT3) à 25''969.

 

Prochaine épreuve :

8 – VUILLAFANS - ECHEVANNES

8ème manche du Championnat de France 2019, les 29 & 30 juin, à 33 km de Besançon (Doubs)

56ème édition, 18ème édition VHC, organisée par l'ASA Séquanie

Longueur : 4.800 mètres - Dénivellation : 268 mètres - Pente moyenne : 9%

 

Contact : Philippe PROST

Tél : 03.81.80.54.29

ASA Séquanie : 8 route d'Epinal – 25480 Ecole Valentin

E-mail : asa-sequanie-auto@wanadoo.fr

Site web : asa-sequanie.fr

Contact paddock : Emmanuel GUINCHARD :

Tel. : 06.71.60.14.32

E-mail : paddock@asa-sequanie.fr

 

Opérateur CFM : contact@cfm-challenge.com ou 06.62.38.05.66

 

Back to Top