Coupe de France

Full access

​Les équipages inscrits en Division 3 et en Division 4 qui briguent respectivement un titre de vainqueur de Coupe de France de Rallycross, cohabitent avec ceux des catégories SuperCar, Super 1600 et Junior et partagent les m​êmes circuits et le même calendrier. La Division 3 se présente souvent comme une étape dans la carrière d’un pilote alors que la Division 4 peut être une très bonne solution pour débuter en compétition.​

14 (2).jpg

Très simple en termes de réglementation technique, la Coupe de France Division 3 permet de donner libre cours au talent des mécaniciens dans l’âme. Ainsi, les châssis tubulaires (apparentés à ceux que l’on voit évoluer lors des courses sur glace) sont recouverts de la carrosserie plastique ou composite d’une voiture existante, les moteurs sont libres, sans turbo, et d’une cylindrée maxi de 3,5 litres. Les finales de la Division 3 n’ont rien à envier à celles des autres catégories réunies en rallycross.

Abordable, tel est le qualificatif qui sied le mieux à la Division 4. Les voitures admises sont en effet exclusivement des F2000, des autos qui peuvent également courir en rallye ou en course de côte. En clair, il s’agit de voitures caduques d’homologation, dotées de deux roues motrices et dont la cylindrée ne doit pas excéder 2000 cm3. Une formule idéale pour courir sans grand budget, tout en faisant le plein de sensations fortes. Car les courses de la Division 4 ne sont pas moins animées que les autres, loin s’en faut !

​​​

BMW
Back to Top