Actualités

FFSA
27/05/2024 FFSA

Hadjar sur le podium à Monaco

Dominateur en course, Isack a perdu la victoire dans un ultime rebondissement dont Monaco a le secret. Il remonte à la 2e place au championnat de Formule 2.

Isack passe à 1 doigt d'une 3e victoire consécutive © DR

Les faits marquants :

  • Qualifié 3e, Isack a vu une voiture de sécurité virtuelle ruiner ses espoirs de victoire à deux tours du but.
  • Il revient à 2 points du leader au championnat.
  • Qualifié en première ligne, Victor a subi deux caprices de la procédure de départ de sa monoplace mais décroche 2 points grâce à une belle remontée.
  • En 1ère ligne du 2e meeting de Freca à Spa, Enzo Peugeot a marqué ses premiers points en terminant la première course 6e devant Alessandro Giusti.
  • Dimanche, les quatre pilotes de l'Équipe de France FFSA Circuit ont signé un tir groupé dans les points.

 

Formule 2

Dans le tiercé de tête des qualifications

Disputés sous la pluie, les essais libres de Monaco n'ont pas permis à Victor et Isack de construire des fondations solides pour la suite du week-end, mais leur 2e et 3e chrono respectif en qualifications ont démontré leur aisance à sur le tracé tourmenté de la Principauté. « Sans avoir pu rouler sur le sec en essais libres, c'était compliqué de trouver la confiance et d'attaquer de plus en plus », reconnaît Victor, « Mais à un moment donné il faut y aller ! Ça a bien marché car l'auto était efficace et c'est essentiel à Monaco même si le pilotage joue une plus grande part qu'ailleurs ».

« Pour la course Sprint, en partant 9e, marquer de gros points n'était pas évident, mais l'essentiel était de prendre de bonnes informations pour la course longue », explique Victor. En délicatesse avec le système de départ de sa monoplace, le parisien a malheureusement chuté à la 16e place dès les premiers mètres, puis un concurrent a provoqué son abandon en l'envoyant dans les rails du premier virage. Le lendemain, malgré un bon temps de réaction, il a de nouveau été la proie de la procédure d'envol. Il est remonté de la 16e à la 9e place grâce à une stratégie décalée qui l'a vu boucler 38 des 42 tours avec le même train de pneus.

 

Hold-up au Casino

Isack a effectué une première course classique à Monaco, en ne prenant pas de risque superflu et en grappillant le point de la 8e place, celle qu'il occupait au départ.

Après Melbourne et Imola, le pilote Red Bull miroitait une 3e victoire consécutive en course principale. Parti 3e, il a profité des déboires de Victor pour gagner un rang et a mis le leader sous pression. Il a pris la tête de l'épreuve dans la foulée de son pit stop et s'était donné les moyens de ses ambitions quand une voiture de sécurité virtuelle lui a subtilisé la 1ère place, offrant un arrêt aux stands gratuit et le leadership à un concurrent qui avait une stratégie décalée. « C'était une course à la fois très agréable, étrange et choquante. Le premier objectif était de dépasser Victor au départ et ça a marché. Après, j'ai eu du mal avec mes pneus, mais une fois en tête je pensais que c'était dans la poche. On a perdu la victoire sur un coup du sort que je n'ai pas vu venir » regrette Isack qui occupe désormais la 2e place au championnat, à 2 points du leader. « On récolte les fruits de notre travail, il y a parfois un manque de réussite, mais c'est le sport ».

 

Championnat d'Europe de Formule Régionale par Alpine

Entre les gouttes… ou pas

Les séances d'essais collectifs de Spa-Francorchamps ont été plus ou moins marquées par des averses, mais les quatre pilotes de l'Équipe de France FFSA Circuit ont tous à tour de rôle pointé dans le haut de la feuille des temps. La première qualification (Q1) de la deuxième étape du Championnat d'Europe de Formule Régionale par Alpine a permis à Enzo Peugeot de s'approprier le meilleur temps de son groupe devant Alessandro Giusti. L'autre groupe étant plus rapide, ils sont respectivement partis des 2e et 4e place, Théophile Naël et Evan Giltaire se positionnant aux portes du top 10 (12e et 13e).

Alors qu'il tentait de prendre le commandement au bout de la grande ligne droite de Kemmel, Enzo a perdu le bénéfice d'un bon envol dans une sortie de piste qui lui a fait perdre de nombreuses places. Le Bourguignon s'est immédiatement remis en selle et a entamé un duel avec Sandro, dont il est sorti vainqueur et qui lui a permis de marquer ses premiers points de la saison (6e) devant Sandro (7e). 11e et 12e, Théophile et Evan ont échoué de peu dans leur tentative d'entrer dans le top 10.

