Actualités

Karting
15/05/2024 FFSA

GP de France 2024 de Superkart

Le coup d’envoi tardif de la saison de Superkart est enfin imminent (18 au 20 mai) et s’annonce passionnant. La discipline se produira sur un de ses circuits privilégiés Magny-Cours, en valorisant une épreuve internationale exceptionnelle: Le GP de France

Départ du GP 2023, un duo d'enfer (n°65 et n°1) dessine la saison © Mediasuperkart

L'opération 2023 est renouvelée mais les résultats seront cette fois comptabilisés dans le Championnat de France afin de récompenser l'investissement de ceux qui poursuivent l'ambition du titre. Ce fut l'épreuve phare de la saison dernière dans l'hexagone, elle promet d'être encore plus compétitive. En effet, 35 concurrents sont pressentis sur le circuit Nivernais, soit un niveau pas connu depuis un certain temps. Comme l'an passé, la discipline est incorporée au programme de l'opérateur Belge BGDC qui propose sa 100séries (Tourisme), la FunCup et l'endurance 2 ch.  

 

Les Participants attendus.

Cette année, les Britanniques reviennent un peu plus nombreux, possiblement influencés par l'excellente prestation d'Andrew Gulliford (Anderson/VM) podium final en 2023. Ils seront d'autant plus redoutables que leur saison a déjà débuté outre-manche (deux épreuves courues) et qu'ils sont déjà affutés. D'autre part c'est la 1re fois que l'on pourra compter sur la grille 3 ex-champions de France ! L'homogénéité du peloton devrait être renforcée car nombre de leaders potentiels sont passés sur des châssis Anderson.

Pour circonscrire la liste des favoris, il faut s'attarder sur le duo qui a lutté jusqu'à l'ultime course 2023 pour la couronne. Il comprend le nouveau Champion de France Richard Van de Nes (Anderson/VM), premier Néerlandais à conquérir ce titre, après une saison remarquable. Il s'imposait dès la 1re épreuve et manifestait une fiabilité quasi parfaite. Il a su tenir le rythme et finalement supplanter de peu Julien Goullancourt (Anderson/DEA) le Champion 2022 qui a fini en trombe la saison dernière. Si celui-ci a perdu le titre, il a néanmoins remporté ce GP de France.  Il faut leur adjoindre, l'Allemand Andréas Jost (Anderson/VM), de retour après deux saisons d'absence sur un matériel neuf. Champion de France 2018, il devrait vitre retrouver ses marques eu égard à son palmarès.  

Matt Robinson (Anderson/VM) déjà vu en France (2022) revient également avec ambition. D'un autre côté, les anglais Mark Edwards, Jack Triton et Lee Harpham, pilotes de pointe en GB et membres du team de Dave Harvey (MSKart/VM) tenteront de faire valoir leur potentiel pour une première expérience dans le cadre d'une épreuve du Championnat de France. Harpham est en grande forme puisqu'après sa double seconde place à Donnington en mars, il a remporté en avril l'épreuve de Cadwell Park dans des conditions climatiques difficiles. Triton est pour sa part Champion britannique 2023. Le Team Karting Paradise (Anderson/Vm) emmène une importante délégation, dans ses rangs, on comptera notamment sur les habitués comme le Colombien Jaime Zuleta de multiple fois podium et très souvent meilleur « Gentleman » ou Léo Kurstjens qui ne laisse personne le perturber. Fort d'une belle expérience en 2023, Adrien Girard remet le couvert. A noter, le retour après 10 ans du plus jeune podium de Superkart Morgan Valverde qui entre temps est devenu ingénieur.

Les « Rookies » sont nombreux, on suivra notamment la 1re apparition de Thibault Gassin, champion de France en Karting Traditionnel (N100/2006) qui essayera de reprendre un flambeau familial, fils d'Éric 10 fois Champion de France, il tentera d'écrire sa propre histoire. Enzo Samon, a participé au KZ Long-Circuit puis passé en Auto, voilà qu'il va tenter lui aussi l'aventure Superkart.

Une Coupe de France récompense les participants utilisant du matériel hors Div.1. Christophe et Jean-Pierre Marlière (MSkart/Rubig-MRT) seront les chefs de file de ce classement.

L'an passé, les conditions ne permettaient pas d'améliorer les références chronométriques. La meilleure marque fut 1'39''482''' soit plus lente que la pole 2022 (1'38''627'''). Le record (1'36''576''') date de 2017. (Elkmann)


Back to Top