 

Tir groupé dans les points

Dimanche, les 4 pilotes de l'Equipe de France FFSA Circuit ont été particulièrement véloces et ont marqué des points précieux en gagnant tous plusieurs places entre le départ et l'arrivée. Au jeu des aspirations et avec le push-to-pass, le circuit de Spa-Francorchamps a offert une course endiablée qui a permis à nos pilotes de se mettre en valeur dans de nombreux duels bouillants.

Alessandro a franchi l'arrivée en 4e position (1 place gagnée), Evan en 6e (+4) devant Théophile (+4) et Enzo 9e (+4).

 

Le débrief des pilotes

Alessandro Giusti

« En Q1 je pense qu'on pouvait viser la pole position, mais en Q2 on était loin du compte car un pilote et une équipe sont clairement au-dessus du lot. Dans la première course, le set-up n'était pas très bon et je n'aurais pas pu faire mieux. On a apporté une modification sur l'auto pour la deuxième course et le rythme était bien meilleur. On termine sur une note positive car c'est un acquis important pour les prochaines courses. Après la frustration d'Hockenheim, il était nécessaire de marquer des points importants ».

 

Théophile Naël

« Je connais très bien Spa où j'y ai fait mes débuts en monoplace et pour lequel j'ai effectué une grosse préparation dans le simulateur. En Q1, je suis parti derrière Enzo, mais je n'ai pas réussi à prendre son aspiration… La pression des pneus n'était pas non plus idéale car la piste séchait. En course, il n'y avait pas grand-chose à faire samedi, mais dimanche j'ai doublé 4 voitures et c'était important pour l'équipe et pour moi de continuer à progresser ».

 

Enzo Peugeot

« On manquait de repères pour une piste humide, mais je me suis vite adapté dans la première qualification. Les trajectoires et les rapports étaient bons et j'ai profité de l'aspiration de Sandro devant moi. Le dernier tour était quasiment parfait et c'est une sensation phénoménale à Spa. Dans le premier tour de course, j'ai plongé pour prendre la 1ère place car sinon on serait arrivé à trois de front et ç'aurait été compliqué d'en sortir indemne. Je suis bien remonté par la suite, malheureusement j'ai reçu une pénalité de deux places pour avoir dépassé les limites de la piste ».

 

Evan Giltaire

« Le drapeau rouge a gâché nos chances de jouer la pole position en Q1 car notre box étant au bout de l'allée des stands j'ai dû partir dans les premiers… comme la piste séchait il fallait être le dernier à faire son tour. En course, chacun ayant l'aspiration, le gain s'annulait. Mais dans la seconde manche j'ai pris un excellent départ, en 2.8 secondes de 0 à 100 km/h : 4 places gagnées ! Il faut qu'on fasse mieux en qualifications pour retrouver la lutte pour le podium, comme à Hockenheim ».

 

Résultats et classements


FORMULE 2

Victor Martins

Course 1

Position sur la grille : 9e

Résultat : Abandon  


Course 2

Position sur la grille : 2e

Résultat : 9e   

 

Championnat

20e, 11 points

 

Isack Hadjar

Course 1

Position sur la grille : 8e

Résultat : 8e

   

Course 2

Position sur la grille : 3e

Résultat : 2e    

 

Championnat

2e, 78 points

 

FORMULE RÉGIONALE EUROPÉENNE PAR ALPINE

Alessandro Giusti

Course 1

Position sur la grille : 4e

Résultat : 7e

  

Course 2

Position sur la grille : 5e

Résultat : 4e   

 

Championnat

8e, 22 points

 

Théophile Naël

Course 1

Position sur la grille : 12e

Résultat : 11e

   

Course 2

Position sur la grille : 11e

Résultat : 7e   

 

Championnat

13e, 12 points

 

Enzo Peugeot

Course 1

Position sur la grille : 2e

Résultat : 6e

  

Course 2

Position sur la grille : 13e

Résultat : 9e   

 

Championnat

14e, 10 points

 

Evan Giltaire

Course 1

Position sur la grille : 13e

Résultat : 12e

   

Course 2

Position sur la grille : 10e

Résultat : 6e    

 

Championnat

3e, 33 points

 

Prochaines courses : 8-9 juin à Zandvoort (Pays-Bas) pour la Freca et 21-23 juin à Barcelone (Espagne) pour la Formule 2.


Back to Top